jeudi 29 janvier 2009

SARKO-SARKO, le peuple est dans la rue...

A ANGERS, ce matin, 18 000 personnes ont manifesté dans le froid. L'humeur maussade des participants troublait l'ambiance joyeuse habituelle des manifestations auxquelles j'avais participé par le passé. Tout au long du parcours, la même rangaine : mécontentement et inquiétude, dénonciation de la précarité du marché du travail qui ne nourrit plus son homme, révolte contre les licenciements programmés et à venir... Plus grave, c'est le manque de confiance dans l'avenir ?. Je lance un appel à nos gouvernants. N'attendez pas pour prendre des mesures sur le pouvoir d'achat et sur la régulation des taux exhorbitants imposés par les banques aux plus défavorisés. Deux personnes "non grévistes par force" m'ont abordé sur le parcours et, elles m'ont raconté que si elles avaient été grévistes, elles étaient contraintes à faire du sale boulot les jours suivants ?.
" SAUMUR. Le défilé de people se poursuit dans la ville ou Jean-Pierre Mocky, ici avec Victoria Abril et Dominique Lavanant, a repris les tournages de sa série inspirée de nouvelles Alfred Hitchcock " C.O
Courrier de l'Ouest, Interview :
Gérault : " Le maire n'a plus autour de lui que des courtisans "
Je remercie le journaliste du Courrier de l'Ouest de m'offrir une transition toute trouvée "à la Mocky". " Cette fois, je flingue ", un plaidoyer pour la liberté d'expression qui retrace le parcours du combattant d'un "anartiste" engagé dans la jungle...."
Quelle mouche a donc piqué ce conseiller municipal "esseulé" de la politique locale angevine qui s'apprête à battre le record de longévité dans l'opposition municipale ? (3ème mandat dans l'opposition). C'est peut-être la peur de se retrouver tout seul dans quelques mois ?. Son patron, l'UMP Christophe Béchu, leader de l'opposition municipale, ayant été choisi par le Président Sarkozy comme tête de liste aux Européennes ?.
Chaque mois, j'assiste à la réunion publique du Conseil Municipal d'ANGERS et, il m'arrive de faire un résumé (petit) de ce que j'ai retenu des débats.
Il semble bien qu'il y ait une constante sociale et intéressé chez ce conseiller ?. Si vous parcourez le blog, vous constaterez que son leitmotiv est d' implorer du maire, Jean-Claude Antonini, une réduction de loyer sur un mois de 150 ou 200 € qui serait versée aux locataires les plus modestes; selon lui, ces sommes devraient transiter par les bailleurs sociaux qui, eux-mêmes les répercuteraient à leurs locataires ?. Si j'ai tout compris de ce qu'a dit monsieur le maire, la législation interdit cette pratique d'intermédiaire dans les mouvements de fonds publics !.
Je souhaiterais que l' élan de solidarité de cet élu aille aussi en direction des bailleurs sociaux qui pratiquent des prix de location et de vente plus élevés que dans le secteur privé, malgré les aides publiques ?.
Pour quelles raisons insiste-t-il autant pour que ce soit les bailleurs sociaux qui gèreraient ce petit cadeau ponctuel ?
Depuis que madame Boutin et le Président Sarkozy avaient émis des critiques sur la gestion du 1 % logement, j'attends avec une certaine impatience les conclusions de la commission d'enquête. A moins que celle-ci en soit restée au stade de la bonne intention ?.
Gonflé, ce simple conseiller municipal, grand par la taille, qui ose parler de l'irrespect du Maire envers sa petite personne ?. A ma connaissance, je n'ai jamais été témoin d'aucun dérapage verbal de la part du Maire; par contre les témoignages ne manquent pas sur cet " irrespectueux personnage ".... ?.
Avoir de l'ambition en politique, je le conçois, mais à la condition de respecter son prochain et ses adhérents, sans quoi l'échec est inévitable.
J'aurais pu revenir sur le virage à 180 ° sur le tracé du Tram pour cause d'alliance électorale. J'aurais pu parler d'incinérateurs. J'aurais pu parler... mais je préfère l'écrire; comme cela on ne peut pas raconter d'histoire. Je suis collectionneur de lettres...pour mes petits enfants !.
" ... Mais alors, Laurent Gérault serait-il donc un robinet d'eau tiède ?" dit le journaliste. La réponse de l'intéressé : " J'ai une gueule de robinet d'eau tiède ?..." Courrier de l'Ouest " Atmosphère, atmosphère, est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère?

