mercredi 11 juin 2008

1967 - 1982 - 2008, toujours les mêmes problèmes ?.




Il y a 41 ans, c'était déjà le gouffre de la Sécu, les Etats Généraux du BAC, la concurrence entre la Première CHAÎNE et la Deuxiéme CHAÎNE, la politique de l'emploi....







Il y a 26 ans, le mécontentement était partout et les problèmes antérieurs n'avaient pas été règlés. Ils s'étaient même aggravés suite aux 2 chocs pétroliers. Il suffit de lire les 2 pages du C.O. du 27-1-82













Et certains circulaient avec des voitures à moteur à eau ?.










19 commentaires:

modem a dit…

Coucou gérault, coucou legoff, nous sommes toujours là, jusqu'au 27 septembre de toute façon!

Nous n'avons toujours pas d'explications concernant la disponibilité des fichiers (question du simple militant du 7 mai à 7:55 en réponse à l'article du 7 mai)!

Et nous voulons aussi des explications de gérault sur son choix aux municipales!
Pouquoi a-t-il écouté gaudin et non bayrou?

Avec Jean-Claude ANTONINI - Bernadette CAILLARD HUMEAU, véritable chef de file du MODEM, continuons à AIMER ANGERS!

Anonyme a dit…

En Juin 1967

L'HOPITAL EN PERIL
Le Comité National de l'Hospitalisation Publique s'indigne de l'Etat lamentable de notre équipement hospitalier.
Le Vème PLAN, insuffisant dans de nombreux domaines, ne sera réalisé que partiellement.
Selon le ministre des Finances, l'insuffisance des crédits accordés dans les budgets 1966-67-68 permettra de couvrir seulement 30 % du financement du plan.
Il est intéressant de constater que lors de l'élaboration du Plan, le gouvernement avait estimé, autoritairement, le coût à 12 milliards 900 millions alors que la commission d'Equipement sanitaire et social avait estimé les besoins à 55 milliards 760 millions !.
Encore et toujours, L'Etat n'assurait même pas sa contribution de 40% à sa charge, seulement une subvention de 28%

Le Vendredi 30 Juin 1967,

ANGERS, Départ du Tour de France, 1ère étape : prologue 5,7 km et étape ANGERS>SAINT-MALO 185 km. Sur 13 équipes nationales de 10 courreurs, la France alignait pas moins de 3 équipes : FRANCE de Marcel Bidot - BLEUETS (FRANCE) De Maurice De Muer et Gaston Plaud - COQS (FRANCE) de Raphaël Géminiani et Louis Caput. La période d'après Jacques ANQUETIL, le quintuple vainqueur du Tour (1957-61-62-63-64)était féconde en grands noms du cyclisme français : Aimar, Pingeon, Poulidor, Stablinsky, Anglade, Groussard...

En Juin 1967,

c'est aussi Jean VILAR, un talentueux metteur en scène et un exceptionnel Hermocrate dans le "marivaudage" à l'hôtel de ROHAN.
En ce moment à la Télé, la mode est au "marivaudage".
MARIVAUX était aussi à l'affiche au Festival du Marais de 1967 avec "LE TRIOMPHE DE L'AMOUR". Une distribution des rôles à faire pâlir le Directeur du Festival d'ANJOU et le metteur en scène des Voltaire's Folies : Maria Casarès, Christiane Minazzoli, Jean-Pierre Darras, Maurice Sarfati...
Comme l'avait écrit Jean Rocchi en son temps : c'est "la déroute de la philosophie guindée et de la pruderie".

Voltaire et Marivaux sont de véritables rivaux.
Voltaire était devenu l'idole de la bourgeoisie libérale anticléricale.
Marivaux a longtemps été un incompris. Les qualificatifs peu flatteurs sont nombreux. Arriver à ses fins pour séduire sa bien-aimée, ses personnages ne reculent devant rien : Charme, flatterie, fourberie, déraison jusqu'à se refaire une virginité ou se travestir...
Ce serait donc ce modèle de société que les citoyens français plébisciteraient puisque Médiamétrie confirme la forte audience pour ce genre de téléfilm ?
41 ans ont passé et sommes-nous plus heureux aujourd'hui et serions-nous plus mal gouvernés ?.
Je me garde de donner un avis pour l'instant.
Un démocrate nostalgique.

