jeudi 4 décembre 2008

Financer des aides et des sauvetages par le déficit public ?. Pourquoi...

Dernière minute, Sujet ajouté : Pour celles et ceux qui n'ont pas lu le Courrier de l'Ouest, je vous communique l'article du C.O. : " la réponse du berger à la bergère ". Cette formule "consacrée" concerne un échange entre le Maire d'Angers, Jean-Claude Antonini et le chef de file de l'opposition municipale, Christophe Béchu !. Vous excuserez le "ptit prof", (le porte parole de cette opposition municipale Modem-UDF-UMP), pour avoir zappé "involontairement" ces articles de presse. Lui, qui avait tellement épilogué sur les voies sur berges sans retenue et qui avait dénigré Pierre, Paul, Jacques, il fallait bien qu'un jour il soit remis à sa place
Oui, Pourquoi les caisses de retraites et les entreprises ne financeraient-t-elles pas les augmentations des pensions et des salaires en créant du déficit ?. Cette augmentation du pouvoir d'achat aurait le mérite de relancer la consommation des ménages et de renflouer les caisses de l'Etat ?.
Après les soutiens financiers de l'Etat à destination des banques, des entreprises et (des collectivités locales à moindre frais !), en accroissant le déficit public, rien de plus normal à ce que l'Etat n'abandonne pas les citoyens français. Les organismes financiers, spécialisés dans le crédit à la consommation, sont des filiales de nos plus grandes banques. Ils plument et ils ont déplumés nombre de nos concitoyens !. Toutes et tous, mobilisons nous, intervenont auprès de nos parlementaires, du gouvernement et du Président Sarkozy pour qu'une loi sur la responsabilité des banques soit enfin votée.
Pour un premier rendez-vous le mercredi 10 décembre sur la chaîne parlementaire.... à 16 H.
.............. Lire la suite en archive du blog " lois surendettement 15 ans après et cancer à la trappe " du jeudi 2 octobre 2008. Info en + sur 2ème blog voir profil ou http://zen49.blogspot.com/

36 commentaires:

Alain Février a dit…

Bien que régulièrement averti par des démocrates sur les activités du "Modem" angevin, il y a fort longtemps que je n'avais pas été personnellement destinaire d'une invitation Modem qui concernait le 49 ?.
Plusieurs fois, j'avais même dénoncé cette information sélective ; une pratique récurrente au modem angevin ?.

Cette information émanante des Instances Nationales pourrait intéresser des égarés ou des déçus du Modem 49, c'est pour cette raison que je vous livre une copie de cette invitation :

"Mouvement Démocrate"
lettreinfo bayrou.env2.net
date : 02/12/08 15:45
objet : Message aux adhérents du Mouvement Démocrate de la région Pays de la Loire

Chers amis,
Dans le cadre du dispositif mis en place pour les élections européennes du 7 juin 2009, placé sous la responsabilité de Marielle de Sarnez, vice-présidente du Mouvement Démocrate, nous sommes heureux de vous inviter à une séance de formation sur l'Europe le :
Samedi 13 décembre
de 9h30 à 12h30
Centre socio culturel de la Cressionnière
Route du Plessis Grammoire
à Saint Barthelemy d’Anjou

Lors de la séance de formation européenne, plusieurs modules vous sont proposés : les institutions de l'Union européenne, les grandes étapes de la construction européenne, les politiques de l'Union européenne,...
Nous comptons sur votre présence.
Les présidences départementales du Pays de la Loire
www.lesdemocrates.fr

On ne pourra pas m'accuser de rétention d'information

Alain Février

boursicoteur a dit…

Le Président Nicolas Sarkozy fait confiance aux déficits publics pour relancer l'économie ?

" ...Il estime cependant, dans un document remis à la presse par la présidence de la République, que l'impact sur les déficits publics sera temporaire et que ceux-ci seront même légèrement moins importants que prévu jusqu'ici en 2012.

En revanche, le plan de relance creusera la dette publique "d'un peu plus de 20 milliards d'euros", précise ce document...."
Boursorama

Manque plus que madame soleil pour nous sauver !
le boursicoteur

SNAFU a dit…

UN VELO B-TWIN COUTE 200 EUROS ,
SOIT A PEU PRES 160 LITRES DE
GAZOLE ( 2 pleins d ' une grosse
berline ).

A QUOI SERT LA PRIME DE 1000
EUROS QUAND ON A PLUS QUE 10 EUROS
A METTRE DANS LE RESERVOIR ?

Anonyme a dit…

En un an et demi, la politique de Nicolas Sarkozy, soutenue par sa majorité, a ruiné totalement la France. Il est certain que la crise monétaire mondiale n'est pas étrangère à cette faillite mais elle n'est pas seule responsable.