Si la tête de ce monsieur Gérault a été coupée sur la feuille du Courrier de l'Ouest, un jour de manifestation nationale, je vous demande de n'y voir aucun signe de malveillance; simplement une erreur de découpage.

J.C. Antonini, Maire-Traminot du premier Tram d'Angers à La Rochelle ?.

La réponse à froid des bergers de la majorité municipale attiédit la diatribe de ce "bouillant "conseiller municipal de l'opposition qualifié de " robinet d'eau tiède ".

dans le Courrier de l'Ouest du samedi 31 janvier 2009

"Les élus de la majorité répondent à Gérault

" Les élus du groupe majoritaire du Conseil Municipal répondent aux propos de laurent Géraullt publiés dans le Courrier de l'Ouest jeudi sous le titre : " Le maire n'a plus autour de lui que des courtisans " :

" Laurent Gérault trahit ses ambitions et tremble de ne pas rassembler l'opposition. La seule chose qui semble l'intéresser est de savoir qui prendra le siège de Christophe Béchu une fois que celui-ci aura déserté les rangs et abandonné Angers".[...] "

" La majorité n'est pas une cour royale, écrivent-ils. nous refusons donc la qualification de " courtisans du maire " et nous rappelons notre respect et notre attachement profond à la démocratie. [...] Avec Jean-Claude Antonini, nous avons choisi d'agir et d'être utiles aux Angevins ".

http://zen49.blogspot.com/ Courriel privé : fevrieralain@hotmail.fr

26 commentaires:

modem a dit…

On devrait ignorer cet individu en fin du commentaire qui, si il se présente aux européennes, il risque bien d'avoir Greenpace comme soutien à sa campagne
Modem

SNAFU a dit…

D'APRES UN HUMORISTE CELEBRE CONNU
POUR SA LEGERETE , IL N 'Y A PAS EU
DE MANIFESTATIONS AUJOURD HUI EN
FRANCE . CE N ' EST QU 'UN COMPLOT!

flouchette a dit…

kiff le blog sa va etre top fo kan meme ramer mais ça va l'faire les copines vont mater p'tain le p'tit con en bas
flouchette

zen49 a dit…

295. Le 30 janvier 2009, 08:36 par zen49
Bonjours à monsieur Aphatie, aux grévistes ou non grévistes,
Dur, dur d'écouter simultanément, votre invité, le conseiller spécial du président « qui doit tenir la barre par vents et marées » et le play-boy de l'Elysée, Frédéric Lefebvre, sur Canal+ dans la matinale.

Pourquoi la France va très mal ?. Pour s'en faire une idée, il suffisait d'entendre ce porte-parole du Président et de l'UMP, Frédéric Lefebvre. Ce dernier a multiplié les inepties économiques et il s'est moqué carrément des salariés avec son ironie habituelle. Je le cite :
« Je me sens assez proche des revendications; c'est ça qu'est important, j'ai perçu le message », « c'est évident, pas de distribution d'argent, la manière la plus saine, c'est du travail » (sous-entendu pas de travail, pas de distribution d'argent public et très, très hypothétiques augmentations de salaire !).
« Il faut que les dirigeants soient moraux » (sous-entendu, ils ne le sont pas !). « Il faut des administrateurs indépendants, on trouve les mêmes dans les conseils d'administration. Il faut qu'ils ne soient pas payés par les entreprises » ( par qui alors, par l'Etat, ce serait peut-être pire ?). « faire des gains de productivité, les 26 milliards de relance donneront des moyens aux entreprises et ces aides publiques devront débouchées sur du pouvoir d'achat pour les salariés » (là, je rêve !). Voilà un des sauveurs de notre pays ?.

zen49 sur blog RTL J.M.A.

petit prof a dit…

chers amis

Et bien gérault mérite surtout de ne pas être connu!