Anonyme a dit…

Le journal Le Monde se posait la question de savoir si le Président Syrien, Bachar el-Assad serait invité pour les cérémonies du 14 juillet ?. France Info vient de confirmer sa présence.
Qu'en pensent l'ensemble de la classe politique française (UMP-PS-N.C.-UDF-MoDem) qui ont accompagné le Président Sarkozy à Beyrouth au Liban, samedi dernier et, qui par la même occasion, servent de caution au Président Sarkozy car l'invitation au Président Syrien a été faite lors de ce déplacement ?.
C'est peut-être un beau coup politique pour Nicolas Sarkozy mais, c'est aussi un camouflet pour la France et pour le Président Jacques Chirac. La date du 13 juillet choisie pour cette première rencontre afin de lancer le projet de l'UNION pour la Méditerranée n'est pas sans arrière-pensées politiques.
Que pèse le libien Mouammar Kadhafi qui dénonce l'UPM avant même qu'elle ne soit créée : "Nous sommes des pays membres de la Ligue arabe et aussi de l'Union africaine et nous ne prendrons en aucun cas le risque de déchirer l'unité arabe ou africaine. Il faut que nos partenaires (européens) comprennent bien cela."
O.F.11/06

Dans le Monde de ce jour, on peut lire :

"Une nouvelle page est peut-être en train de s'ouvrir." Lors de son voyage, samedi dernier, à Beyrouth au Liban , Nicolas Sarkozy avait appelé de ses voeux "une reprise du dialogue" entre la France et la Syrie. Deux jours après la déclaration du chef de l'État, le déplacement officiel en France du ministre syrien de la Culture Riad Naassane-Agha avait marqué la première pierre du réchauffement des relations entre Paris et Damas. La seconde pierre de l'édicice pourrait être posée dès cet été.

En effet, le président syrien Bachar el-Assad, pourtant mis au ban de la communauté internationale pour l'implication présumée de son régime dans l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri, pourrait s'asseoir à la tribune officielle, place de la Concorde à Paris, pour assister au traditionnel défilé militaire du 14 juillet prochain sur les Champs-Élysées. Si, à l'Elysée, on confirme l'invitation lancée à l'homme fort syrien "ainsi qu'à cinquante chefs d'Etat", on précise que celui-ci n'a pas encore confirmé sa venue.

"Une honte pour le peuple français"

Selon le quotidien Libération, qui a révélé l'information , il s'agirait d'une récompense pour sa participation au projet d'Union pour la Méditerranée porté par Nicolas Sarkozy et qui doit justement faire l'objet d'un sommet à Paris le 13 juillet. Celui-ci réunira une soixantaine de chefs d'État, parmi lesquels Bachar el-Assad, qui seront tous conviés aux cérémonies de la fête nationale, dont l'invité d'honneur sera cette année le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon.

Cette invitation a dans un premier temps été évoquée à Beyrouth par le leader druze Walid Joumblatt, qui a dénoncé, dans une interview à une chaîne de télévision arabe, une "honte pour le peuple français". Nul doute que comme cela avait été le cas pour le chef libyen Mouammar Kadhafi, la visite de Bachar el-Assad devrait déclencher une vive polémique au sein de la classe politique française. Lundi, le Parti socialiste avait estimé que si l'invitation du leader syrien pour le sommet de l'Union pour la Méditerranée était une "bonne chose", il serait "peu judicieux" qu'elle "se poursuive" pour le 14 Juillet.

Les liens entre la France et la Syrie avaient été mis à mal après l'assassinat de Rafic Hariri en février 2005. Jacques Chirac avait alors décidé de rompre les contacts de haut niveau avec ce pays arabe.

Vous y comprenez quelque chose et, notre ministre des affaires étrangères pourrait-il nous expliquer ?.

Anonyme a dit…

La discussion entre Fillon et Hollande placé sous le contrôle d'Arlette Chabot a triste figure. Des parlottes et encore des futures lois en perspectives pour décider si le gouvernement va augmenter le smic à la fin de l'année ?.
Et dire que Nicolas Sarkozy va s'occuper de L'Europe dans 15 jours ?. Pendant 6 mois on va être obligé de se taper le réjouissant 1er ministre qui traitera les affaires courantes de la France ?.