Gouverner c'est prévoir et l'armada de conseillers élyséens n'auraient rien vu venir ni rien entendu ?. On se moque du peuple !.

La contradiction est une pratique courante chez le chef de l'UMP. Actuellement, il pleut des milliards sur la France pendant que nos collectivités se serrent la ceinture et, elles sont contraintes d' adopter la politique du parapluie ?.

Cette pluie financière pourrait bien transformer le cours des marchés monétaires en torrents de larmes pour le peuple et pour tous les élus de la majorité ?.

On entend les analyses d'"éminents" conseillers, incrustés depuis plus de 30 ans dans les coulisses des gouvernements de gauche et de droite, tels que Jacques Attali, Edouard Balladur... Ils ont apporté leur contribution aux résultats catastrophiques des finances publiques que nous connaîssons ?. Ils continuent, sans aucun regret, bercés dans leur utopie, à nous inventer des solutions économiques complètement "farfelues" sans aucune discipline économique ?.

Quand j'entends sur la 3, les de Boissieu et Attali dirent que la France a une meilleure situation financière que les autres en incluant les économies des particuliers ?. A la vitesse des dépenses sarkoziennes, l'épargne privée risque bien d'être engloutie ?. J'ai un doute sur l'efficacité des mesurettes annoncées par le Président Sarkozy ?.

Et pendant ce temps on prépare la privatisation des chaînes publiques en leurs coupant la manne publicitaire.

zen49 a dit…

Bonjour,
Une "beurette" pour remplacer Rachida Dati?
Titre Le POST ?

C'est quoi ces méthodes "ordurières" de faire annoncer par les médias le licenciement d'une ministre toujours en place ?. C'est véritablement du mépris pour nos amis marocains de dire que le président de la République chercherait "une beurette" pour remplacer madame Rachida Dati !.

En sarkozie, plus rien ne devrait nous étonner ni nous offusquer; tellement les principes élémentaires de respect et d'éducation sont constamment bafoués et brocardés par une partie de la majorité parlementaire.
Après la catastrophe économique, il se prépare une crise encore plus grave, une crise morale qu'aucun plan de relance ne pourra soigner ?.
A la France d'en bas de J.P. Raffarin succède la France d'en haut de Nicolas Sarkozy ?. Le pays des emmerdes commencent à contaminer tous les citoyens.Cela ne fait que 18 mois que la France est gouvernée par la politique des sondages qui suscite des actions irréfléchies ?. Dans quel état sera-t-elle dans 32 mois ?. L'Etat et les banques auront-ils croqué les économies des français pour faire tourner l'économie et entretenir les privilèges des nantis ?.
Et l'on voudrait une jeunesse irréprochable, quand on constate ce qui se passe ?.
zen49

Anonyme a dit…

" Les patrons de Région offensifs contre Sarkozy
Réunis en congrès à Caen, ils sont critiques face aux réformes annoncées.

Même l'UMP Adrien Zeller émet des doutes.
CAEN. ¯ Éclats de rire général de la bonne quinzaine de présidents de Région réunis, hier et aujourd'hui, en congrès à Caen, à la lecture de la dépêche annonçant le plan Sarkozy. « Trop fort ! ironise Alain Rousset, président PS d'Aquitaine et de l'association des Régions.

On a tous des centaines de projets en panne, car l'État ne répond pas. Tous nos contrats de Région sont en retard ! » « On ne peut plus continuer à subventionner l'État ! », renchérit Jean-Paul Huchon, président PS d'Ile-de-France.

Très offensifs les présidents de Région contre le président Sarkozy et ses « ambitions territoriales ». Même l'Alsacien Adrien Zeller, seul président de Région UMP en France métropolitaine, est critique. « On n'a pas dépensé plus, on a dépensé mieux. Ne jetons pas le bébé régional avec l'eau du bain cantonal », allusion à un des projets de la commission Balladur visant à transformer les élus régionaux en « super conseillers généraux »....
Sources Ouest-France

angevin a dit…

un voeu en cette fin d'année:

que le petit béchu devienne modeste et humble!

encore une réponse dans le journal adressée à notre maire, il n'aime pas perdre le petit, il veut toujours le dernier mot mais en attendant il nous fatigue...
la leçon reçue lors de la soirée du scoop n'a pas été suffisante...
ouf angers car avoir un maire trop prétentieux ce n'est jamais bien!

Anonyme a dit…

La taxe foncière devrait fortement augmenter selon le Figaro


" L'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI) prévoit une «explosion» de 15% à 20% du montant des taxes foncières au cours des trois prochaines années."