Anonyme a dit…

Articles, photos de la grève à lire et voir dans votre journal.

" La mobilisation a été réussie. Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas vu autant de manifestants dans les rues des quatre principales villes : Angers, Cholet, Saumur et Segré.
Avec 18 000 manifestants à Angers, 3 000 à Cholet, 1 100 à Saumur et 500 à Segré, quelque 23 000 personnes ont battu le pavé, hier. « Une très forte participation, largement supérieure aux manifs anti-CPE, se réjouissent les organisations syndicales. Il faut remonter au mouvement contre Le Pen, en 2002, pour retrouver autant de monde. »

Dénominateur commun à ces quatre cortèges, une mobilisation importante des salariés du privé. Notamment tous ceux touchés par le chômage partiel, les plans sociaux ou pire, la fermeture de leur usine. Comme à Angers, avec les 80 salariés de la fonderie des Ponts-de-Cé qui ont traîné leurs louches durant tout le périple. Avant de brûler un grand cercueil noir : « Ici reposent les cendres de la fonderie de l'Authion ».

Tous les secteurs étaient représentés et toutes les catégories sociales. La fonction publique, les hospitaliers et les territoriaux, les enseignants représentaient le gros des troupes. Pour la première fois, des médecins, des avocats, des juristes se sont mêlés à la foule. Quatre manifestations conséquentes mais sans débordement." maville.com

Ouest-France

zen49 a dit…

J'avais omis de saluer tous les visiteurs de ce blog et les djeun's qui kiff; ça va être dur de suivre ce nouveau langage mais c'est vraiment une langue vivante et bien plus passionnante que la langue morte "rosa, rosa rosae, rosarum...."
zen49

bordères a dit…

Bonjour Zen

J'aime régulièrement lire vos articles, car vous êtes si pertinent et si proche des citoyens en général et des angevins en particuler dans vos réflexions.

Ce matin je suis cependant déçu, non pas par la qualité de votre prose, mais plus par un de vos sujets qui à mon sens ne méritait pas les honneurs de votre blog.
En effet monsieur Gérault mérite-t-il autant de place sur votre article? Je ne crois pas et c'est peut-être donner trop d'importance à un individu qui ne cherche qu'à exister par tous les moyens et surtout par ses contradictions.
Comme je vous le précise, je suis un abonné du public au conseil municipal (j'aimerais faire votre connaissance à l'occasion) et l'impression que j'ai de ce monsieur est trés négative.
En effet lors du dernier conseil municipal, il a approuvé plusieurs fois les décisions de notre maire et puis le lendemain il se contredit de façon grostesque.
Alors il est vrai que depuis un an il est à la bonne école avec monsieur Béchu pour les effets d'annonces et la monopolisation de la presse, ce qui voudrait dire qu'il prend dés maintenant le relais de cette stratégie.
Il faut cependant noter que les articles de monsieur béchu sont intellectuellement plus consistants (je ne les approuve pas pour autant car peu sincères)
Ce monsieur Gérault n'a pas l'envergure d'un grand politique mais certainement celle d'un arriviste et d'un carrièriste.
Il faut cependant lui reconnaître une qualité: il est persévérant, car comme vous le dites zen, depuis le temps qu'il est dans l'opposition.
Et puis j'ai surtout l'impression qu'il prend de vitesse ses amis de l'opposition pour prendre la place de leader dans ce groupe.
Il parait qu'il est spécialiste de cette gymnastique, ce qui a divisé le modem sur Angers et aux dires de certains militants, il a l'art de s'autoproclamer président ou candidat.
Je répons à ces militants, qu'à la lecture de son palmarès, c'est peut-être pour lui la seule façon de gagner et d'exister.
Il est surprenant de lire que ce monsieur est choisi ou demandé (peut-être courtisé) par Bayrou pour les européennes, car je lis partout que madame Lepage (un tout aure palmares) est pressentie pour conduire la liste. Il faut l'espèrer sinon c'est un aveu de faiblesse du modem qui prouverait par là que son effectif est dépourvu de candidat de classe nationale et européenne.
Voilà zen ma réflexion du jour, mais je dois rester honnête avec vous, j'ai aussi l'impression de donner de l'importance à un homme qui ne le mérite certainement pas!

bon week end zen!

