lundi 20 octobre 2008

Soeur Emmanuelle nous quitte en pleine défaite du libéralisme mais aussi défaite du socialisme...

Après l'abbé Pierre décédé en janvier 2007, voilà soeur Emmanuelle qui nous quitte quelques jours avant de fêter ses cent ans. Cette femme remarquable, heureuse de vivre au milieu des plus pauvres, elle vient de retrouver la paix. Soeur Emmanuelle nous quitte en pleine crise morale et financière. Je ne sais si c'est un bon ou un mauvais présage pour la pauvreté dans le monde ?. Aujourd'hui, je ne veux retenir que sa joie de vivre et son extraordinaire espérance dans la vie.
Où que tu sois, soeur Emmanuelle, je suis certain que tu soulageras encore les malheurs des pauvres. Adieu ma soeur et, surtout ne nous oublies pas ; on a toujours besoin de toi. " tout est beau et tout est bien " avais-tu l'habitude de le dire ; j'ai envie de le croire au moins pour un soir.
Belle équipe de rugby et jolis maillots avec au centre, le conseiller municipal délégué aux sports, Philippe Lahournat, un pur béarnais et un ancien rugbyman qui a les mains posés sur les genoux.
Ci-dessous, une photo insolite qui a été relevée dans le Courrier de l'Ouest de samedi 18 octobre 2008. Que fait-il donc avec sa main, notre Président du conseil général ?. Sans doute est-il victime d'un problème de fermeture éclair ?.
Après les grands travaux de Terra Botanica qui en coûteront une fortune aux contribuables avant et après l'exploitation du site ( L'entrée du site : 17,50 € par adulte ), Christophe Béchu préparerait-il un financement en vue des prochaines échéances municipales en parrainant l'association " graines d'Angers ", " tout un
programme
Quelqu'un m'a dit que cela n'avait rien à voir avec les graines Caillard du groupe Sandoz, donc pas de jeton de présence cette fois-ci...
J'ajouterais quelques commentaires de mon conseiller général Grégory Blanc ; ils ont été relevés dans le courrier de l'Ouest d'aujourd'hui :
G. Tual : " Quel regard portez-vous sur le conseil général de Maine-et-Loire ?"
G. Blanc : Il manque de diversité en termes de tranches d'âge et de féminisation. Il demeure trop tourné vers le milieu rural. Les urbains et les rurbains ne sont pas suffisament pris en compte. Le Maine-et-Loire est le 23ème département français le plus peuplé, il figure dans les 30 derniers pour le rapport richesse par habitant et par entreprises.
En décembre 2007, avec le groupe de gauche, nous avions demandé une table ronde sur le sujet. nous attendons toujours. Nous avons reçu une fin de non-recevoir de la part de Christophe Béchu pour le soutien à la création d'entreprises dans les quartiers sensibles..."
En conclusion, " un être humain extraordinaire " titre le Courrier de l'Ouest de ce jour, Albert Jacquard était présent au Festival du film nature et de l'environnement à Mûrs-Erigné. Il a évoqué la décroissance inévitable...

95 commentaires:

Anonyme a dit…

Apparemment Grégory Blanc ne connaît pas la géographie du département.
Les conseillers généraux dont le canton est urbain, ceux d'Angers et de Cholet, c'est pratiquement un quart du conseil général.
Quant à la féminisation, qu'attend Gregory Blanc pour démissionner et faire un ticket comme ça se dit de façon insistante avec Caillard Humeau qui est en quête d'investiture sur ce canton et qui s'apprête à prendre sa carte du PS, parce que c'est un parti où l'on peut adhérer sans conviction, monter des listes dissidentes sans être exclu...
ça sera jouissif pour que la péronelle puisse exercer à plein son pouvoir de nuisance.

un ami de gérault a dit…

Et bien c'est parti pour "Graines Danger", c'est un super nom pour cette association qui colle à la réalité car bien illustré par les propos de l'anonyme de 7h18 du 21/10. C'est normal, lorsque les arguments sont absents et bien on file vers la médisance, aucune construction,une véritable "graine danger".
Je crois savoir que la cotisation pour cette association est gratuite la première année, car le parrain béchu l'offre grâce à quelques économies de l'ordre de 20000 € (récompense d'un très très dur travail de 7 jours environ)
Monsieur Zen, monsieur béchu, ne s'apprête-t-il pas à faire la quête avec sa main droite?
Chez béchu faire la quête: mouvement très rapide de la main droite pour prendre l'argent et mettre rapidement la somme de côté sans que cela se voit ou se dise (ce qui explique le flou de sa main sur la photo) tout en gardant l'air d'un petit ange.

graine danger!! à méditer....

angevin a dit…

Qui est ce Dupré cité dans le commentaire? Il se présente comme conseiller municipal de l'opposition, mais je ne le trouve pas sur le site de la mairie.
Zen remplace-t-il madame Moreau?
Est-ce le premier scoop de cette association ou un premier mensonge?

zen49 a dit…

conformément à la loi, tout propos injurieux, diffamatoire ou xénophobe vous expose à d'éventuelles poursuites judiciaires. L'anonymat n'empêche pas votre identification.

Bonjour,
Afin de m'éviter de supprimer certains commentaires et de vous laisser la liberté d'expression, je vous remercie pour votre compréhension.

