dimanche 15 janvier 2012

Hommage à Michel Debré né le 15 janvier 1912 à Paris, c'était l'époque de grands hommes politiques. Maintenant, le fric passe avant l'intérêt général, hélàs !...


Photo wilkipédia, Michel Debré

Hommage à Michel Debré né le 15 janvier 1912 à Paris
«...Il quitte définitivement le gouvernement de la France en 1973 et cesse volontairement d'appartenir au Parlement en juin 1988. Au cours des quinze années, de 1973 à 1988, il entreprend de nombreuses campagnes notamment contre l'inflation et pour le retour à un système monétaire international, contre la supranationalité européenne, et pour le redressement industriel de la France dans un temps qu'il est le premier à appeler de guerre économique. Son analyse de la situation démographique le met au premier rang dans la lutte pour une politique familiale.

Élu, le 24 mars 1988, à l'Académie française, au fauteuil du duc Louis de Broglie (1er fauteuil) et reçu sous la coupole le 19 janvier 1989 par le Professeur Jean Bernard.
Mort le 2 août 1996. »

La Crise ne touche pas le monde politique !. Le Fouquet's serait-il devenu une Brasserie populaire ?. Les frais de déplacements présidentiels ont été multipliés par trois !
Encore un déconnecté des réalités économiques et financières !. Selon un proche de Sarkosi, le Fouquet's serait devenu une « Brasserie populaire »
Une famille de trois enfants et leur deux parents payés au smic, elle pourrait engloutir leurs deux salaires du mois, en une seule journée dans cette « brasserie populaire » du Fouquet's...» !.
http://zen49.blogspot.com/2012/01/la-crise-ne-touche-pas-le-monde.html


http://zen49.blogspot.com/
Courriel privé : fevrieralain@hotmail.fr

3 commentaires:

zen a dit…

Pour rembourser leur crédit « crunch », combien de propriétaires vont-ils être dans l'obligation de revendre leur maison BORLOO à 100 000 € ou leur maison BOUTIN à 15 € par jour ?.

Après cette première étape de la dégradation de la note de la France qui est passée de 21 sur 20 à 20 sur 20, selon François Baroin, les économistes, les experts et, les journalistes spécialisés, ils en ont du pain sur la planche, rien que pour définir les répercussions de la perte des trois AAA sur la vie quotidienne des français !.

http://zen49.blogspot.com/2012/01/perte-des-trois-aaa-dettes-publiques.html

Alain Février a dit…

Qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour être réélu ?. Nicolas Sarkozy a réussi à humilier la France et les français en Espagne !

« MADRID (Reuters) - Nicolas Sarkozy a enrôlé lundi Mariano Rajoy dans sa campagne contre les socialistes français en rappelant que le président conservateur du gouvernement espagnol avait voté une règle d'or budgétaire lorsqu'il était dans l'opposition.
A trois mois de l'élection présidentielle française et trois jours après la dégradation de la note souveraine de la France par l'agence Standard & Poor's, le chef de l'Etat a rappelé avec insistance que le Parti socialiste français avait pour sa part bloqué la ratification d'une telle mesure. »

http://www.boursorama.com/actualites/sarkozy-enrole-rajoy-dans-sa-campagne-contre-le-ps-bb7a6d70f6688924290d3a9b5a16bab3

Dans la zone euro, il va falloir faire passer le test de la maladie d'Alzheimer aux dirigeants !. Quand le bateau coule, ils se raccrohent à une règle d'or qu'ils avaient signée dans le Traité de Maastricht, et surtout jamais respectée!.

Encore un espagnol qui n'a pas lu "Tintin et la toison d'or" !. Même si Paparanic a fait fortune, il faut mieux écouter le capitaine Haddock.

" C'est cette maturité "qui a permis à Mariano Rajoy, à l'époque président du Parti populaire, de voter aux côtés du gouvernement socialiste de M. Zapatero l'adoption d'une règle d'or", a déclaré le président français.

"Quand on est dans l'opposition et qu'on sait, dans l'intérêt de son pays, faire un geste envers le gouvernement de son pays, on se grandit", a-t-il ajouté. "Et, de ce point de vue, il y a sans doute à s'inspirer de la démocratie espagnole"

Il faut revenir à notre monnaie unique et, vite les virer, tous ces UMPS et autres politiques incapables de réagir efficacement.

Alain Février

Anonyme a dit…

Fusion NYSE Euronext avec la Deutsche Börse, danger !. Le slogan à la mode, dans la bouche de nos élites politiques, " achetons français" !. Rouler en Audi, une marque française ?. Politologues suédois scandalisés ...

http://zen49.blogspot.com/2012/01/fusion-nyse-euronext-avec-la-deutsche.html