On a pas fini de pleurer dans les chaumières après avoir entendu François Fillon confier à Christophe Barbier de l'EXPRESS que tout ou presque de ce qui est écrit sur son compte est faux ?. Si j'avais eu la possibilité de poser une question au 1er ministre, je me serais permis de reprendre ses négations en les transposants sur les "vérités" des chiffres que le gouvernement ne cesse de publier.

zen a dit…

sur OZAP : Patrick Poivre d'Arvor viré de TF1

le 12 Juin 08 à 21h16 Edition


Moi, je n'ai pas compris sa réaction ?. Un monument de TF1 qui se fait virer comme un malpropre. Après sa discussion avec le Nonce "apostolique" de sa sainteté Martin Bouygues, il n'aurait pas dû continuer à présenter son journal.
Ce n'est pas rendre service aux journalistes moins connus de TF1 et d'ailleurs de courber l'échine !. Un jour prochain, ce sera leur tour à ces inconnus ou moins connus du P.A.F ?.

Je ne veux pas m'apitoyer sur le cas PPDA. Je trouve simplement qu'il a raté sa sortie. Le panache aurait été de dire en fin de journal de 20 Heures .... : " Très chers téléspectateurs (trices), je vous remercie du fond du coeur de m'avoir supporté et, pour certains de m'avoir apprécié, pour d'autres, de m'avoir aimé tous les soirs et durant plus de vingt ans !. Mes pensées vont vers tous ceux qui ont été remerciés avec plus ou moins d'humanité. Ma position dans l'échelle sociale m'interdit de me plaindre mais, ce n'est pas pour cela que je n'en ai pas gros sur le coeur (la patate) de vous quitter de cette façon. Je remercie toute l'équipe du journal de TF1 qui m'ont accompagné et soutenu durant toutes ces années.
Adieu et encore un dernier merci à vous mes chers ami(e)s du 20 Heures."
Mon avis personnel : salut l'artiste et bon vent

angevin a dit…

Que se passe-t-il à l'UMP?

Une chasse aux sorcières est-elle organisée?

Pourtant notre ami Béchu (bébé sarko) a affirmé lors de sa conférence de presse il y a quelques jours que notre maire faisait la chasse aux sorcières suite aux élections municipales, mais chez lui, à l'UMP, ce n'est pas mieux!

Et oui l'ancien secrétaire de l'UMP 49 est censuré par ses amis (disparition d'un lien de site à site)! Que se passe-t-il?

Avis aux collectionneurs: celui qui possède une photo de béchu avec sarko (lors de sa dernière visite à saumur) surtout ne pas la jeter, car elle a une grande valeur (très très peu d'exemplaire)

Anonyme a dit…

Après la secrétaire départementale de l'UMP, les frasques du N° 14 de l'opposition et la mise en quarantaine de l'ancien secrétaire UMP de D. Houlle, une question se pose : à qui le tour de "vacherie" ?.

Après avoir mené l'enquête, croyez bien que ce n'est pas TOUTANKOM qui a sévit. Mais quel est donc ce quidam qui manipule les tirants de jeux des grandes orgues de l'UMP 49...Roselyne, Marc, ou le sacristain, D.R. inféodé à la chapelle élyséenne ?. Celui qui veut sacrifier la pub à France Télévision au profit de TF1, M6 et des Médias d'Henri Arnau..Oh, oh !.

NON au MINI Traité Sarkozy-Merkel

NON ET NON, le peuple Irlandais a tranché. Ce pays souverain est un modèle de démocratie que bon nombre de pays européens, dont la France, feraient bien de s'en inspirer.
C'est peut être grave pour la communauté européenne mais, c'est surtout une grande claque administrée à toutes ces personnalités politiques qui ont voulu passer en force un traité simplifié encore plus compliqué que le précédent et que très peu de personnes ont eu le temps de le consulter et de le comprendre.

Sur le plan local, il suffit de voir comment L.G. et C.B. avec l'aval de C.G. avaient passé en force leur union pour les dernières municipales angevines ?.

C'est très grave ce manque de confiance dans la classe politique.

A force de mépriser les citoyens européens et d'être dans l'incapacité d'expliquer les avantages et les inconvénients de ce traité, la classe politique européennes, les députés européens, les chefs de gouvernements sont tous responsables de cet échec.

