mardi 3 février 2009

Et le CENTRE, le CSA s'en moque-t-il aussi...?

Où va-t-on, où allons nous, dans quelle société vivons nous...?. Il paraît que la France traverse la plus grande crise économique et sociale depuis un siècle et, pendant ce temps là, le CSA fiche à tour de bras ?. Tous les matins, les invités politiques, ministres, conseillers et porte-parole de la majorité sont les nouveaux envahisseurs de l'espace audiovisuel français !. Eh bien figurez-vous que depuis le 1er janvier, le CSA, qui n'a sans doute plus assez d'occupation (plus à recruter ou à nommer les patrons des chaînes et radios publiques...), il va contrôler les temps de paroles de « 1800 personnalités et people » ?. Qui donc a exigé ce panel, « l'Elysée ? » et les critères retenus seraient-ils donc figés ad vitam aeternam ?. Vous avouerez que ficher et classer (à droite ou à gauche) certaines personnalités ou people en sarkozie, c'est une ambiguïté permanente !. C'est franchir un obstacle de plus sur la mainmise des médias. Dans ces 1800 personnalités, on y trouve Jean-Claude Antonini, maire d'ANGERS, Roselyne Bachelot, ministre de la santé (qui était à l'hôtel Mercure Lac de Maine, samedi matin dernier pour présenter son plan santé en avant-première à ses amis UMP de la région), (dimanche et lundi, silence radio-journaux ?) Selon Ouest-France : « Eh bien, figurez-vous que tout ce petit monde » (il faut comprendre les politiques) « devra tenir sa langue ... À la radio, en tout cas. Tout comme Johnny Hallyday, Doc Gynéco, le chanteur Cali ou... Yves Duteil. Tous dans le même panier du CSA. Ou, en tout cas, dans ses petites cases.... » (Article à lire sur maville.com ou dans ou http://zen49.blogspot.com/ ) Courriel privé : fevrieralain@hotmail.fr

11 commentaires:

Anonyme a dit…

A quand la désignation des députés et des sénateurs par Sarkozy ?. Il vient de désigner les têtes de listes de l'UMp et du nouveau Centre ?. Dans notre démocratie, il ne nous reste plus qu'à voter contre ces listes pour arrêter la casse.

Réflexions a dit…

Adepte des théories visionnaires de Maurice Allais, je m'attribue la re publication de la conclusion d'un long article lu sur le blog http://zen49.blogspot.com/, daté du 19 janvier 2009, intitulé : " janvier 2008 et juillet 2008 on subit la crise ".

" Il a aussi défendu l’idée que "l’indexation générale de toutes les dettes en valeur réelle" est une condition de l’équité mais aussi de l’efficacité. Ce n’est que si le prêteur est assuré de ne pas être spolié par l’inflation et donc de retrouver la valeur réelle de son capital que les taux d’intérêt seront faibles.

Maurice Allais pense, par ailleurs, que l’exubérance des marchés financiers est due à une création intempestive de monnaie tant de la part des autorités monétaires que des banques commerciales et que sans une vigoureuse réforme du système bancaire, la crise financière est certaine (1999). À la fin de sa vie, il milite contre la mondialisation des échanges et il s’est opposé au traité constitutionnel en 2005."

Si je m'en tiens à cette conclusion, il ne reste à nos élites que deux solutions :

La 1ère : Attendre que les marchés reviennent à la raison; c'est faire beaucoup de bruit et des effets d'annonces qui feront croire au peuple et aux états qu'ils ont des solutions pour résoudre la crise dans les mois à venir ?.
Aucun signe objectif d'y croire et, c'est retarder la faillite mondiale du système financier actuel.

La 2ème : Recenser toutes les créances pourries dans chaque pays et les regrouper dans un consortium financier inter-nations. Chaque pays aurait son "ardoise" à rembourser à cet organisme international. Ces dettes pourraient être épongées par un remboursement, sans intérêts, sur une très longue période de 20/30/40 ans, voire être allègées ou transformées en prélèvement sur contrats de fournitures de matières premières...

Pour réussir dans cette voie,c'est de prendre des participations majoritaires ou minoritaires de blocage dans toutes les sociétés bancaires à hauteur des garanties accordées et dans tous les groupes vitaux aidés qui assurent les besoins primaires de tous les citoyens en (électricité, gaz, produits alimentaires de base....).

