dimanche 29 janvier 2012

Nicolas Sarkozy mobilise 8 chaînes de TV pour se rappeler que : Gouverner c'est prévoir !...


L'histoire retiendra que cet adage n'a pas été respecté, ni sur la forme, ni sur le fond. Le quinquennat Sarkozy-Fillon laissera des traces indélibiles dans la société française pour avoir monté les gens, les uns contre les autres. Ce sera le premier quinquennat qui aura créé plus de 40 taxes nouvelles, qui aura été à l'origine de la baisse du pouvoir d'achat et, qui aura fait exploser la pauvreté dans le pays. Ce sera aussi le premier quinquennat qui aura écorné l'image de la France, en dehors de nos frontières.
On voudrait nous faire croire que la France a encore une politique financière indépendante, la réponse est non, elle est sous le contrôle de la BCE et des agences de notation. Le président Sarkozy et les gouvernements Fillon nous mentent régulièrement, lorsqu'ils parlent de leur politique économique et sociale. Ils sont «pieds et poings liés» aux directives européennes et, ils sont soumis à la toute puissance de la Commission européenne.
Pour ne citer qu'un seul exemple criant parmi beaucoup d'autres, la politique de la Santé conduite par la ministre Roselyne Bachelot. Elle a réussi le tour de force d'abaisser considérablement notre capacité à se soigner et à abaisser le classement de la France !.
Parodie de « L'autorité de Platon »
L'autorité économique de L'Allemagne de Merkel
Lorsque les 17 pays de la zone euro s'habituent à laisser faire les allemands ; lorsque les allemands ne tiennent plus compte de leurs paroles ; lorsque les élus tremblent devant leurs citoyens ; lorsque finalement des ministres, des parlementaires et des responsables de grands groupes méprisent les lois, parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux, l'autorité de rien ni de personne, alors, c'est en toute justesse, le début de la tyrannie. Oui ! Le citoyen n'a que du mépris pour ceux de ses représentants qui s'abaissent à la suivre au lieu de la guider ». Parodie de Platon
Original : « L'autorité de Platon »
« Lorsque les parents s’habituent à laisser faire leurs enfants ; lorsque les enfants ne tiennent plus compte de leurs paroles ; lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves ; lorsque finalement les jeunes méprisent les lois, parce qu’ils ne reconnaissent plus, au-dessus d’eux, l’autorité de rien ni de personne, alors, c’est en toute justesse, le début de la tyrannie. Oui ! La jeunesse n’a que du mépris pour ceux de ses maîtres qui s’abaissent à la suivre au lieu de la guider. » Source : La République
« les pays confrontes à des crises économiques ou à des conflits augmentent les taux de mortalité dans ces catégories sociales [les plus faibles, environ 20 millions de français] ». C'est l'OMS qui le dit.

Pour payer et assurer le train de vie de l'Etat, au début du quinquennat Sarkozy-Fillon, la cellule financière de Bercy empruntait chaque année, sur les marchés financiers internationaux à partir du dernier trimestre. Maintenant, l'Etat emprunte depuis le début de l'année 2012, pour couvrir des échéances de la dette française qui ne cesse de croître !.

http://zen49.blogspot.com/
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

5 commentaires:

Anonyme a dit…

DAVOS Janvier 2012

" Les dirigeants européens, rassemblés cette semaine à Davos, veulent croire à la fin du tunnel après plus de deux ans de crise, mais le reste du monde n'y croit guère et les somme au contraire d'agir vite pour éviter un naufrage collectif......

...Or, selon de nombreux économistes, la zone euro sera en récession cette année. Une "récession sévère", assure Nouriel Roubini, dont les prédictions souvent sombres lui ont valu le surnom de "Dr Doom" (Dr Catastrophe). Plus grave, la zone euro va probablement éclater dans les trois ou cinq ans qui viennent, et la Grèce en sera exclue dans moins d'un an, a-t-il assuré."

"2013 pourrait être l'année de la tempête absolue avec une crise totale dans la zone euro, les problèmes budgétaires aux Etats-Unis atteignant leur paroxysme (...) et un atterrissage brutal de la chine", a-t-il encore pronostiqué.".....

http://www.boursorama.com/actualites/l-europe-a-davos-voit-le-bout-du-tunnel-le-reste-du-monde-n-y-croit-guere-d9dd64b78ce8516b07ff4184b47cf7e5

zen a dit…

Salaires : "des augmentations faramineuses" dans les ministères

...l'organisation de la conférence internationale lançant l'Union pour la Méditerranée, au Grand Palais, en 2008, avait coûté 16,6 millions d'euros pour trois heures : 58 000 euros la minute ! Ou le bilan carbone du président Sarkozy, évalué par Terra Economica équivalant à celui de 1 000 Français ordinaires !