" Les propriétaires bailleurs vont supporter les conséquences des difficultés des collectivités locales. C'est l'analyse de l'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI) qui anticipe une forte hausse du montant des impôts locaux et notamment de la taxe foncière au cours des trois prochaines années. «Les collectivités locales seront obligées de recourir à une majoration de leur fiscalité pour couvrir leurs pertes de recettes fiscales et leurs dépenses liées à la crise et à la décentralisation», a expliqué, jeudi, Jean Perrin, le président de l'UNPI, lors de la présentation de la troisième édition de l'Observatoire des taxes foncières. «La hausse de la taxe foncière devrait être comprise entre 15% et 20% au cours des trois prochaines années», a-t-il estimé.

Anonyme a dit…

Pour complèter l'information précédente,
" Parmi les 30 premières villes françaises, c'est Brest qui décroche la palme de la plus forte hausse de sa part dans la taxe foncière entre 2003 et 2008 avec +56%, loin devant Reims +41% et Marseille +13%. Cependant, l'UNPI précise que dans certaines villes, la majoration du taux communal est due à l'intégration récente du taux intercommunal. Seules Saint-Étienne (-2,01%) et Lille (-1,92%) se distinguent par une baisse de leur taux d'imposition."

Gaulliste a dit…

" Jusqu’où ira-t-on ?

Le débat parlementaire sur l’audiovisuel donne la nausée.

Comment la majorité peut-elle accepter de se livrer à un tel exercice de sabordage du service public ?

Au gré des amendements, les petits télégraphistes d’intérêts privés dessinent un paysage audiovisuel à la Berlusconi. L’idée de départ consistant à supprimer la publicité pour libérer France Télévisions de la dictature de l’audimat n’était pas mauvaise si elle restait partielle et si elle était compensée par des ressources pérennes. En vérité, il ne s’agissait que d’un piège pour faire avaler en douceur aux Français « l’essorage » de France Télévisions.

La suppression des recettes de la pub ne sera pas compensée et le service public devra obligatoirement faire preuve chaque année d’obéissance pour quémander son budget.

Avec la nomination directe du Président de France Télévisions, les parlementaires de la majorité se rendent-ils d’ailleurs compte qu’ils subiront, en cas de retour dans l’opposition, les effets déplorables de leur plan...."

Nicolas Dupont-Aignan

Et si il avait raison ?

Gaulliste

Anonyme a dit…

François Bayrou s'exprime sur l'élection de Martine Aubry au poste de premier secrétaire du PS :

«Ceux qui l'ont emporté l'ont fait sur un seul thème : celui du sectarisme. Or, comment imaginer gouverner la France, si vous ne voulez discuter qu'avec ceux qui sont de vos idées. Moi, je choisis le rassemblement contre tous les secta­rismes»

Puis il ajoute, cette fois clairement à l'adresse de Martine Aubry, qui aux municipales à Lille a fait alliance avec le MoDem tout en récusant tout accord national : «Moi, je n'aime pas les gens qui font une chose et disent son contraire.»
«Généralement, les gens commencent révolutionnaires et finissent ministres. Moi, j'ai commencé ministre et je finis révolution­naire.»
Des petites phrases de François Bayrou qu'il a prononcé lors de son déplacement à Reims
A votre bon coeur

Le démocrate a dit…

Ce qui devait arriver...,le Modem Angevin de L. Gérault mangé par l'UMP ?. A Angers comme à Saumur, François Bayrou aurait-il " manger son chapeau !".

Il suffit de lire Ouest-France et maville.com


"...Le député-maire Marc Laffineur veut en finir avec « les élections de notables ». Candidat à sa succession à l'UMP, il mise sur les jeunes !
C'est fait : les cadres de l'UMP viennent d'être renouvelés pour les trois ans qui viennent. Et c'est dans huit jours, le 13 décembre, que les 250 délégués ¯ le mini-parlement de l'UMP ¯ éliront leur nouveau président. Nouveau, vraiment ? Le suspense est insoutenable puisque l'on compte... un seul candidat, Marc Laffineur, désormais solidement aux commandes depuis son duel victorieux sur Roselyne Bachelot, en mai 2006."

... " Former des militants pour renouveler les cadres en créant une véritable école de formation. « Avec des résultats convaincants... puisque d'autres départements sont intéressés : il est question de mettre sur pied une école interdépartementale », savoure le député-maire d'Avrillé."

En finir avec « les élections de notables » !

