mercredi 19 mars 2008

Parmi la multitude de tâches qui incombe à la Mairie... il y a





Dans une grande ville comme Angers, les élus sont confrontés à une multitude de tâches. Cela va des problèmes de santé, d'implantation hospitalière aux problèmes d'hygiène publique, des problèmes de propreté de la ville aux problèmes d'espaces verts et de jardins publics pour que les enfants puissent s'ébattre au milieu de leurs immeubles, des transports urbains à la circulation, donc de la voirie nécessaire, de la sécurité à la vie des différents groupes sociaux entre eux, de la vie culturelle à la vie associative, sans oublier les problèmes des jeunes et des personnes âgées, de l'emploi et des nouveaux pauvres.....etc....

Cet après-midi, je publierais une lettre ouverte d'un piéton retraité du quartier du Château. Le contenu "très pertinent" de son courrier a retenu toute mon attention. Il intéressera, certainement, monsieur le Maire et les nouveaux membres du Conseil Municipal.

Retranscription de la lettre de RAY :

Monsieur le maire D'ANGERS

Mairie d'Angers

Objet : Circulation des cyclistes sur les trottoirs.

Monsieur le Maire,

La circulation des piétons devient de plus en plus difficile.

La sécurité des enfants très jeunes, des adultes, des personnes un peu plus âgées, dont le trottoir devrait être l'assurance d'un déplacement tranquille est mise à mal par la prolifération des vélos sur les mêmes dits trottoirs.

Je ne suis pas vieux, dans le sens du 4ème âge, mais j'avance un peu.

Dans quelques années, nous serons des dizaines de milliers en plus sur Angers.

En abandonnant la voiture et le vélo, et même pour aller prendre l'autobus, il ne restera plus que la marche, avant d'utiliser le fauteuil roulant.

Essayons donc de respecter le cadre de vie de tous les citoyens, notamment des plus âgés.

La marche, moyen originel de locomotion, devrait être le plaisir de se déplacer, en regardant à droite à gauche, sans souci, de VIVRE en quelque sorte;

elle ne permet même plus :

- de regarder un immeuble, une devanture de commerce,

- de longer un rempart du château,

- d'admirer un pigeon picorant ou s'envolant,

- de s'arrêter sur le chemin de halage,

- de regarder les ragondins, les canards, les grenouilles et autres animaux, dans les parcs dont la création n'a été effectuée à l'origine, que pour une utilisation pédestre,

- de discuter à deux ou trois sur un trottoir, etc...

Sans être craintif pour sa sécurité.

De grâce, laissez-nous, nous déplacer tranquillement, un certain temps avant le grand départ.

La surdité naissante, la difficulté à marcher, font que les cyclistes qui arrivent derrière notre dos, sont un risque prévisible d'accident alors même que nous ne pouvons rien faire pour les éviter.

L'attribution des vélos, en nombre de près de 10 000 unités, permet à la municipalité de se louer des efforts réalisés, mais par qui, et au détriment de qui ?...

Dans l'action, une analyse de tous les paramètres, est souhaitable.

Connaissance du Code de la Route pour les cyclistes, notamment les obligations face à un passage piéton, la vitesse sur chaussée plate ou descendante, voire même sur les trottoirs des boulevards du Château, du Roi René, du Bd Foch, du Bd Bessonneau, circulation à plusieurs de front, respect des panneaux d'interdictions diverses, etc... ;

Avant de donner des vélos dont la plus grande part de la valeur d'achat est à la charge du contribuable, il faudrait organiser une séance d'information d'une heure ou deux sur les obligations en matière de circulation en ville, avec un représentant de la police municipale ou avec une autre personne compétente.

Cette information pourrait se concrétiser par la remise d'un code de la roue, reprenant les devoirs et les obligations du citoyen; une adaptation du livre d'instruction civique distribué dans les écoles aux jeunes de 11 à 14 ans, il y a fort longtemps.

Les droits et les devoirs de chacun (automobiliste, piéton et cycliste) seraient ainsi rappelés.

Vous n'êtes pas sans savoir, que seul, le code de la route s'applique an cas d'accident, et par là, les modalités d'indemnisation.

La permission, même tacite, engage la responsabilité.

Un piéton d'Angers, âgé, qui craint pour sa sécurité, et qui se retourne vers l'autorité qui en a accepté la charge.

Chose promise, chose due.


12 commentaires:

les mousquetaires a dit…

cher ZEN

UNE PETITE INFORMATION:

Le petit prof de latin du collège chèvre est en congés ce mecredi, et il reprend son activité, trés constructive comme celle de la campagne de béchu (bébé sarko); mais là déjà, il va falloir changer son titre de blog, car j'ai le pressentiment que l'équipe va maigrir (peut-être de 4 à 3) en attendant la suite....

AK47 a dit…

IL N YAURA PAS DE PLAN DE RIGUEUR
APPREND T ON AUJOURD ' HUI.
C'EST PARFAITEMENT EXACT PUISQU 'IL
EXISTE DEJA . ALLEZ DEMANDER LEUR AVIS AUX BARS ET BRASSERIE DU BD FOCH , TOUT VA TRES BIEN !!!!!
TROIS SERVEURS POUR DEUX CLIENTS ,
ON GAGNE EN QUALITE DE SERVICE !!!

MAIS CHUT !!!!!! IL PARAIT QUE C'EST JUSTE UNE QUESTION DE
" VOULOIR " D 'ACHAT ET D ' IMPATIENCE .