«...L'on sait désormais que l'Élysée fonctionne avec un budget de 115 millions d'euros. Et le personnel d'une ville de 40 000 habitants.»...

« ...La présidentielle est proche. « J'ai quand même appris depuis la mise sous presse de mon livre que les plus gros salaires au cabinet de la Défense avaient encore augmenté de 24 % en 2011, et ceux du ministère des Affaires européennes, de 55 % (2). La logique continue… »

Le livre de René Dosière paraît jeudi 2 février. « L'Argent de l'État. Un député mène l'enquête », éd. du Seuil, 285 p., 19,50 €.

http://www.sudouest.fr/2012/01/29/ce-que-nous-revelent-les-depenses-de-l-etat-618654-710.php#xtor%3dEPR-260-%5bNewsletter%5d-20120129-%5bzone_info%5d

Alain Février a dit…

20h20 sur BFM TV, on parlait de la France ou de l'Allemagne.

La France sera sauvée le 6 mai prochain !!!! d'un président et d'un gouvernement qui l'ont ruinée

Début du spectacle 20H10

Nicolas Sarkozy : " pourquoi ramener le déficit des comptes publics à 3% du PIB, c'est à partir de ce niveau qu'on rembourse la dette " ?. Silence radio de Delahousse et de Chazal !.

puis le volet immobilier, création d'une banque dotée [par l'emprunt ?]d'un milliard d'euros ?. Pourquoi, les banques françaises n'écoutent plus le président Sarkozy, ou elles n'ont plus confiance ?.

L'alternance des emplois des jeunes, l'allemagne, l'allemagne, il n'a que ça à la bouche le Président ?. La France aurait-elle été vendue à l'Allemagne ?...

J'en ai bien l'impression qu'il nous a emmuré vivant. Que du bla-bla-bla, madame Merkel le surnomme " monsieur Bla-bla" et des pourquoi en veux-tu en voilà. Se mettre à plat ventre devant l'allemagne, non merci monsieur le Président, bonsoir

Une parodie présidentielle devant deux journalistes dépassés, faut mieux lire un bon livre.

Demain matin, il sera toujours temps d'entendre les commentaires des commentaires du commentaire du bla-bla-bla

Adieu monsieur le Président, dans n'importe quelle entreprise, les actionnaires vous auraient remercié depuis belle lurette !

TV coupé

Alain Février

Anonyme a dit…

"Salaires : "des augmentations faramineuses" dans les ministères" zen
"20h20 sur BFM TV, on parlait de la France ou de l'Allemagne.

La France sera sauvée le 6 mai prochain !!!! d'un président et d'un gouvernement qui l'ont ruinée" zen

Faut-il du courage pour se coucher devant les allemands, il se moque du peuple de France

Nicolas Sarkozy « Nous ne pouvons pas nous payer le luxe d'autant de fonctionnaires » a-t-il dit.

[Mais il trouve donc normal que la France peut se payer le luxe d'avoir autant de parlementaires et d'élus].

Les parlementaires qui voteront ces mesures à moins de 90 jours d'une élection présidentielle, ils devront être sanctionnés en juin prochain. Il faudra publier leurs noms sur le web.

La taxe de 0,1% sur les transactions financières sera applicable en août, les Allemands n'ont pas vu les prix augmenter" lorsque la TVA a été relevée de 3 points.

La hausse du taux normal de la TVA sera effective au 1er octobre, notamment pour des raisons techniques

ce soir Nicolas Sarkozy parlait aux allemands ou aux français

Anonyme a dit…

Election présidentielle 2012, La Voix du Nord – le 29 janvier 2012

« Je suis une conséquence et une cause de la dédiabolisation. »
Florian Philippot, symbole nordiste de la « dédiabolisation » de Marine Le Pen »

À 30 ans, ce Nordiste de Bondues, diplômé de HEC et de l'ENA, apprécie être un symbole.

Florian Philippot se définit comme « un esprit libre ». Élève à HEC, il milite en 2002 pour le « Che », Chevènement. « Au-dessus de la gauche et de la droite, il place la République »