( Ou est passé le Modem à Saumur, Cholet et Angers, on ne parle plus que des conseillers municipaux UMP )

... " A l'exception notable de la perte d'un siège de député sur la circonscription d'Angers-Sud : « Sans doute, mais regardez les résultats de la présidentielle et ceux des municipales, la conquête de la ville de Saumur, les résultats de Cholet, ceux d'Angers où nous avons frôlé la victoire... L'essentiel est là : une nouvelle génération s'installe ! »

Pour conserver son siège, il n'a manqué que 127 voix à Jean-Michel Marchand (et seulement 17 à Astrid Lelièvre à Saint Hilaire - Saint Florent).

Jean-Claude Antonini a conservé son siège pour 667 voix, il est bon de rappeler qu'il avait 5 points de retard à rattraper après le 1er tour.

Message à l'UMP : quand on rate de si près une élection comme celle d'Angers, il est très difficile d'utiliser la même stratégie pour la prochaine municipale. Il suffit de consulter les archives de l'histoire locale pour s'en convaincre.

Marc ou est-il donc passé Laurent ?.

Le démocrate

Le pourfendeur a dit…

En réponse à l'angevin de 14h17, j'ai lu le "3ème set" sur le C.O. d'hier qui, à mon sens n'ajoute rien sinon d'entretenir la polémique.

Pour clore les échanges, méditons toutes et tous sur l'expérience est une instruction, la pratique une habitude et l'arbitrage d'un différend ou d'une dépense une nécessité, surtout en cette période de disette.

A chacune et à chacun son humour.
Zen, le pourfendeur
Bon week-end

zen49 a dit…

Sur son blog, Jean Michel Aphatie, RTL, écrit :

" L'inépuisable chapeau magique de la politique française 05/12 "

..." Ce qui est insupportable depuis longtemps, et qui était net encore à Douai hier, ou bien aussi perceptible dans les propos du premier ministre, sur TF1, dans le journal de 20 heures, c’est la légèreté, voire l'insouciance, sinon l’irresponsabilité, avec laquelle les responsables publics évoquent l’argent public, et hélas l’utilisent. Dans la situation actuelle comme dans les situations passées, le discours officiel sonne faux pour cette seule raison qu’il n’est pas sincère. Pour rester sur la scène d’hier, l’illusion a été installée d’un investissement public massif qui évitera à la France la récession comme la rigueur. Ce n’est pas vrai, chacun le sait. Il fallait faire quelque chose, d’accord, mais nous le faisons dans des conditions générales et intérieures tellement dégradées que nous n’éviterons pas grand chose de l’épreuve qui nous attend....".
Le blog de Jean Michel Aphatie RTL

Si vous avez le temps de lire cet éditorial en entier, je pense que vous ne serez pas déçu par l'analyse de ce grand journaliste politique qui exprime parfaitement ce qui nous attend

zen49

Anonyme a dit…

Visiblement sur cette polémique à propos de la voie des berges, Antonini semble avoir perdu tout sens de la mesure...
C'est pitoyable, à un âge où il serait plus normal d'être à la retraite, mais sans doute que travailler au delà de 70 ans et accumuler des indemnités fait partie de son "projet de société"

Anonyme a dit…

ça vous va bien Zen, alias Alain Février, de prétendre donner des leçons à l'UMP, mais enfin, à qui la faute si Christophe Béchu n'a pas été élu maire d'Angers? Qui parmi les centristes s'est illustré par son absence totale de loyauté, au point d'aller se vendre à Antonini. Tous ces pseudo centristes verts de droite sortis de chez Lepage, un temps peint en orange, et qui ont vite fait de se teindre en rose, les voilà les vrais coupables... On saura s'en souvenir en 2014 et même avant.

Alain Février a dit…

Bonjour au courageux dernier anonyme !

Le contenu de votre message est exactement ce qu'il faut écrire pour discréditer un peu plus la classe politique et, je pense que l'UMP en fait partie ?.

Vos menaces pourraient bien un jour se retourner contre vous ou vos amis ?. Les archives sont là pour le rappeler, alors restez zen.

Bon dimanche et, allez donc consulter le 2ème blog zen si l'oisiveté vous "envahit".
Alain Février

Philippe Markowicz a dit…

Bonjour Alain,

C'est effectivement curieux ces gens qui passent leur vie en campagne électorale. Nous sommes en 2008 et ils sont déjà en 2014 !
Ce doit être terrible d'espérer toujours se trouver 6 ans plus tard, la vie est déjà courte, mais là !!
Ce n'est pas ce qui pourrait arriver en 2014 qui doit nous préoccuper, mais bien le présent de la ville et de ses habitants qui requiert toute notre attention et notre travail.

