lundi 17 février 2014

Non mais, vous en avez pas ras-le-bol d'être encore materné par un ou une élue ?. En mars et Mai prochain, le pouvoir est dans vos mains.

En 2005, les français avaient voté NON à 54,5%. Aucun Référendum depuis ?.
« Il ne faut pas avoir peur de l'Europe. Faire l'Europe, ce n'est pas défaire la France » a dit François Hollande ! Les Français sont très éloignés de cet avis, pas vous ?.
http://zen49.blogspot.fr/2014/01/resume-de-la-iii-eme-conference-de.html

Non à l'europe du chômage, de la pauvreté, de la misère sociale, Non aux partis impuissants face à une troïka dictatoriale, européenne 

Laissez les vivre, laissez nous vivre, on en a marre
De vos pactes, vos mensonges, c'est de votre ressort.
Touchez pas à nos moeurs, occupez-vous des vôtres.
Conscience, moralité, ces lobbys sont ringards
Pour une gauche dépravée, politiciens retors.
Qui dénoncent l'église et marmottent des patenôtres

Tous ces interressés, politiques carrièristes
Nourrient toute leur vie au sein d'une Mariane,
Effigie de la France, aucune reconnaissance.
Tous ces septuagénaires, sénateurs et ministres,
Députés désoeuvrés, réveillés par la diane.
Un clairon sonne faux, seul signe de résonance

Certains parlementaires, ils vivent dans le déni.
Ils soutiennent des idées qui ne sont pas les leurs.
Souvent à contrecoeur, se font hara-kiri.
Dans ce bicamérisme, députés, sénateurs
Ils sont une proie facile pour le gouvernement.
Ils trompent les électeurs, le savent pertinemment

Responsabilités, paroles bien galvaudées,
Dans de nombreux discours «compétitivité»,
Par des communicants, souvent mal inspirés.
Bourreaux des entreprises, ces habitués des peurs
Font de la surenchère, accusent les «extrêmes»
De ne savoir gérer l'économie française.
Ces cabinets conseils, ils cultivent les erreurs,
Aveuglés, malhonnêtes, bien qu'il vous en déplaise
Ce sont vous les acteurs, avec vos stratagèmes
Qui ont conduit la France tout au fond de l'abîme.
S'accrocher à l'euro, à cette monnaie unique
C'est condamner la France à une récession.
Salariés du privé sont les premières victimes
Baisse du pouvoir d'achat, un constat fatidique,
Cette régression sociale impose une déflation.

Bourgeois du Luxembourg, ces eurocrates nantis,
Ils sont pieds et poings liés à une Commission,
Et une troïka sous influence allemande.
Industrie léthargique, les français sont des pions
Que les hommes politiques déplacent à l'infini.
Chômage et pauvreté, c'est ça leur vivre ensemble !.
Vous n'avez aucun doute, vous êtes leur esclave
Des partis politiques qui multiplient les taxes,
Augmentent les impôts, sacrifient sa jeunesse.
Ils faut les sanctionner en votant sans ambages
Contre tous ces partis qui pratiquent l'entrave.
Notre souveraineté aux mains de Goldman Sach's,
Tous ces politicards commettent des bassesses.
Défendent leur intérêt, ils ne sont pas des sages.
La France et les français ne leur font plus confiance,
Aux médias, journalistes, eurocrates, politiques.
Plus une seconde à perdre, il vous faudra voter
Pour le Front National, Debout la république.
Dans toute la zone euro, le peuple est en souffrance.
Leur programme vérité est notre unique bouée.

Zen-fiatlux.blogspot, le lundi 17 février 2014


Après les 4 listes présentent aux élections municipales à ANGERS

Christophe Béchu UMP-Modem
Frédéric Béatse PS-EELV-PCF
Gaétan Dirand FN-RBM
Jean-Luc Rotureau DVG

Les 5 autres listes déclarées sont :

Laurent Gérault UDI
Martin Nivault NPA-PG
Nathalie Sévaux DVG
Marie-José Faligant LO
Hubert Lardeux POI

Prochain sondage, complet, de Mr Pouic, le canard corrézien : le samedi 22 février 2014


Facebook : alain Février
Tweeter : @fiatlux49 et avant @patchou49 ?

2 commentaires:

zen a dit…

Abraham Lincoln 1860 :

Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l'épargne.

Vous ne pouvez pas donner la force au faible en affaiblissant le fort.

Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l'employeur

Vous ne pouvez pas encourager la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.

Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.

Vous ne pouvez pas éviter les ennuis en dépensant plus que vous gagnez.

Vous ne pouvez pas forcer le caractère et le courage en décourageant l'initiative et l'indépendance.

Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant à leur place ce qu'ils devraient faire eux-mêmes.

Comment Abraham Lincoln a pu, en 1860, savoir qui on allait avoir pour Président en 2012 ?

Quel visionnaire….!

zen a dit…

Projet de loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

http://zen-fiatlux.blogspot.fr/2014/01/un-signe-qui-ne-trompe-pas-les.html

Pour info : blogs zen-fiatlux et zen49, c'est du même auteur(moi),hébergé chez .Blogspot.com