Comme cela pourrait demander un an ou deux ?.Pendant ce temps,il faudrait essayer de compenser ou tout au moins conserver la hauteur actuelle des rémunérations en revalorisant les minimas sociaux et le smic.

Je suis certain que si la confiance en nos gouvernants existait, le peuple de France serait capable de sacrifier deux années pour l'intérêt général. Mais à qui faire appel pour rétablir la confiance ?.

Réflexions

Philippe Markowicz a dit…

Bonjour,

la règle du jeu est la suivante: 1/3 du temps de parole pour l'opposition, 1/3 pour la majorité, 1/3 pour le gouvernement (donc pour la majorité!), et le temps de parole de Sarkozy n'est pas pris en compte.

C'est ça l'équité selon le gouvernement. Vive la démocratie.

Philippe Markowicz

Anonyme a dit…

La relance au Conseil Constitutionnel

«...Le groupe PS du Sénat a décidé mardi de déposer un recours auprès du Conseil Constitutionnel, sur le plan de relance de 26 milliards d'euros adopté jeudi par le parlement, a annoncé à l'AFP, le sénateur Jean-Pierre Sueur (PS). »

« Le recours qui sera déposé mercredi concerne le projet de loi "accélération des programmes de construction et d'investissement", un des volets législatifs traduisant les mesures du plan de relance.
Il visera en particulier l'article 13 du texte ».

« Cet article prévoit la possibilité en 2009 et 2010 pour les candidats à un contrat de partenariat (public-privé) de présenter des offres finales sans bouclage financier définitif. ».

« ...Il avait été supprimé par le Sénat lors de la première lecture du texte... ».
« ....Mais le gouvernement l'a réintroduit à la dernière minute jeudi soir sous forme d'amendement lors de l'examen en séance au Sénat des conclusions de la CMP, dernière étape législative du texte »
« M. Sueur s'était vivement élevé lors des débats contre cet article. »
Boursorama/AFP.

Anonyme a dit…

Au secours, Méhaignerie, Arthuis, Morillon, 0, toute la vraie droite des ex UDF reviens à ce qu'on me dit !
Adieu Modem, adieu centralité, adieu le centre a vécu l'espace de deux printemps dans l'Ouest ! Adieu la prise de conscience écologiste !

Bonjour les coincés, bonjour les financiers, bonjour les psycho rigides, bonjour les notables, bonjour les mecs, bonjour les nanas géraniums, bonjour les bonnes consciences, bonjour la mafia des élus, bonjour les manipulés, bonjour les machos !

Les notables directeurs de conscience sont de retour, l'électeur centriste est en train d'être laissé sur le bord du chemin. Ohé Corinne Lepage ! Ohé Desjoyeaux ! Ohé Jean Lassalle ! Ohé Robert Schumann ! Ohé Marc Sangnier !
Ohé les esprits libres ! Ne vous laissez pas emporter par l'ambition des autres, laissez-vous porter par les Bretons, les ligériens, les charentais sincères, simples et vrais, par tout le peuple des aimants, de la générosité, de l'espoir.

zen49 a dit…

Préfet de la manche et Chef de la police de St Lô mutés !

Si ce sont bien les paroles et les arguments du Président de la République qui ont été repris par le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, je suis outré. (Le Post )
Tous les citoyens de ce pays devraient se poser cette question :
" Peut-on avoir confiance dans la méthode de gouvernance de la France ?".

Le gouvernement, l'UMP et le Président Sarkozy cumulent tous les pouvoirs éxécutifs et législatifs en France.

Malgré cela, chaque jour qui passe, ils ne savent que mettre en cause la gauche et opposer telle ou telle fraction de salariés ou cibler des catégories de fonctionnaires..., pour essayer de justifier leurs actions ?.

Et maintenant c'est au tour d'Eric Besson, le nouveau ministre de l'identité nationale et de l'immigration, qui déclare sur la 2ème radio de France, chez JPE : " qu'il va demander aux préfets de donner des " papiers provisoires " aux sans-papiers à tous ceux qui dénonceront les filières clandestines ?.

Sans même déjà condamner ce principe de la dénonciation, celui qui osera dénoncer ses passeurs ne risque-t-il pas des représailles, voire pire encore ?.