J'entends encore les commentaires de B. Kouchner dire que les Irlandais sont des ingrats car ils oublient toutes les aides financières européennes ?. Je lui retourne son compliment en lui disant que, si il ramène tout à l'argent, il occupe son poste de ministre uniquement pour l'argent qu'il lui procure ?. Pas bien tout ça.

La France et les pays européens traversent une grave crise de confiance et, ce n'est pas le modèle français qui va rassurer les citoyens européens !.

SNAFU a dit…

IL VA FALLOIR UNE SACREE DOSE D IMAGINATION A CERTAINS DE NOS ELUS
POUR FAIRE AVALER LA FERMETURE DE L ETAS A LEUR ELECTEURS .A PART REGARDER LE BOUT DE LEUR CHAUSSURES L ' AIR PENAUD ...

A MOINS QUE VAUQUIEZ NE LEUR VIENNE EN RENFORT AVEC SON EXPRESSION FAVORITE : IL FAUT OBJECTIVER !!! ( conf . FRANCE INTER JEUDI MATIN ).

DORENAVANT , QUOIQUE QU ' IL ARRIVE : IL FAUT OBJECTIVER !!!!

VOUS AVEZ DES PROBLEMES :
- D 'ARGENT
- D ' EMPLOI
- DE SANTE

OBJECTIVEZ , BONG SANG DE BOIS .

BONNE SOIREE A TOUS .

Anonyme a dit…

Christophe Béchu, c'est donc la débâcle dans l'opposition municipale angevine comme l'a été celle de l'équipe de France(4 à 1). A choisir, monsieur Ch. BECHU, vous auriez gagné au change à virer votre "imbécile" de Prof de latin au lieu de censurer l'ancien secrétaire de l'UMP, D. H.
Lire autant d'âneries sur son blog, c'est affligeant pour vous et le Président Sarkozy.
Au fait, cher ami UMP, que dites-vous du limogeage de votre colistier ?.
Les citoyens de La France et de la ville d'ANGERS ont besoin de clarté dans l'utilisation des subventions et aides publiques.

Anonyme a dit…

L'UMP a coupé le cordon avec Daniel Houlle, son ancien secrétaire général, pourtant proche de Roselyne Bachelot... qui s'étonnait - tiens tiens - de ce que Béchu appellerait une " chasse aux sorcières" effectuée par leurs soins au sein de sa formation, dégageantaussi Mme Hayet une autre UMP.
M. Houlle avait eu le tort, semble-t-il, de défendre l'idée qu'il eut fallu pour les municipales angevines non pas la stratégie de M.Béchu de ralliement des traitres et d'incitation à la traitrise, en ratissant toutes les feuilles mortes bien largement, mais bien au contraire il avait plaidé pour une équipe forte 100 % à droite, 100 % UMP. On sait le peu d'estime qu'il porte aussi à votre zérault favori... Bref, cela suffit sans doute à expliquer que bientôt les retraités n'auront plus du tout voie au chapitre.
Et Roselyne dans tout cela ? Elle avait aussi assuré qu'elle prendrait sa retraite à 60 ans pour aller faire de l'alpinisme. Elle a préféré les sommets du pouvoir... la bataille va faire rage entre les Bechu-Laffineur et les Bachelot-Houlle ...
Allez booster la fréquentation du calepin de M.Houlle, ca lui fera plaisir même s'il serait assez contris de savoir d'où cela vient... Il a quand même des articles pas inintéressants. On aurait aimé cependant plus de bienveillance et d'honnêteté voire de reconnaissance (cf l'incinération), sur certaines personnes que, nous, on aime bien .

Modem aussi, et bien au centre.

Anonyme a dit…

En juin 2007, après seulement une demie journée d'occupation des salles des pas perdus, la revalorisation de l'aide juridictionnelle a été relevée de + 9 % !.

SOUVENIR
Communiqué du 30 novembre 2006

Budget de la justice pour 2007
Permettre une rémunération plus juste des avocats au titre de l'aide juridictionnelle
la commission des lois soumet deux amendements au vote du Sénat lundi 4 décembre 2006


Soucieuse d'assurer l'accès au droit des plus démunis et une juste rémunération des avocats intervenant au titre de l'aide juridictionnelle, la commission des lois prône deux réformes en ce domaine.

