lundi 13 février 2012

Les "valeurs" en politique, des accoutrements hétéroclites selon les partis ?


Cette publicité gouvernementale n'a aucun rapport avec ce qui suit, quoi que, euh....!.
(A diffuser largement)
Michel de Poncins

LUNDI 13 FEVRIER 2012

L'ENRICHISSEMENT PERSONNEL INDU (EPI)

Editorial Politico-économique par Michel de PONCINS

Les prédateurs publics, à savoir les politiques et bien d'autres, prélèvent pour leur EPI 5 % du PIB. Les « autres » dépassent de beaucoup le groupe des politiques : compagnons de route, hauts fonctionnaires, syndicalistes. Pour désigner cette population d'environ 10 000 personnes, j'emploierai ici le terme de « caste », utilisé par nos amis italiens pour désigner les « Hifis » locaux qui sont au moins aussi voraces que les nôtres. En France, les membres de la caste pourraient parfaitement ne pas accepter l'EPI en gardant, dans l'honnêteté, ce qui suffirait pour faire fonctionner la gigantesque machinerie étatique qui écrabouille le peuple français.

De récentes informations, le magazine Capital révèle que les fonctionnaires du sénat sont payés trois fois plus cher que leurs collègues de l'État. Cela vient d'une accumulation de primes dont bénéficient ces fonctionnaires bien spécifiques. Par exemple : le versement d'une prime individuelle de chauffage. Avec la hausse du pétrole, la prime a littéralement explosé, en passant de 1500 euros par an en 2000 à 4035 euros en 2011. Ce magazine nous apprend qu'en 2008, la cagnotte du Sénat s'élevait à 1,5 milliard d'euros. Le président du sénat, Jean-Pierre Bel, a expliqué que celle-ci servait avant tout à payer les retraites des sénateurs et des fonctionnaires du Sénat ; ces retraites sont très fastueuses et font justement partie comme telles de l'EPI de cette population. Au même moment, l'association « contribuables associés » toujours très bien informée sort un dossier : « ce que nous coûtent vraiment nos élus » ; le dossier se limite au cas des élus, mais d'autres dossiers de « contribuables associés » traitent abondamment de l'EPI d'autres membres de la caste.

PAS VU, PAS PRIS

Dans la « République Fromagère (RF) » sont énoncés des principes qui permettent à la caste de s'enrichir en douce sans que personne ne fasse la synthèse nécessaire et urgente. Les médias largement assis au banquet républicain sont eux-mêmes complices ; l'un de ces principes s'écrit : « pas vu, pas pris ».
Il est néanmoins possible, malgré l'omerta, d'énoncer la liste des principaux moyens utilisés par les membres de la caste pour s'enrichir indûment sur le dos des populations. ....La suite sur ce lien :



http://zen49.blogspot.com/
Courriel privé : fevrieralain@hotmail.fr

1 commentaire:

zen a dit…

Quand on a un ministre de l'économie et des finances, François Baroin, qui n'a qu'un seul mot à la bouche « la croissance », alors que les citoyens français se rendent bien compte que la politique de ce gouvernement fantoche les a plongé dans la récession, la rigueur et l'austérité pour des dizaines et des dizaines d'années

En janvier 2012, Standard and Poor's avait sucré le Triple A de la France. A son tour, l'agence Moody's menace d'abaisser le triple A Français !. La crise financière de la zone euro a entraîné neufs pays européens dans la tourmente des notes dégradées !.

Alain Février