Philippe Markowicz

Anonyme a dit…

Il me fait rire l'anonyme menaçant de 8H37 : heureusement qu'il y a eu des Modem qui n'ont pas choisi Béchu, Laffineur, l'UMP ! Parceque les Modem de Béchu n'existent plus politiquement, parceque la polémique entre Béchu et Antonini est très révélatrice de deux façons de voir la ville. Antonini est visionnaire car au delà du flux de voiture, il sait que la ville de demain sera une ville de relations, d'urbanité, alors que Béchu s'accroche à la vision dépassée de Monnier l'ancien maire.
Ce qui explique sans doute que le (vrai) Modem a gagné... avec le meilleur des deux.

spectatrice a dit…

A ANGERS, la piscine Jean Bouin se spécialise dans les records de France, d'Europe et du Monde. Un vrai feux d'artifice : 3 records mondiaux et 28 records de France !.


Alain Bernard, champion olympique du 100 m nage libre, a battu le record du monde sur cette distance, cet après-midi en petit bassin à ANGERS !.
A défaut de milliards, à ANGERS, ce dimanche, il a plu des médailles.
Bravo aux nageuses et aux nageurs et super bravo à tous les membres de l'organisation de ce championnat de France très réussi.
spectatrice

zen49 a dit…

bonjour,
A la spectatrice des championnats de France qui se sont déroulés à la piscine Jean Bouin à ANGERS ou à d'autres spectateurs photographes, je suis à la recherche de photos immortalisant ces 3 jours de compète
Merci de me les envoyer sur le blog orange zen49-fiatlux indiqué au bas du commentaire : "Financer des aides et des sauvetages...

Pouvoir info a dit…

Lu sur OZAP,
" Selon l'AFP, confirmant une information du site internet de L'Express, le PDG de TF1 a décidé de déposer plainte contre Patrick Poivre d'Arvor. Nonce Paolini a décidé d'attaquer son ancien journaliste pour « diffamation » suite à des propos tenus dans la presse après son éviction.

La procédure vise un entretien paru dans le magazine Bretons le 31 juillet dernier. Dans cette interview, PPDA déclarait que Nonce Paolini avait mis en place « un système de pointage avec des badges » lors de son arrivée à la tête de TF1. PPDA déclarait également que le patron de la chaîne disposait d'une « police privée chargée de scruter les moindres déplacements ».

Une seconde plainte pour le même motif pourrait être déposé par Nonce Paolini à l'encontre de PPDA, toujours selon les informations de L'Express."
Pouvoir Info

Anonyme a dit…

Pour les photos, vous êtes disposé à payer combien...

zen49 a dit…

Pour les photos, faire offre sur boîte orange zen49.

Ce matin sur RTL, madame Royal était l'invité de J.M. Aphatie ?.

Les efforts de la Dame du Poitou a vouloir parler, parler et encore parler de la cuisine interne du PS et à faire croire à la France entière qu'elle est indispensable à son parti, ça tourne en ridicule !. Rien ne fait tant plaisir à ceux qui n'en sont point convaincus et ils sont très nombreux, Nicolas Sarkozy, François Bayrou, Olivier Besancenot... et, en se projetant dans un avenir proche Martine Aubry et son équipe sans oublier les nombreux sympathisants PS déçus par son entêtement.

Ri-di-cule quand elle dit : (il faut comprendre sans elle) : " Les socialistes sont perdants, les français sont perdants ". Madame Ségolène Royal n'a plus qu'un mot à la bouche " le PS est la maison commune " . Sans être plus royaliste que le roi, il est souhaitable que cette " maison commune " soit habitée par une famille formidable qui souhaite retrouver un ciel serein sans ces esprits nuageux.

La démocratie à l'UMP :
Le secrétaire général de l'UMP est nommé par le Président Sarkozy; ce n'est pas pour autant que les appétits électoraux ou ministériels soient rassasiés pour l'ensemble de cette famille politique?. Les prochains remaniements ministériels et les candidatures aux européennes devraient faire apparaître des mécontentements ?.
zen49

Anonyme a dit…

A lire l'excellent édito de Ouest-France sur :

http://zen49.blogspot.com/

Anonyme a dit…

Le Premier ministre François Fillon a fixé à 2014 l'objectif d'un retour à l'équilibre budgétaire, dans son discours prononcé à Paris devant les Etats généraux des chambres de commerce et d'industrie ?.

" La majorité sénatoriale a supprimé mardi l'article du projet de budget 2009 proposant le "verdissement" du prêt à taux zéro pour l'acquisition d'un logement neuf à des conditions de respect des normes environnementales.