La commission, réunie le 28 novembre 2006 sous la présidence de M. Jean-Jacques Hyest (UMP, Seine-et-Marne), a constaté le décalage entre la loi de programmation pour la justice de septembre 2002 et la revalorisation de la rémunération des avocats intervenue depuis. Afin d'accentuer l'effort de l'Etat, elle a, sur la proposition de M. Yves Détraigne (UC-UDF, Marne), rapporteur pour avis de ces crédits du projet de loi de finances pour 2007, adopté deux amendements pour revaloriser plus fortement (8 %) que ne le prévoit le projet de budget (6 %) le montant de l'unité de valeur pour la rémunération des avocats. Ces amendements, ainsi que des amendements identiques adoptés par la commission des Finances saisie au fond, seront soumis au vote du Sénat lundi 4 décembre 2006.

Au-delà, elle juge urgente une réforme de l'assurance de protection juridique et a désigné en conséquence M. Yves Détraigne rapporteur sur les propositions de loi déposées par MM. Pierre Jarlier (UMP, Cantal) et François Zocchetto (UC-UDF, Mayenne) dont le Sénat pourrait débattre le mardi 23 janvier 2007.

Ce budget sera examiné par le Sénat en séance publique
le lundi 4 décembre, le matin.

Anonyme a dit…

François Bayrou et Marielle de Sarnez ont réagi au "non" des Irlandais au traité de Lisbonne ce vendredi 13 juin ....



Selon François Bayrou , ce rejet probable du traité de Lisbonne par les Irlandais révèle le "fossé" qui "s'est creusé entre les peuples européens et leurs institutions".
"Les Irlandais ont répondu comme beaucoup d'autres peuples européens l'auraient fait" à ce traité "encore plus incompréhensible que le texte touffu de la Constitution européenne", a déclaré à l'AFP M. Bayrou. "On a essayé de ruser avec les peuples, et de faire comme si l'Europe était uniquement une affaire d'initiés", a-t-il dit. Les gouvernements vont devoir "prendre le temps nécessaire" pour rejoindre les préoccupations des citoyens "qui ont l'impression que l'Europe est devenue uniquement une machine pour initiés purement économique et
commerciale, et qui ne les protège pas dans les difficultés des temps".
Les citoyens "ont le sentiment de n'être au courant de rien de ce qui se décide et se discute", a-t-il ajouté. "Je suis certain qu'ils pensent dans leur grande majorité qu'il faut une Europe dont la voix soit aussi crédible et influente que celle des Etats-Unis ou de la Chine. Mais ils veulent que ce soit leur voix", a déclaré François Bayrou.
Il faut élaborer pour l'Europe un traité "court, simple, lisible, compréhensible par tous et soumis à référendum", a-t-il encore indiqué, reprenant la thématique développée pendant la campagne présidentielle.

De son côté, Marielle de Sarnez déclare :
"C’est un événement très important qui ne peut pas être ignoré ou contourné et qui aura des conséquences lourdes pour l’avenir immédiat.
Un fossé s’est creusé entre les peuples et l’Europe. C’est à cette question qu’il faut répondre. On ne peut plus continuer d’ignorer ce qui est ressenti comme un déficit démocratique.
Ceci oblige à trouver pour l’Europe des réponses nouvelles qui prennent en compte les inquiétudes des peuples et les défis des temps."

Texte de Tulipe sur E-soutiens.bayrou

La Vigie a dit…

Quelle joie de pouvoir écrire librement sur ce blog démocrate.

Le saviez-vous :
Comme j'avais pu le lire sur ce blog, le Nouvel OUEST est un journal de propagande de l'UMP, financé par les chambres de commerce et d'industrie. Le "journaliste médialogue", Christophe Journet, ( Médiapart ?), possède-t-il une carte de presse ?. Des journalistes patentés m'ont confirmé que les articles publiés dans N.O., ce "journal très partisan", n'émanaient pas de véritables professionnels et que ce "journal N.O." n'avait engagé aucun journaliste professionnel ?.

Votre latiniste "UMP-Modem" devrait avoir un renfort de poids à la rentrée prochaine ?. C'est un ami de l'UMP, C. Béchu et il est conseiller municipal. Il débarque avec son second dans le même bahut que celui du petit prof.( Vu en page 6 du Courrier de l'OUEST du jeudi 12 juin : " Les changements à la tête des collèges et lycées publics du département ").