Anonyme a dit…

Pour contredire Laurent Guérault, je voudrais vous signaler que François Bayrou n'a pas encore décider qui seront les têtes de listes dans nos régions de l'ouest de la France.
Si comme beaucoup d'entre nous, vous pensez que Corinne Lepage est la plus à même de conduire le MoDem à la victoire dans l'ouest de la france. Rejoignez nous sur notre comité de soutien à Corinne Lepage pour les élections européennes:

http://lesjeunesaveccorinnelepage.wordpress.com

Gwenael Boidin.
GwenAngers@club.lemonde.fr

angevin a dit…

Gérault n'est pas fin au conseil municipal et à l'agglo, nous le connaissons. Mais ce qui nous interpelle, c'est l'attitude dans ces instances de sa garde rapprochée dont le porte parole groussard, qui manque de finesse dans ses interventions!
D'où vient-il? que fait-il dans la vie? quels sont ses références?
Il est clair que lorsqu'on s'affiche avec autant de maladresse, les angevins sont en droit de connaître plus précisement leurs élus!

bonsance a dit…

pour répondre à angevin

on dit :
"qui s'assemble se ressemble"

Anonyme a dit…

" Dernière minute Informations générales
11:39 - vendredi 30 janvier 2009
L'ancien président UMP du Languedoc-Roussillon Jacques Blanc mis en examen
L'ancien président UMP du conseil régional de Languedoc-Roussillon, Jacques Blanc, a été mis en examen pour détournement de fonds publics et prise illégale d'intérêt.
M. Blanc est actuellement sénateur UMP de Lozère et conseiller régional. Elle fait suite à une plainte déposée par son successeur Georges Frêche (DVG) élu en 2004 à la tête du conseil régional." maville.com ouest-france

zen49 a dit…

un ami sur place m'a communiqué le fin fond de l'histoire :

Le tribunal administratif de Rennes a condamné François Guéant à 1 an d'inégibilité en qualité de candidat aux élections cantonales pour un dépassement de comptes de campagne de 2680 euros ?.
Comprenne qui pourra; il avait été battu à cette élection, en juin 2007 ?.

Depuis des lustres, Loïc Bouvard est député de la 4éme circonscription du Morbihan (Guer-Ploërmel, Josselin, LaGacilly...) son supléant était le maire de Guer avant " l'imposition " du fils Guéant pour suppléant lors des dernières législatives.

Il faut rappeler que François Guéant avait déjà été battu aux cantonales par un illustre inconnu qui s'était délaré candidat 3 ou 4 semaines précédent cette élection cantonale ?. Pourtant, il était soutenu par Jo Kerguéris, Sénateur UDF et président du Conseil général UMP du Morbihan ?.
zen49

najib a dit…

Je m'adresse à l'ensemble des lecteurs de ce blog et je remercie l'auteur de ce blog pour la diffusion de mon message.

Je m'appelle NAJIB, et j'habite monplaisir, place de l'Europe, je suis un jeune de quartier comme on dit, et je suis actuellement en 4 année de droit.
Si j'interviens, c'est pour pousser un coup de gueule contre cet article de monsieur Gérault.
Il faut arrêter de nous manipuler, vous l'avez fait l'année dernière pour les municipales et vous continuez maintenant lorsque vous parlez des loyers des plus pauvres. Vous êtes qui pour parler de la misère des autres?, quel est votre expérience dans ce domaine?
Vous n'avez que l'argument de la taxe foncière et autres, mais monsieur connaissez-vous les autres cités dans les autres villes? le prix des autres loyers?
Je peux vous dire qu'Angers n'est pas plus chère que les autres villes et de plus les quartiers où nous vivons sont trés propres et bien entrenus par la municipalité.
Monsieur gérault où habitez-vous?
Monsieur Gérault, je ne vous ai jamais vu à Monplaisir (mr béchu oui juste pour les municipales)Avez-vous peur de nous? notre quartier n'est pas assez classe pour vous?
Je tiens à vous dire monsieur Gérault que nous ne sommes pas sensibe à votre démagogie, vous perdez votre temps à nous utiliser pour juste faire croire aux angevins que vous êtes un véritable centriste.
Les foyers les plus modestes ne sont pas forcement les plus dupes.
A bon entendeur salut!