Contre l'avis du gouvernement et avec l'abstention de la gauche, un amendement en ce sens présenté par le sénateur UMP Philippe Marini au nom de la commission des Finances a été adopté en séance. La création de ce prêt avait été voté par les députés lors de l'examen du projet de loi de Finances par l'Assemblée nationale."
....
Commentaires de
Jean Arthuis :
"" La fiscalité environnementale pose d'évidents problèmes. Qui peut dire que c'est vraiment le souscripteur du prêt à taux zéro qui y trouve son compte ?"

Michel Mercier (UC) :
" a voté la suppression et s'est élevé contre un taux à prêt zéro qui "est tout sauf un prêt à taux zéro"
Source Boursorama

zen a dit…

Le Gouvernement Fillon s'attaque aux niches fiscales... des plus pauvres : la 1/2 part parents isolés ?. Les conseillers élyséens ont certainement révisé l'histoire de France :

Au début du 20ème siècle, le ministre des finances du gouvernement Georges Clémenceau, J.M.A. Caillaux s'exclama : " bien sûr les riches ont la capacité de supporter des impôts plus lourds, mais les pauvres sont tellement plus nombreux..."?.

http://zen49.blogspot.com/

temesta a dit…

" Opération fac morte des étudiants de pharmacie "

Manif cet après-midi

Il serait bien que notre docteur en Pharmacie, pharmacienne et ministre, madame Roselyne Bachelot s'explique :


" Ils protestent contre le projet de réforme de première année, qui devrait être commune à quatre filières : médecine, pharmacie, dentaire et sage-femme.
Un grand drap noir barre la façade de la fac de pharmacie, à côté du CHU. Les étudiants ont planté, hier matin, des panneaux et décoré le jardin de banderoles : « Amphis bondés, gâchis assuré » ou « Réforme L1 santé ; études négligées ; votre santé menacée. » Une large partie des 800 étudiants est en grève contre une proposition de loi, examinée à l'Assemblée nationale, mardi prochain............ "
source maville.com
temesta

Anonyme a dit…

Les finances publiques sont-elles "Hyper" contrôlées ?. On peut en douter sérieusement ? :

" Le ministère de l'Ecologie est en colère : l'organisme qui gère cette taxe reversée aux collectivités locales a placé 60 milions d'euros dans des paradis fiscaux.

Eco-Emballages, un organisme qui gère les contributions des entreprises pour les redistribuer aux collectivités locales effectuant la collecte et le recyclage, a en effet effectué des placements risqués. Son conseil d'administration a informé le ministre de l'Écologie, Jean-Louis Borloo, d'un risque de perte lié à des «placements non sécurisés d'une partie de la trésorerie dans des paradis fiscaux». Les sommes en jeu sont importantes...."
Sources Le Figaro.fr

Anonyme a dit…

ça fait plus de 15 ans que les plus grandes banques françaises "assassinent" les citoyens français par le biais de leurs filiales, médiatis, sofinco, BNP lease... en distribuant des prêts à la consommation à des taux de 20 % sans scrupule et sans la moindre vérification élémentaire de solvabilité.
Ces banques devraient être sanctionnées en cas de défaillances d'emprunteurs.

Quand, j'entends le haut commissaire Martin Hirsch, dire ce matin : "On se donne 6 ou 8 semaines, deux mois, pour, à partir de là, faire un texte (il suffit de reprendre les travaux des différentes législatures qui ont tous été mis à la trappe !) auquel je tiens mordicus"

On croît rêver !.

zen49 a dit…

Taux d'usure, pénalités de retard > 1 %/mensuel, assurances très chères et peu réactives en cas de sinistre ... ?

Mon coup de gueule sur les pratiques de certaines banques !

Le pays où les banques ont attribué le plus de crédit à la consommation est la Grande Bretagne, la France arriverait en seconde position ?.

Attention

Prêt révolving, réserve d'argent ou prêt à la consommation, vérifiez vos garanties, les contrats d'assurance n'assureraient qu'une année de remboursement des mensualités et encore sous certaines conditions en cas de maladie, d'invalidité... ?.

De plus, en cas de pépin de santé, de chômage, si vous voulez faire valoir vos droits, il faut saisir le Tribunal et il vous faut, très souvent, passer par ministère d' avocats qui, pour certains d'entre eux, défendent déjà les intérêts des banques ?.

Si vous perdez en 1er ressort, vous devez payer les honoraires d'avocats, la somme réellement dûe majorée des intérêts légaux, elle-même ayant déjà été majorée de 8%pour chaque mensualités de retard avant prise en charge de l'assurance ?.