Consultram est de dans la même veine partisane que le N.O.. Son ancien Président, professeur également "UDF...MoDem" participait aux petits déjeuners du samedi matin organisés par l'UMP ?. Il y aurait un nouveau Président qui se serait, lui aussi, autoproclamé avec l'assentiment de 2 ou 3 individus ?. Qui peut dire comment fonctionne cette association?. Consultram est-il subventionné ?. Quel est sa compétence dans le domaine des transports Urbain ?.

J'avais lu dans la presse ou sur ce blog qu'il y avait le PDG du CIPA sur la liste de Christophe Béchu ?. A-t-il l'honneur de faire partie de la composition du Conseil Municipal ?.

Y a-t-il un monsieur je sais tout qui pourrait m'expliquer la longue tirade de Christophe Béchu dans le C.O. de ce samedi ?. Son courroux est en relation avec le concert du contre-ténor français : Philippe JAROUSSKY qui a eu lieu dans la Collégiale ST Martin. Serait-ce à cause d'un tarif trop élevé des places ?.

A bientôt pour de nouvelles questions-infos
La Vigie

zen49 a dit…

Je fais mon un petit tour rapide du blog et de la concurrence tout en regardant Grèce-Russie.

Je vous annonce que les visites sur le blog ne cessent de se multiplier. Le 13 doit peut-être son succès à ce chiffre ? Les superstitieux seront satisfaits ou mécontents de cette réussite ?.

Je remercie la Vigie et tous les autres pour leurs informations ou leurs critiques. Par contre j'ai été faire un tour sur les blogs voisins. J'ai bien aimé celui de D.H., le titulaire du bloc-notes le calepin, que j'avais, par le passé, baptisé du surnom d'Akhénaton.
________________________________
A l'attention d'un professeur de lettre qui s'obstine à décrédibiliser l'action de l'opposition et celle de la majorité. Il n'est rien de plus facile de trouver une paille dans l'oeil de son voisin..." Vade retro satanas...
Ce blog du latiniste est d'une parfaite idiotie. Ses commentaires et sa vision des réalités commerciales locales sont en complet décalage avec ce que vivent les commerçants. En allant admirer le résultat des fouilles dans la rue d'Alsaces, il m'est arrivé d'interroger quelques commerçants. Certains m'ont dit qu'ils avaient réalisé un chiffre d'affaire supérieur de 50 % à leur objectif du mois de mai !. Cela, c'est du concret et non du bla-bla-bla d' abruti inconditionnel de la sarkosie. Je souhaite vivement que votre prochain chef d'Etablissement, un élu de la liste d'opposition de Christophe Béchu, vous remettre les idées en place. Pourquoi ne pas accepter les réalités économiques du moment ?. Vous faites partie de ces nantis qui ne s'interrogent aucunement sur les mesures imposées par Sarkozy, l'UMP et le N.C.. Vous devez faire partie de ceux qui applaudissent la politique de Sarkozy et qui acceptent, sans état d'âme, de voir souffrir de plus en plus de nos concitoyens plongés dans l'exclusion et dans la misère.
Alain Février

Anonyme a dit…

ça discute fort sur ce blog. J'ai enfin trouver l'inmediostatvirtus. Si c'est bien celui du professeur de français, j'admet que ce monsieur est en plein délire. Il est temps que les vacances arrivent pour lui. Je me suis bien marrer.

zen49 a dit…

SAUVONS NOTRE 14 JUILLET

Allez consulter le blog RTL du basque, Jean-Michel Aphatie


961. Le 15 juin 2008, 09:40 par zen49 Bonjour à Toutes et tous,

Il y a longtemps que je n'avais pas lu un hommage aussi appuyé à notre République.

Le 14 juillet 1789, la prise de la Bastille est le symbole de l'arbitraire Royal.

Rendre les honneurs militaires à ces autocrates, précisément ce jour-là, c'est attaquer notre République Française dans son honneur.

Merci Jean-Michel Aphatie de défendre nos droits de l'Homme avec autant de force.

C'est la première fois que j'éprouve l'envie de copier votre commentaire " Sauvons le 14 juillet ". J'ai l'intention de reprendre un ou deux paragraphes afin de les publier sur mon blog, avec votre assentiment.

cap 21 a dit…

Ce dimanche à Paname, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil au pays de la modémie ?.

Mais François Bayrou s'est bien gardé de nous dire pour qui sont ces serpents qui sifflent sur "nos" têtes ?. Nous étions nombreux à dire que nous ne voulions plus avaler de couleuvres.

