dimanche 13 janvier 2013

"Manif pour tous", un énorme rassemblement, slogans,

Photo abbé Pierre Amar

Ce dimanche 13 janvier 2013, les boulevards parisiens auront été arpentés par des centaines de milliers d'anti-mariage gay. Une manifestation bon enfant et festive, des slogans de circonstance et un service d'ordre de grande qualité.

Lien :     Les anti-mariage gay chantent la famille papa-maman dans les rues de Paris

"Deux pères, deux mères, bonjour les repères".

"Les papas, les mamans, dans la rue on descend, le mariage on défend".

" ...Encore loin du Champ-de-Mars, les queues de cortège peinent à avancer compte tenu de l'affluence. Une animatrice s'époumone à chanter "Trois pas en avant, trois pas en arrière", demandant à la foule de garder le sourire. Celle-ci, échauffée, scande "François, ta loi on n'en veut pas".

"Nos ventres ne sont pas des caddies"...

Photo abbé Grosjean

"tous nés d'un homme et d'une femme",

"C'est une destruction de la famille et de la société"

Après le débat parlementaire qui devra éclaircir de nombreux points sensibles et les recours de partis politiques, le gouvernement et le Président de la République seront sous la pression de la population. Il va falloir réconcilier les anti et les pour. Un référendum est le seul moyen de réconciliation ! 

Couple marié

Succession : Exonération de droits de succession

Retraite : Pension de réversion versée au conjoint survivant
Impôts : Imposition commune, solidarité pour le paiement

Couple pacsé :

Succession : Taux de taxation maximal (le partenaire est considéré comme un « tiers » *
Retraite : Aucun droit à une pension de réversion

Impôts : Taux de taxation maximal (le partenaire est considéré comme un « tiers »)

* Succession : Les partenaires peuvent déclarer dans leur convention Pacs que les biens acquis après la date du Pacs seront communs. En revanche, tous les biens acquis avant le Pacs, sont la propriété de chacun. L'autre solution consiste à faire un testament. Dans ce cas, si les partenaires avaient des enfants, ils sont aussi bénéficiaires des biens de succession

Couple en union libre :

Succession : Taux de taxation maximal (le partenaire est considéré comme un « tiers »)

Retraite : Aucun droit à une pension de réversion

Impôts : Imposition commune pour l'ISF (lmpôt Sur la Fortune).
Taux de taxation maximal (le partenaire est considéré comme un « tiers »)

http://zen49.blogspot.com/
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr  

2 commentaires:

zen a dit…

Où est l'égalité ?. Où est passé la souveraineté du peuple français ?.

Les réactions de François Hollande et de membres du gouvernement après cette énorme "manif pour tous" démontrent que la France apaisée et glorifiée par le Président est plus que divisée, ce matin. Tenir des propos tels que " manif consistante" pour Hollande et démocratie "encadrée" pour Taubira, etc.., et, voir tous ses porte-parole s'arc-boutés autour d'un principe d'égalité alors que le problème n'est pas là, ça démontre bien leur "malhonnêteté intellectuelle". Il faut avoir le courage de dire qu'ils s'attaquent à une véritable transformation de notre société en dénaturant les paroles des anti mariage-adoption. Légiférer sur la remise en cause des droits fondamentaux de la famille et de l'enfant sans en référer au peuple, ça relève des méthodes empruntées à Staline.

Faire la sourde oreille aux 800 000 femmes, hommes et enfants venus manifestés à Paris et dans le froid, les premières réponses apportées par le président Hollande et les membres du gouvernement Ayrault ne sont pas à la hauteur des attentes de la population française.

zen a dit…

AFP-Boursorama : "Mariage homosexuel : début houleux de la bataille parlementaire

"...Une centaine de députés de droite et du centre, dont François Fillon, ont d'ailleurs déposé à l'Assemblée une motion demandant à François Hollande de soumettre à référendum le projet de loi, a annoncé à l'AFP Laurent Wauquiez (UMP), à l'origine de ce texte.

Cette motion référendaire, qui devrait être présentée dans l'hémicycle, demande que "le projet de loi ouvrant droit au mariage pour les personnes de même sexe soit soumis au référendum afin que les Français puissent décider eux-mêmes de l'avenir de la société dans laquelle ils veulent vivre"

Le texte souligne notamment que "s'il était adopté, le projet de loi proposé par le gouvernement aurait nécessairement des conséquences majeures en matière de politiques sociales", notamment en termes de retraites ou de congés d'adoption.".....

Une manière de répondre à une exigence posée par la Constitution qui cite "les réformes relatives à la politique économique ou sociale" parmi les sujets susceptibles d'être soumis au référendum, mais non les questions de société...."

http://www.boursorama.com/actualites/mariage-homosexuel-debut-houleux-de-la-bataille-parlementaire-e52e7f4b9bd47caf38fa6cf93f98f4cb