mercredi 29 juillet 2015

"... Les industries françaises et italiennes sont écrasées comme l’armée française en juin 40,..."


Ce qu'en disait Jacques Delors :

«..Autant dire que l’Euro n’a pas été créé pour servir les Etats européens, mais bien l’unification forcée de l’Union européenne. Et maintenant que l’Euro connaît ses premières difficultés, il faudrait selon Jacques Delors, sacrifier les Etats et le peu d’autonomie qui leur reste pour sauver l’Euro. Si la monnaie a plus d’importance que l’Etat, autant adorer le veau d’or !... »

"... Les industries françaises et italiennes sont
 écrasées comme l’armée française en juin 40,.."


L’Allemagne en 10 ans a dégagé un surplus commercial de plus de 1000 milliards d’euros sur ses partenaires de la zone euro. Les industries françaises et italiennes sont écrasées comme l’armée française en juin 40, contraintes de capituler puisqu’elles ne peuvent plus dévaluer leur monnaie pour éviter la déroute. Les Allemands ont une seule faiblesse : la démographie. A court terme c’est un atout puisque les jeunes ne se pressent pas à leur pôle emploi et que les femmes travaillent moins que chez nous. Mais en dépit de l’excellence de l’apprentissage, des secteurs manquent déjà cruellement de main d’œuvre. La solution existe ! Elle parle espagnol, italien, grec, portugais, demain français. Elle accourt déjà dans les instituts Goethe pour apprendre la langue de ce grand admirateur de la France et de Napoléon. A l’époque les Allemands nous appelaient la grande nation ! Ils nous appellent toujours ainsi, mais l’admiration craintive a tourné à la dérision.
Eric ZEMMOUR
via Twitter


Délinquants de partout, la France vous accueille.
Vous serez bichonnés dans les prisons françaises.
Vous aurez même la chance d'éviter cet écueil !.
Dame Justice Taubira, elle vous mettra à l'aise.
Ce n'est qu'une fiction, comme celle d'Europe 1,
Cause période de vacances, plus de numéro 1 !.
Diffusée le week-end, remplace Médiapolis.
Paradis des voyous, plus de peine de mort ;
Boutons dehors ses partisans prêchent vos amis,
Une fiction aujourd'hui, demain aura-t-elle tort ?.
Alain Février, mercredi 29 juillet 201, 13 h 30
Château du Roi René, ANGERS
Facebook : Alain Février
Twitter : @fiatlux

Moi, simple citoyen, je cherche le bien-fondé
D'un tel encombrement des instances judiciaires !.
Venez à mon secours, hommes de loi, avocats,

1 commentaire:

zen-fiatlux Février a dit…

60 ans d'une course vers l'uniformité, du remembrement rural à la mondialisation débridée, les limites du bon sens sont-elles franchies ?

Dans les années soixante, on nous a imposé
D'agrandir des parcelles ou de les regrouper.
D'emblée, cette bonne idée a été approuvée
Paysages remembrés, progrès mécanisé,
Pour uniformiser nos champs trop isolés,
Perte de nos talus, nos haies exterminées,
Au fil des années, la campagne bouleversée
A vite sonnée l'alarme, l'écosystème brisé.
A l'érosion des sols s'ajoute l'eau polluée,
Des parties inondées, suppression des fossés,
Des cours d'eau disparus, totalement envasés,
Doit-on les laisser faire, détruire la société.

A l'aube du XXIème siècle, même finalité :

La mondialisation, rêve d'uniformité
D'intellectuels blasés, de politiques usés
Qui se sont isolés d'un peuple révolté.
Oser faire table rase de tout notre passé,
Changer son mode de vie contre sa volonté,
Les Français, patriotes, ont une identité.
Judéo-Christianisme, on doit la respectée.
Observer, écouter, tous ces gens installés,
Ils vous ont tous ruinés, eux, ils se sont gavés.
Ils s'accrochent à l'euro, c'est là leur seule idée
A Bruxelles, Dusseldorf, notre souveraineté,
La France, ils l'ont bradée avec nos libertés.

Morale de ce constat,

Les erreurs du passé se renouvellent, sans cesse,
L'histoire rocambolesque d'une jolie princesse.
Les temps ont bien changé, ils exploitent les peurs,
Pour faire admettre le pire et couvrir leurs erreurs.
Cher lecteur, attention, cette crise est suicidaire,
elle est économique, surtout identitaire.

zen-fiatlux.blogspot, le 20 juin 2014