Anonyme a dit…

" Selon le site internet du Figaro, Nicolas Sarkozy sera l'invité d'honneur de la fête célébrant les 20 ans du Conseil supérieur de l'audiovisuel le 3 février prochain à Paris. « Le président de la République montre ainsi son intérêt pour le gendarme de l'audiovisuel » précise le quotidien.

Cette présence sera symbolique dans une période marquée par le débat houleux autour de la réforme de l'audiovisuel. Désormais, le CSA ne nommera plus les présidents de France Télévisions ou encore de Radio France qui seront directement désignés par le chef de l'Etat. Le CSA pourra toujours donner un « avis préalable sur les candidats à ces postes »." OZAP

politique pas net a dit…

" Depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, seuls 25% des décrets d'application des lois votées par les parlementaires ont été publiés. Conséquence directe : la majorité des lois votées par les parlementaires ne sont pas appliquées. Le 27 août 2008, le Canard Enchaîné avait déjà évoqué la non application des lois, dans l'indifférence générale. Aucun média n'avait repris l'information, celle-ci figure donc en tête de notre baromètre des Dépêches Politiques Ignorées depuis plusieurs mois. Le 19 janvier 2009, le site d'information Bakchich.info en a remis une couche, sur la base d'un nouveau rapport du Sénat. Les chiffres sont pires que ceux publiés par le Canard l'été dernier. Et pourtant, aucun autre média n’a repris l’information." Sources Politique.net

Anonyme a dit…

Vous tombez bien bas quand vous évoquez le nom de Georges Frêche. Les harkis apprécieront.

Nicolas a dit…

A la lecture du blog "indépendant du modem de Bayrou ", ce vieux soutien de l'alliance de la carpe et du lapin (UMP et Modem), on ne peut qu' éclater de rire. Par les temps qui courrent, ça fait du bien d'entendre citer le Général de Gaulle...

"...Un crime de lèse-majesté a-t-il été commis en exposant sans détour les inquiétudes des sujets angevins à propos des dérives des coûts du carossse municipal dont " le roi et la cour sont allés admirer en grand convoi à la Rochelle le premier exemplaire?
Le trône du roi serait-il donc ébranlé à ce point pour qu'à la cour l'on s'émeuve dès que l'on ose dire la vérité sur les sujets qui fâchent? "
"Sans la liberté de blâmer, il n'est pas d'éloge flatteur". Beaumarchais

A l'auteur précédent, relisez donc Boileau :
“Avant donc que d'écrire, apprenez à penser.”

L'intelligence voudrait rappeler à ces habitués de la polémique que ce chantier du tram tombe à pic. C'est 50 000 tonnes de béton, des dizaines de milliers d'heures de travail, des emplois et des finances pour nos entreprises locales...

Par exemple, c'est tout de même beaucoup plus sérieux et économiquement plus utile que les milliards engloutis dans Dexia et perdus par la France, la Belgique et le Luxembourg ? pour soutenir l'établissement financier Dexia ?. Qu'en pense-t-il monsieur Christophe béchu, lui, un administrateur de cet établissement financier ?. Pourquoi sa photo n'apparaît plus sur ce blog Modem ?.

Nicolas

Toujours anonyme a dit…

Vous tombez bien bas quand vous évoquez le nom de Christophe BECHU. Les salariés de Dexia apprécieront.

zen49 a dit…

Certains messages demandaient des explications sur Dexia..., afin de clore la polémique, je vous livre une synthèse des documents que j'ai reçu ou que j'ai consulté sur le net

Dernière nouvelle, selon " la CFDT de Dexia, premier syndicat en France du groupe bancaire, a dénoncé vendredi un "plan d'économies de court terme, qui risque de faire perdre l'expertise des salariés", après l'annonce vendredi de la suppression de 900 emplois en 2009 dont un peu moins de 250 en France." 30/01/2009

publié le 24/10/2008 dans l'EXPRESS.FR
" Le maire de Dijon François Rebsamen a choisi de quitter le conseil d'administration de Dexia Crédit Local. Officiellement, par manque de temps. Officieusement, pour désamorcer la polémique sur les jetons de présence."