Sources le post :
" Rebondissement lundi: le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, prend la défense du chef de l'Etat et estime que le préfet et le chef de police ont été mutés à la demande de la CGT, qui accusait la violence policière qui a suivie la manifestation...".

Communiqué de presse "rituel" que les syndicats font parvenir aux Responsables politiques après les manifestations "musclées" de St Lô

Extrait de ce communiqué syndical :

"... Alors même que notre délégation revenait d'une audience en préfecture, les CRS arrêtaient plusieurs jeunes manifestants, suscitant la colère de leurs camarades. Les forces de police ont alors directement chargé, frappant à de multiples reprises des manifestants sans défense." (CGT, FSU, Sud-Solidaires, CFDT, Unsa, Unef)".

"Les diverses videos de Saint-Lô confirme la violence de la manifestation."

" Alors que Nicolas Sarkozy avait été accusé de "fait du prince", l'UMP retourne la responsabilté de l'eviction des agents de l'Etat sur la CGT en particulier. Le président de la République aurait ainsi répondu à leur demande.
En clair, la mutation ne serait pas contre la manifestation mais serait au contraire contre les agissements de la police envers les manifestants."

" Les proches de Bernard Thibault estiment que la CGT dénonce régulièrement les violences policières qui mettent en cause le droit démocratique à manifester mais ne confirment pas les propos du porte-parole de l'UMP concernant le cas Saint-Lô."

zen49

Anonyme a dit…

C'était le 4 février 2008 à l'usine sidérurgique d'ArcelorMittal à Gandrange, en Moselle

"Je dois dire que Gandrange, comme voyage de noces, y a pas mieux"; disait-il le Président Sarkozy, en faisant référence au sauvetage des emplois de Gandrange ?. Il effectuait là, le premier déplacement, 24 heures après son mariage avec Carla.

Un an après la fête, c'est la défaite, les 575 emplois vont bien être supprimés ?

zen49 a dit…

A anonyme d'hier 23h12,

Je n'ai pas bien saisi le sens de vos propos.
Sous peine de violer la courte histoire du MoDem et tromper ses militants et ses sympathisants , je vois mal François Bayrou ouvrir les bras sans même oser les tendre à ses anciens amis politiques, Arthuis,Méhaignerie...sous peine d'enterrer définitivement ses ambitions présidentielles et de faire disparaître son Modem ?.
zen49

A philippe M.
Droits d'expression "politique"
Merci d'avoir apporter cette précision qui démontre plus clairement l'absence d'équité dans les médias.

Anonyme a dit…

ça fait bien 30 ans que Nicolas Sarkozy est entré en "responsabilités " politiques sous l'aile de Jacques Chirac ?. Il commence simplement à s'étonner de s'étonner que rien ait été fait... ?.

Avec lui, au moins,en 20 mois de présidence, les français devraient s'en souvenir pendant au minimum 20années et peut-être beaucoup plus ?.

En 2009, plan 1000
..." creusement du canal Seine-Nord Europe."
«Cela fait cinquante ans, un demi-siècle, qu'il n'a pas eu un investissement d'ampleur dans nos canaux», s'est étonné Nicolas Sarkozy !

Alain Février a dit…

Effervescence dans le milieu des journalistes politiques, seule la 1ère radio de France, RTL et son journaliste Alain Duhamel auront droit, jeudi soir, au chapître du chanoine honoraire de Saint-Jean-de-Latran, Nicolas Sarkozy.

Un chose est certaine, le staff Elyséen a déjà réussi son coup de com, mettre la famille des journalistes politiques en émoi !. Au lieu de susciter de leur part un afflux de questions et de réflexions, ce qui aurait été peut-être dérangeant pour le Président Sarkozy ; il a réussi à capter leur égo et leurs critiques sur le choix des médias et des intervenants.

Chapeau bas monsieur le Président et aussi à votre équipe de communication, si votre talent était aussi grand pour nous sortir de ce cataclysme économique et social, vous seriez le phénix de ce monde.

Alain Février

Anonyme a dit…

Journal le monde aujourd'hui.... :

"Sylvie Goulard, présidente du Mouvement européen France et ancienne conseillère de Romano Prodi lorsqu'il présidait la Commission européenne mènera pour sa part la liste MoDem dans l'Ouest."

c'est la fin du feuilleton Lepage.