Vous devez savoir aussi qu'avant que la compagnie d'assurances (imposée par l'organisme prêteur, pour ce cas précis AXA) prenne en charge le remboursement des mensualités à votre place durant votre année de maladie, le délai peut être de 6 à 12 mois ?. Pendant tout ce temps, les pénalités de retard continuent de courrir et augmentent encore la somme dûe ?.

Si vous faites Appel du jugement, vos frais d'avocats sont d'abord très élevés et la banque condamnée (dans ce cas précis la BNP Paribas pour sa filiale BNP Lease), n'avait pas respecté la condamnation de la Cour d'appel qu'après une injonction d'Huissier qui reste à votre charge ?.

Au bout du compte, en cas de maladie, invalidité...chômage, une réserve d'argent de 12 000 € peut vous coûter une petite fortune et beaucoup de tracas
(environ 6 000 €, preuves à l'appui) en sus des 18 à 20 % d'intérêts et 0,5 % d'assurances.. que vous avez payé mensuellement depuis l'ouverture de cette facilité accordée sans véritable contrôle de l'organisme prêteur ?.

Ayant des problèmes avec ma boîte orange, zen49-fiatlux, les personnes désireuses de renseignements ou d'un avis, vous pouvez me laisser un message à l'adresse fevrieralain@hotmail.fr

Et dire que ça fait 15 ans que des propositions de loi ont vu le jour à chaque législature, mais jamais un décrêt d'application ?; elles ont toutes été frappées de caducité ?.
Nos parlementaires et les gouvernements successifs se sont bien moqués de leurs concitoyens en laissant les banques continuer à s'engraisser royalement sur les plus pauvres.

Quoiqu'en dise le gouvernement, je suis loin d'être convaincu par l'annonce du secrétaire d'Etat et de madame la ministre Christine Lagarde sur le projet d'une énième loi en matière de responsabilité bancaire.

zen49

pragmatiste a dit…

salut zen,
Vous avez oublié que, souvent,
ces crédits révolving sont proposés par courrier personnel, par votre supermarché, par votre banque...
Vous avez oublié d'évoquer tous les problèmes sociaux, familiaux, couple, enfants, santé que cela engendre.
Vous avez oublié que 80 % des affaires traitées par les Tribunaux d'Instance le sont pour des impayés "révolving" et, elles sont introduites par ces organismes bancaires, peu scrupuleux, pratiquant ces crédits "réserves d'argent" ?.
Imaginez-vous le coût pour la collectivité, l'Etat ? :
les honoraires d'avocats payés très souvent par l'aide juridictionnelle (1200 € en moyenne par dossier), les frais de Tribunaux...)

Je pourrais vous citer encore le fleurissement des boîtes de regroupement de crédits (immobilier, consommation et autres...) depuis une vingtaine d'années en France. La baisse constante du pouvoir d'achat des salariés et des retraités qui ne va pas arranger la situation....

Jen termine par une phrase de Nicolas Sarkozy prononcée à l'université d'été du Medef en juillet 2007 à Jouy-en-Josas
" La vérité c'est que l'on ne peut pas durablement dépenser plus que l'on produit ". Je remplacerais produit par gagne !.
Les allemands l'on bien compris depuis une quinzaine d'années pas les Français ni les Anglais ni...
pragmatiste

Le fouineur a dit…

INFORMATION D'IMPORTANCE sur l'obligation d'informations des assureurs en matière d'assurance vie :

" Les informations que doivent communiquer les assureurs en matière d'assurance vie peuvent être demandées par voie de justice et même en référé. Il faut que l'assuré justifie de l'existence d'une obligation non sérieusement contestable."

Cela résulte du fait que l'assureur n'a pas respecté son devoir d'information. (Cass., 2e ch. civile, 16 octobre 2008, n°07-19292 ; Jacques K et autres contre Assurances Banque populaire vie.)
(Newsmanagers.com)

Le fouineur

zen49 a dit…

A quand une loi, ça fait 20 ans que les citoyens l'attendent ?.

19,95 % (+ assurance 0,5 % ), ce sont des milliers de futurs dossiers qui vont encombrer les palais de justice, qui vont coûter des centaines de milliers d'€uros à l'Etat, qui vont se traduire par des prochains subprimes... ?.

