samedi 3 septembre 2011

Rentrée scolaire 2011, les parents ont-ils conscience que l'école, ce n'est pas qu'une garderie pour leurs gamins, ouverte de 8H à 18H ?.

 
Heureusement que beaucoup d'enseignants ont encore une conscience professionnelle, contrairement à bon nombre de nos élites politiques, qui ne pensent qu'à se faire élire ou réélire à n'importe quel prix !.
Collège de Bruz - 35 - année 1964

" l'enquête montre comment les chefs d'établissement redéployent leurs moyens pour palier les 60 000 suppressions de postes depuis 2007."

Revue de presse
publié le vendredi 2 septembre 2011 à 22h08

Fin des dédoublements de classe, réduction des aides aux devoirs : la rentrée scolaire 2011 vue les chefs d'établissement

On s'en doutait, encore fallait-il l'écrire noir sur blanc. Le principal syndicat des chefs d'établissement, le SNPDEN, vient de rendre publique une enquête menée auprès de 1500 collèges et...
Leçon de morale plublicitaire du gouvernement :

Mercredi 8 septembre 2009 : « A nos élites politiques, nos enfants vous interpellent...

Rentrée Scolaire 2009
Le 24 août dernier, le philosophe Michel Serres confiait ses toujours très bonnes analyses sur les bouleversements de notre société à Jean-Claude Hazera, pour le journal LesEchos.fr international :
M.S. « La Société préfère son argent à ses enfants »
M.S. «... L'université est en crise mondiale depuis vingt-cinq ans. La planète est en crise écologique ; tout le monde le sait. La santé, les hôpitaux sont en crise. Je ne vois pas de lieu de notre habitat qui ne soit pas dans une crise aussi considérable que celle que vous notez pour la finance et l'économie.... »
M.S. « ...Si nous nous étions vus n'importe quand au cours des vingt-cinq dernières années j'aurais pu vous décrire l'ampleur de la tempête que subissent les instituteurs, les professeurs du secondaire et du supérieur. La génération a changé, le savoir a changé, la transmission a changé... Ce que nous avons subi dans l'enseignement est un tsunami de la même importance que ce que vous avez vécu dans la finance [ comme on la vit actuellement et, c'est loin d'en être fini ! ]. La vôtre de crise a fait plus de bruit, mais la société n'a pas prêté au tsunami vécu par ses enfants une attention à la mesure de l'événement. Elle préfère son argent à ses enfants. Je me dis souvent que les gens ne se rendent pas compte de ce que vont être les prochaines générations adultes. Je vois l'importance de votre crise, les milliards en jeu, l'effondrement de certaines fortunes. Mais avez-vous conscience de l'effondrement des savoirs ? Il n'y a plus de latin, il n'y a plus de grec, il n'y a plus de poésie, il n'y a plus d'enseignement littéraire. L'enseignement des sciences est en train de s'effondrer partout... ».
ET l'on préfère nous parler de taxes carbones
" éducatives "

http://zen49.blogspot.com/
Courriel privé : fevrieralain@hotmail.fr

5 commentaires:

Anonyme a dit…

" A nos élites politiques : nos enfants vous interpellent... du mercredi 2 septembre 2009."

Merci pour cette régalade matinale, cette revue de presse des 15 commentaires, croustillants pour certains mais vieillis de deux ans, ça démontre que peu de choses ont évolué epuis, dans le milieu scolaire. « La Société préfère son argent à ses enfants ». Elue et presse locale sont tancées vertement. Anonyme pas courageuse

Anonyme a dit…

http://zen-fiatlux.blogspot.com/2009/09/nos-elites-politiques-nos-enfants-vous.html

Anonyme pas courageuse

Mme Syllabique a dit…

L'actualité Bourse Capital.fr
Le 02/09/2011 à 12:57 - Mis à jour le 02/09/2011 à 13:48

La Caisse des dépôts affectée par la chute des marchés

PARIS (Reuters) - (Reuters) - Les bénéfices 2011 de la Caisse des dépôts (CDC) seront en retrait par rapport à l'année précédente en raison des turbulences sur les marchés financiers, a indiqué vendredi son directeur général à la radio BFM....
La CDC, bras financier de l'Etat français, avait affiché pour 2010 un bénéfice net en progression de 8,6% à 2,151 milliards d'euros....
http://www.capital.fr/bourse/actualites/la-caisse-des-depots-affectee-par-la-chute-des-marches-623843

P'MU-UM'P a dit…

Jean Louis Boorlo, ministre sans interruption des gouvernements Raffarin, Villepin et Fillon, depuis 10 ans il se lâche sur Canal+ :

« Borloo critique la baisse de la TVA dans la restauration et les heures supplémentaires »... « Il a par ailleurs jugé au sujet de la défiscalisation des heures supplémentaires que cela avait été "probablement une erreur".

Autant d'années pour qu'un ministre reconnaîsse la politique désastreuse menée par l'UMP et, les erreurs économiques de Nicolas Sarkozy. Soit ça cache quelque chose, soit c'est vrai et alors, pourquoi serait-il le seul ministre a dire la vérité, les autres seraient-ils des moutons accrochés à leur ministère ?.

http://www.boursorama.com/international/
detail_actu_intern.phtml?
num=4386cc930263c2b497e53789ed79
f12f

zen a dit…

" Aux Universités UMP, François Fillon, premier ministre depuis plus de 4 ans, reconnaît donc implicitement que la loi TEPA et ses choix budgétaires n'ont pas été les bons, dont acte !.

Jean-Louis Borloo, ministre sans interruption de 2002 à 2010 des gouvernements Raffarin, Villepin, Fillon, reconnaît, lui aussi, que la baisse de la TVA dans la restauration n'était pas une mesure opportune et que la défiscalisation des heures supplémentaires a été "probablement une erreur" "...
La suite sur blog
http://zen49blogspot.com