dimanche 9 octobre 2011

Il y a plus de 200 ans, le troisième président des Etats-Unis était un visionnaire... !

Les français, comme les européens, les américains..., ils traversent une grave crise de confiance en leur avenir et, ils doutent dans la capacité de leurs élus à trouver une solution durable. Qui pourrait nous en sortir dans l'état actuel des choses ?. Certainement pas le libéralisme « débridé » et l'irresponsabilité de nos dirigeants français et européens. Le Tonneau des Danaïdes a envahi toute la zone euro !. La BCE, les gouvernements veulent-ils encore y croire en reprenant les mêmes recettes ?. Mettre des bondes dans les douves de ce même tonneau ne serviront qu'à aggraver une situation désespérée.

Pouvoir choisir une personnalité qui incarnerait le courage, la sagesse et une vision pragmatique...

C'est peut-être ça l'essence de ces premières primaires socialistes : un Daniel Boy, français, qui fait le procès du progès « le Progrès tue l'homme » en dénonçant l'épuisement des ressources, les pollutions « air-eau-sol », les épidémies... et un Bertolt Brecht, allemand, qui critique ardemment le gouvernement de la R.D.A mais qui reste solidaire du régime lors du soulèvement ouvrier de l'autre côté du mur de Berlin,en 1953.


Il y a quelques mois, notre ex-ministre des finances, madame Lagarde, maintenant D.G au FMI, nous disait que DEXIA avait passer les contrôles de résistance, " les stress-test", avec facilité ?.

http://zen49.blogspot.com/
Courriel privé : fevrieralain@hotmail.fr

3 commentaires:

zen a dit…

Souvenez-vous, il y a vingt ans éclatait l'Affaire Executive life.

L'EXPRESS du 26.08.2008 : « Affaire Executive Life: Pinault l'emporte en appel »

"Aujourd'hui octobre 2011 : « Executive Life : LCL et le CDR versent 150 M USD à AIG"

"Un juge californien a validé un accord amiable conclu entre d'une part l'assureur américain AIG et d'autre part LCL (ex-Crédit Lyonnais) et le Consortium de réalisation (CDR), qui devront verser 150 millions de dollars à l'assureur dans un des pans de l'affaire Executive Life.» AFP 10.10.2011

Anonyme a dit…

Bonjour,

Aujourd'hui n'est comme coutume je me suis payé les deux journaux locaux en quête de bonnes nouvelles. Et je découvre, avec stupéfaction, avoir reculé de + de 60 ans avec des socialistes qui balancent sur Bernadette Caillard Humeau sous couvert de courage et d'anonymat. Certain dépassant même le cadre légal de la calomnie en la traitant de "folle". J'hésite encore entre le plus scandaleux : est-ce les propos tenus par ce courageux socialiste élus (de la république Française) ou le journaliste qui laisse paraître ceci.
Je suis particulièrement troublé, et indigné. Je ne trouve pas la municipalité grandie de ce genre de dérapage et inviterai certain(e)s a donner une réponse pénale à ce propos calomnieux.

La vérité nous rend libre.

Grégoire.

ex-ex-ex a dit…

Il est où l'administrateur de Dexia qui prétendait gérer la ville d'Angers? démissionnaire encore? inconstant comme dans tous ses mandats dont il a démissionné, foulant au pied la démocratie comme l'a souligné le pondéré maire d'Avrillé!
On l'a échappé belle!...
Au revoir Mr Béchu, et emportez donc l'ex-pharmacienne avec vous.