PUB-PUB-PUB-PUB-PUB

Sur vos écrans d'ordinateurs, vous recevez ce genre de publicité sans que l'on vous demande votre avis ? :

" * La réserve de crédit Médiatis est un crédit reconstituable d'un an renouvelable, au TEG révisable de 19,95 %, conditions en vigueur au 03/11/2008. Le coût total du crédit dépend de la durée et du montant que vous empruntez. Vos mensualités intègreront le remboursement du capital, les intérêts, ainsi que l'assurance du compte si vous choisissez d'y souscrire. Barèmes de mensualités : jusqu'à 500 € mensualité de 15 €, de 501 € à 1 000 € mensualité de 30 €, de 1 001 € à 1 500 € mensualité de 45 €, de 1 501 € à 2 000 € mensualité de 60 €, de 2 001 € à 3 000 € mensualité de 90 €, de 3 001 € à 4 000 € mensualité de 120 €, de 4 001 € à 6 000 € mensualité de 180 €, de 6 001 € à 10 000 € mensualité de 300 €. Sous réserve d'acceptation de votre dossier par médiatis et après expiration du délai légal de rétractation en vigueur suivant la signature de l'offre préalable de crédit." Médiatis

"(1) Offre de report gratuit pendant 3 mois pour toute ouverture de pret et sur votre 1ere demande de financement avant le 15/02/09.
(2) Sous reserve d'acceptation de votre dossier par Mediatis et apres expiration du delai legal de retractation.
(3) L'accord definitif n'interviendra qu'apres reception et etude de vos justificatifs
(4) Vous pouvez demander le report de votre mensualite jusqu'a 2 fois par an. Les interets contractuels en vigueur seront calcules pendant ce report.
(5) Le cout total du credit depend de la duree et du montant que vous empruntez. Vos mensualites integreront le remboursement du capital, les interets, ainsi que l'assurance du compte si vous choisissez d'y souscrire.
Conditions en vigueur au 03/11/2008".
Mediatis SA au capital de 39 370 100 euros, siece social 66 rue des archives 75003 Paris. Siren 612 002 477 RCS Paris.

AVANT DE SOUSCRIRE CE TYPE D'ENGAGEMENT, il est vivement conseillé de poser des questions à ces organismes de crédit en s'inspirant de l'exemple suivant :

Soit une réserve d'argent ou un crédit révolving proposé de 3 001 € à 4 000 € que j'utiliserais en totalité, soit 4 000 €.

Comme indiqué dans la pub, ces 4 000 € seront remboursés par une mensualité de 120 € ?.

Dans ce cas précis et sans réutiliser une partie de la reconstitution de cette "réserve d'argent", quelle serait la durée de ce remboursement ?. Veuillez me préciser le nombre de mois et d'années et le coût final de ce crédit ?.

Pendant combien de mois devrais-je payer 120 € ? + de 5 ans ? et si j'ajoute le coût de l'assurance, le crédit de 4 000 € utilisés le 1er décembre 2008 m'aura-il réellement coûté le double dans 5 ans, soit fin 2013?.

Le nombre de crédits de ce genre seraient en moyenne de 8 par ménage ?.

Avec nos plus de 100 milliards de déficit pour 2008, le gouvernement de la France cultive avec une réussite certaine la culture de l'emprunt et celle de l'endettement des particuliers en ne légiférant pas sur ces crédits révolving.

Les 20 milliards de déficit de la sécu, ne sont que la conséquence de la politique menée par le gouvernement en pratiquant des multiples exonérations de cotisations patronales et salariales !. Suite à cette situation, il ne faut pas sortir de Saint Cyr pour imaginer une inévitable aggravation des comptes sociaux ?.

Mais que font donc les parlementaires de la majorité ?. C'est une évidence, les prochaines échéances électorales sanctionneront leur laisser-aller dans les réformes qu'ils subissent plus qu'ils ne les souhaitent ?.

zen49

Anonyme a dit…

Chez FINAREF :

Les 3 premiers mois
0 €
sur votre première utilisation

encore mieux en taux d'intérêts chez FINAREFF et par internet
Il propose 4 000 € en 24 H
Compte Mistral ouverture de crédit d'un an révisable
21,01 % jusquà 1524 €, 20,64 % au delà

Toujours rien :

Les projets de loi s'entassent dans les archives du Sénat et de l'Assemblée nationale ?.

Anonyme a dit…

Quand 87% des personnes ayant recours à ces crédits révolving ou à la consommation sont "insolvables ", Comment vont faire le gouvernement et les banques pour continuer à leurs prêter au taux d'usure ?


"...Le prêteur devra également s'assurer de la solvabilité de l'emprunteur en consultant le fichier des incidents de paiement, dit FICP. Il devra également remplir avec l'emprunteur une fiche de renseignement qui comprendra des informations sur ses revenus et son niveau d'endettement.

Pour éviter le crédit "qui ne se rembourse pas", le texte prévoit qu'à chaque échéance d'un crédit renouvelable, une partie du capital soit désormais remboursée, alors que les mensualités peuvent aujourd'hui ne comprendre que des intérêts.