Corinne Lepage : "Cap 21, qui compte "entre 2.500 et 3.000" adhérents, garde une "autonomie programmatique et financière, mais pas politique", a-t-elle précisé.
Cela signifie que des candidats issus de Cap 21 aux prochaines élections seront "des candidats MoDem", a expliqué Mme Lepage, ex-candidate aux municipales.
"Je suis convaincue que le mélange de cultures politiques que représente le MoDem est à même de répondre au défi de construire le parti du développement durable", a-t-elle déclaré dans son discours de clôture, devant une centaine de militants et le président du MoDem, François Bayrou.

"Cap 21 peut et veut jouer un rôle central" dans l'élaboration du projet, car "nous disposons d'une base programmatique et d'une réflexion déjà poussée, qui pourra servir de base au MoDem", a-t-elle ajouté.
M. Bayrou a expliqué qu'"opposé aux courants" où chacun cherche à se compter en vue d'obtenir "un nombre de places en fonction des résultats de la guerre interne", il acceptait l'existence de "sensibilités" telles que Cap 21.
Dans le "respect de l'histoire et des identités", il faut construire "un mouvement riche et pluriel", a-t-il lancé, tout en mettant en garde: "dans l'action, il faut que nous soyons soudés".

Pendant 3 ans on va rester sous la coupe du ministre des finances de l'UDF ?. Quand les sénatoriales, les européennes et les régionales seront passées..., les caisses seront vides et chacun reprendra son indépendance ou rejoindra une nouvelle maison tout en ayant bien profité de la manne financière du Modem.
Un vrai casse-pipe pour l'avenir d'un MoDem qui avait été sclérosé la veille de sa création, après l'énorme cadeau fait à l'UDF, le 30 novembre 2007 à Villepinte.
Les Cavada, Mercier, Benoît, Arthuis, nouveau centre... doivent bien rigoler dans leur barbe.

Avant d'être mis en capilotade, CAP 21 ferait bien de réfléchir un peu plus en avant sur l'attitude des capétiens UDF ?.

Un CAP 21/MODEM

L'archiviste a dit…

J'apporte de l'eau au moulin de l'ami CAP 21

Une partie d'un article du JDD du 23 mars 2008 :

Principal accusé: le parti et son "organisation de merde". "Il va y avoir des licenciements", a grondé un Bayrou excédé tandis que Marielle de Sarnez s'offrait un tête-à-tête orageux avec Pierre-Emmanuel Portheret, la tête de liste Modem du 17e arrondissement de Paris, furieux d'avoir été interdit d'alliance entre les deux tours avec Françoise de Panafieu, ce qui lui aurait garanti un siège au conseil municipal. Seule rescapée du scrutin parisien, la numéro 2 du parti centriste doit affronter la colère de ceux qui auraient aimé, eux aussi, tirer leur épingle du jeu. Mais, dédaignée par Delanoë, la candidate de Paris fut intraitable: "Le maintien quand c'est possible, sinon rien." Une attitude inflexible qui a laissé des traces. D'autant que le Modem s'est allié ici avec l'UMP, là avec le PS et ailleurs avec le PC! Même désavoué, l'accord d'Aubagne a été vécu comme une véritable "provocation" par les parlementaires Modem.

"Palissy brûlait ses meubles. Bayrou brûle ses élus. C'est la stratégie de l'anéantissement", dénonce, ainsi, le sénateur et ancien ministre Jean Arthuis qui, fort de sa réélection vendredi à la présidence du conseil général de la Mayenne, appelle à la "reconstitution" de l'ancienne UDF. "Il y avait 118 députés quand Bayrou est devenu président de l'UDF en 1998, il en reste 3", accuse l'ancien président du parti radical valoisien Thierry Cornillet. "Il faut mettre les choses au clair", prévient de son côté Henri Mercier, président démissionnaire de la fédération du Rhône. Sans nouvelles de Bayrou depuis un mois, le président du groupe UC-UDF du Sénat, partisan déclaré d'une alliance avec Dominique Perben à Lyon, note avec "amusement" les appels insistants que lui passe, depuis quelques jours, un Bayrou inquiet de voir les sénateurs suivre, demain, le même chemin que les députés, hier.

l'archiviste du blog

Louise a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.