" LEXPRESS.fr a demandé leur position aux autres élus administrateurs de la banque des collectivités locales.
Les hommes politiques présents au Conseil d'administration de Dexia Crédit Local rivalisent d'éthique ces derniers temps. François Rebsamen est le plus radical d'entre eux... Le sénateur-maire de Dijon, a ainsi annoncé jeudi soir qu'il allait adresser sa "démission du mandat d'administrateur de cette société".
Motif invoqué: "Les circonstances actuelles exigeraient un travail et une implication que je considère comme incompatibles avec le temps que je me dois de consacrer à mes mandats d'élu."
Par "circonstances actuelles", il faut comprendre les temps troublés que traversent actuellement Dexia et ses filiales, dont Dexia Crédit Local. Heurtée de plein fouet par la crise financière, la banque a été partiellement nationalisée par la France, la Belgique et le Luxembourg, qui ont injecté 6 milliards d'euros dans son capital."

" Antoine Rufenacht, maire UMP du Havre, a décidé de renoncer à ses jetons de présence. Mais il reste membre du conseil d'administration de Dexia Crédit Local."
" Rebsamen n'est pas le seul homme politique français à siéger au conseil d'administration. Pris malgré eux dans la polémique, les trois autres élus présents à ses côtés au conseil d'administration ont réagi différemment."

Un extrait du

" Rapport Annuel 2007
Document Référence
DEXIA CREDIT LOCAL "

Monsieur Christophe Béchu (1)
(administrateur depuis le 06 novembre 2007)
Président du conseil général de Maine-et-Loire

Monsieur Jean-Pierre Brunel (1)
30000 Nîmes
Administrateur de Services Conseil Expertises Territoires
Président du conseil d’administration de la SA d’HLM Le Nouveau Logis - Centre Limousin

Monsieur Philippe Duron (1)
Président du conseil régional de Basse -Normandie
14035 Caen cedex

Monsieur Jean-Pol Henry (1)
Député – conseiller communal de Charleroi
6041 Gosselies – Belgique

Monsieur Patrick Lachaert (1)
(administrateur jusqu’au 06 novembre 2007)
Député – Echevin à Merelbeke...

Monsieur Loïc Le Masne de Chermont (1)
(administrateur jusqu’au 06 novembre 2007)
Conseiller général de Loire-Atlantique...

Madame Francine Swiggers
Président du comité de direction du g roupe Arco
Bruxelles – Belgique ...

Monsieur René Thissen (1)
Sénateur – conseiller communal de Waimes....

" RAPPORT DE GESTION Mandats et rémunérations des mandataires sociaux
Page 60/ 270

2.2 JETONS DE PRÉSENCE VERSÉS DURANT
L’EXERCICE 2007
Le montant des jetons de présence a été fixé par l’assemblée générale
des actionnaires du 16 mai 2006 à EUR 300 000.

A été versée, durant l’exercice 2007, au titre de jetons de présence, une somme globale de EUR 229 000, répartie comme suit :

EUR 26 000 (1) à Loïc Le Masne de Chermont et Christian Baffy ;

EUR 20 000 à Patrick Bernasconi, Antoine Rufenacht, François
Rebsamen, Dominique Marcel, Philippe Duron, Jean-Pierre
Brunel ;

EUR 19 500 (2) à Francine Swiggers ;

EUR 15 000 (3) à René Thissen et Jean-Pol Henry ;

EUR 7 500 (4) à Patrick Lachaert.
T out jeton de présence ou tantième payé par une société du groupe Dexia à un membre du comité de direction vient en déduction des
rémunérations fixes ou variables de ce dernier

2.3 ENGAGEMENTS SOUSCRITS
Il est précisé que Dexia Crédit Local n’a, par le passé, pris aucun
engagement particulier en faveur de ses dirigeants. Toutefois, certains d’entre eux bénéficient d’une pension complémentaire extra-légale mise en place par Dexia.
Divers régimes sont applicables aux administrateurs de Dexia Crédit
Local :...."
(1) En raison de leur participation au comité d’audit.
(2) En raison de sa participation au comité d’audit et compte tenu de la retenue à la source.
(3) Compte tenu de la retenue à la source.
(4)Compte tenu de la retenue à la source – fin de mandat en cours d’exercice.

zen49

la vigie a dit…

+64 000 en novembre, +45 000 en décembre...,
à cette cadence, on devrait atteindre les 3 millions de chômeurs fin 2009 ?.