A PLUS.
ALBERT DES NEFLES

Anonyme a dit…

Bien observé papi et vous dites des vérités criantes. Il faudrait développer des espaces délimités et sécurisés pour les cycles. Enfin, éviter le plus possible l'utlisation des trottoirs en pistes cyclables. C'est un encouragement à l'utilisation de tous les trottoirs pour les cyclistes.
Les chocs, petits ou gros entre piétons et vélos, sont devenus fréquents et les conséquences sont beaucoup plus graves pour une personne âgée qui est victime d'une fracture osseuse, car sa consolidation et sa guérison sont beaucoup plus longues et coûtent plus chères à la collectivité.

Anonyme a dit…

On va pas non plus faire haro sur les cyclistes : il ne font pas de pollution, ils ne contribuent pas au bruit, ils allègent la facxture énergétique, ils sont écologiques et se heurter à un vélo est sans commune mesure avec un choc avec une automobile. Plus il y aaura de vélos à ANgers, meiux on se portera, la circualtion sera apaisée, la ville sera plus douce.
La vélo c'est peut-être une nouveauté, mai sil a sa place, et toute sa place. A la ville justement de permettre cette co habitation harmonieuse.
pour ma part, en tant que parent, je préfère voir mes enfants à vélo sur le trottoir que sur la chaussée à certains endroits.

Marie T-D.

Anonyme a dit…

Ce mythe de la circulation douce finit par être soulant. Dans une grande ville, on est amené à faire cohabiter circulation à pied, VOITURE INDIVIDUELLE, vélo (quand la topographie s'y prête) et Autobus (mais là il y a énormément à faire, car certains secteurs sont très mal desservis), et Tramway, à condition de le faire passer là où il doit passer, c'est-à-dire par les Grands Boulevards.
Chacun sait bien qu'au Ralliement et rue de la Roë ce n'est pas possible.

Anonyme a dit…

Parfaitement d'accord avec Papi Ray. J'ai moi même failli me faire percuter de plein fouet par un cycliste Bd du Roi René, tout ça parce que j'avais le nez en l'air, afin d'admirer notre beau patrimoine Angevin. Heureusement qu'une bonne âme, qui passait par là, m'a tirée par le bras, juste à temps, pour éviter la collision . Ouf ! j'ai eu chaud !

Anonyme a dit…

L'anonyme de 14.46 est dans la droite ligne de la conception Béchu de la ville avec des considérations du genre "quand la topographie s'y prête" !! Faut croire que lui ne fait pas de vélo et qu'il n'accorde aucun crédit à la compétence des constructeurs de tramway. Intellectuellement malhonnête, pour ne pas dire plus.
Ouste, de l'air, la campagne est terminée !

Les Angevins ont choisi et le tram passera place du ralliement, et les quartiers seront desservis, les cyclistes et les piétons seront valorisés, : Faut juste que vous alliez lire le programme de "Angers en avant ! Les Angevins en confiance"

Et la vie sera plus douce et plus belle
Et la ville sera plus douce et plus belle


Jean

Anonyme a dit…

Le code de la roue proposé par Papi Ray serait une bonne chose.
Kénavo : Pointe de Pern

Anonyme a dit…

Hou la la, Jean est bien intolérant vis à vis d'anonyme de 14H46 !!! Faut pas vous énerver, je connais des gens qui ont voté Antonini et qui étaient pour le passage par les boulevards. J'ai même lu dans la presse que madame Caillard-Humeau préférait aussi le passage par les boulevards et pourtant elle est bien 1ère adjointe non , alors zen, on est sur un site zen non ????

Anonyme a dit…

Lors de la première présentation à l'agglomération, Mme Caillard-Humeau a été la première à demander au maire si une étude avait été faite sur le passage par les boulevards, bien avant d'autres... . Et donc,
De fait, les arguments pour ou contre s'annulent.

Les arguments pour le passage en centre-ville :

- ne pas retarder l'arrivée du tram de deux ans
- respecter le vote de 'laggloémration
- ne pas alourdir la facture

et surtout :
- desservir le centre également de part et d'autre
- permettre de s'approprier la place du Ralliement
- élargir le plateau piétonnier

Le sondage Courrier de l'Ouest indique que ce sont les moins de 40 ans (? pas sur de la fourchette) qui plébiscitent le passage par le centre-ville.

Tout cela va permettre aux piétons d'être mieux pris en considération. Les papys en profiteront et nous sommes ravis pour eux, nous aussi, les plus jeunes, on veut une ville piétonne.

Pierre

Anonyme a dit…

n'est-ce pas un peu affligeant de voir que les grands boulevards sont à deux minutes à pied de la place du Ralliement.
C'est triste de voir des quadra refuser de faire quelque pas à pieds et d'aller de la place Lorraine au Ralliement, des fois que ça les crèverait.
Tout aussi triste que de voir cette équipe d'adjoints dont la moyenne d'âge est sensiblement élevée. Tout aussi triste de voir une ville placer ses espérances qui seront bien vite déçues entre les mains d'un maire et d'une équipe en fin de vie...politique.

paxlex a dit…

Bonjour,

ce qui est affligeant, alors que la campagne électorale est terminée, c'est de voir que des débats sur les blogs ou ailleurs tournent encore autour de l'âge du capitaine ou du trajet du tramway.
Mr l'anonyme, ça y est c'est fini, réveillez vous, les élections c'est fini et que cela vous plaise ou non, le tram passera en centre ville, et c'est l'équipe que vous dites en fin de vie politique qui est aux affaires pendant 6 ans.
Alors que les arguments volaient en rase motte pendant la campagne on aurait pu attendre que vous atterrissiez une fois les élections passées.
Mais la rancoeur maintient certains en vol pour quelques temps encore.

Vraiment consternant !

Paxlex