Dimanche soir La chaîne de télévision LCI (TF1)a annoncé que le nombre de chômeurs inscrits à l'ANPE au mois de décembre 2007 a augmenté de 45 000 par rapport au mois de novembre !.

La vigie

la vigie a dit…

Zen,t'avais oublié de mentionner la perte nette de Déxia pour l'exercice 2008 :
-3 milliards d'€.

A la clôture, vendredi 30 janvier, la valeur de l'action DEXIA était de 2,46 € ( encore - 7,18 % en une journée )

la vigie

la vigie a dit…

Sarkozy jeudi soir sur TF1, France 2, M6 et RTL (officiel)

" Le chef de l'Etat répondra aux questions de quatre journalistes : Laurence Ferrari (TF1), David Pujadas (France 2), Guy Lagache (M6) et Alain Duhamel (RTL).

L'interview sera diffusée sur ces quatre antennes à partir de 20h15. Cette émission spéciale, intitulée Face à la crise doit durer entre 70 et 90 minutes."

Cette intervention a été souhaitée par l'Elysée après la grande journée de mobilisation de jeudi dernier..." Ozap
La vigie

Anonyme a dit…

Le Sénat gère une cagnotte de 1,5 Milliard d'€uros ?.

..." selon le Canard Enchaîné du 12 novembre 2008, le nouveau président du Sénat, Gérard Larcher, a déclaré qu'il était hors de question "que la Cour des comptes s'intéresse au Sénat". Cette réplique faisait suite à la proposition de Philippe Séguin, président de la Cour des comptes, qui s'était déclaré disponible au cours d'un entretien du JDD pour analyser les comptes du Sénat.

En réalité, si Gérard Larcher a refusé, c'est parce qu'il a été échaudé par le rapport publié par la Cour des comptes sur la gestion administrative de l'Assemblée nationale qui a vu ses dépenses augmentées de 47% en dix ans. Pour éviter ce genre de rapport et s'assurer que la Cour des comptes ne jette pas un coup d'œil sur la cagnotte de 1,5 milliard d'euros, Gérard Larcher a donc refusé qu'un audit soit effectué.".... et politique.net

l'objectivité a dit…

" Aussi, l’opposition de plus en plus stérile sur laquelle campe une partie des personnels, avec des attitudes comme le refus d’appliquer, qui choquent ma conception du service public, me paraît motivée par autre chose que le souci pédagogique. Sur tous ces sujets, il peut y avoir débat. On en débat depuis 1968. Mais l’intérêt des élèves mérite mieux que ces positions jusqu’au boutistes à fort relent politique."

Celui qui a écrit cette conclusion est certainement de bonne foi (lol).
C'est un professeur de collège retraité de l'enseignement ptivé qui a passé son temps à occuper des fonctions électives : conseiller municipal, régional, secrétaire de parti politique de droite...
l'objectivité

Anonyme a dit…

18:36 - vendredi 13 février 2009

Le président de l’université d’Angers: "Une avalanche de réformes difficiles à suivre"
Le président de l’université d’Angers, Daniel Martina, a notamment critiqué deux réformes de l'enseignement supérieur, aujourd'hui, lors d’une conférence de presse:
celle sur le statut des enseignants-chercheurs et celle sur la formation des enseignants des écoles, collèges et lycées. « Je le dis depuis longtemps. Ce sont de mauvais projets sur le fond, construits à la hâte, sans concertation véritable. D’autant plus qu’ils arrivent dans un contexte d’avalanche de réformes, extrêmement difficiles à suivre et à mettre en œuvre. »"
Plus d'informations demain dans Ouest-France