Réponse rapide à anonyme "misogyne" :
Pas besoin de sortir de Saint-Cyr pour constater que le découpage électoral des cantons en 49 et ailleurs, a bien eu pour objet de dissiper l'électorat urbain dans l'électorat rural, plus conservateur.
J'en veux pour preuve, le canton de Grégory Blanc : Angers-Sud - Trélazé - Andard - Brain sur l'Authion - Sarrigné.

Alors, je me suis trompé sur votre compte, vous seriez un jouissif frustré et non un misogyne ?. "péronelle"
Vous faites peut-être référence à Mme Valérie KUMM, élue Maire de la Ville de Péronne ? (une péronnelle est-ce une habitante de Péronne)?.

Au faux ami de gérault,
sauf erreur de ma part, l'association dont vous parlez est placée sous l'égide de l'UMP et, ce n'est pas l'étiquette de votre ami ?.
Au fait, elle servira à quoi, à qui et quel est son objectif in fine ?.

A l'angevin a dit :
Sauf erreur de ma part, Bernard Dupré n'est pas élu au conseil municipal. Il me semble qu'il faisait partie de l'ancienne opposition municipale ?.

A bientôt
Zen49

angevin a dit…

merci zen

si j'ai bien compris, c'est une erreur, donc "graine danger" est une association d'erreurs!

Anonyme a dit…

Alors là, c'est fort du café. Zen qui n'en est pas à une injure près concernant ceux qui ne pensent pas comme son cher maire d'angers et sa chère première adjointe à rien prend vite la mouche.
Votre raisonnement sur les cantons ne marche pas, parce que si ça marchait, jamais la droite n'aurait dû le perdre, et c'est le maire de Sarrigné qui aurait dû être élu, et pas le petit protégé de papi Goua. Et si la soi-disant candidate centriste s'était comporté comme elle aurait dû le faire, elle aurait appelé à voter pour Daniel Huet, et pas pour le petit socialiste. Mais sans doute y avait-il anguille sous roche, et un poste sur la liste d'Antonini, en échange d'un appel à voter pour le PS.

zen49 a dit…

Au courageux anonyme de 15H52, je vous signale, cher ami, que j'ai toujours respecté n'importe quel individu. Je n'en dirais pas autant venant de vous !.

Au lieu de passer votre temps à des balivernes, il vous suffit de cliquer sur novembre 2007 pour effectuer un petit retour en arrière puisque vous adorez ça. Vous lirez :

Cantonales partielles de septembre/octobre 2007

Résultat de l'élection cantonale du 7 octobre 2007, 2ème tour, seulement 26 % pour le candidat UMP, battu !. No comment.

Au 1er tour, la candidate UDF-MoDem était arrivée en 3ème position sur 5, avec 12,6 %.
Au 1er tour, BCH avait obtenu une moyenne de 22 % sur le secteur ANGERS-EST et sans aide de nos chers amis de la section UDF d'Angers.
Ils étaient trop préoccupés à sceller leur alliance avec l'UMP pour les élections municipales. Je pense qu'ils ne souhaitaient pas que la candidate "MODEM" obtienne un meilleur score.

Publié par zen à l'adresse 12:38 6 commentaires !.

UMP-MoDem, Attention aux prochaines échéances électorales, cela risque bien d'être la BEREZINA si ils s'entourent de gens de votre qualité qui ne cessent de se prendre pour des victimes. La population angevine s'en moque royalement.
Ce n'est que mon avis
zen49

Anonyme a dit…

Madame Caillard-Humeau n'a jamais appelé à voter au second tour pour un des deux candidats restants, ni aux législatives, ni aux cantonales...
Je peux vous le dire avec certitude pour avoir suivi de près ces deux élections. Elle se conformait à la consigne du Mouvement Démocrate au niveau national. Loyauté exemplaire.

En revanche, et moi, ca montre bien la différence qui m'a forgé mon opinion sur les différents personnages politiques, M.Gérault lui, a appelé à voter pour D.Richard (et pas pour H. de Charette au passage alors que c'était sa circonscription), et, vraisemblablement mais je n'ai pas retrouvé tout de suite la coupure de presse, pour M.Huet de la "majorité départementale" ...

alors que BCH s'abstenait de prendre parti pour l'un ou pour l'autre et laissait l'électeur libre.

Et c'est pas faute d'avoir été courtisée par l'un et par l'autre m'a dit sa dir com de l'époque.

Il y a donc des commentaires malhonnêtes : celui de 15.52 en est un.

Appelant à voter pour le candidat UMP, préfigurant son ralliement prévu avec le sieur Béchu, M.Gérault qui n'était pas loyal vis à vis du Modem et donc de François Bayrou ! Celui-ci s'est vraiment bien trompé en décembre en cèdant à ses suppliques, mais bon, on a le droit de se tromper, le tout est de ne pas s'enfoncer dans l'erreur.

Angevin de St Mainboeuf (rue d'Alsace, près de l'église Saint Maurille...)

modem du M.et.L a dit…

Les caisses du Modem angevin seraient-elles vides, c'est comme au gouvernement, c'est la faillite?

Dans la dernière convocation en provenance du Modem de la rue St Maurille, on peut lire

P.S.

" Pourriez-vous avoir la gentillesse, et nous vous en remercions infiniment par avance, de faire parvenir à la permanence 6enveloppes timbrées à vos nom et adresse. Ceci permettrait d'alléger nos dépenses postales."

SNAFU a dit…

BCH a pris le risque de defendre
avec quelques uns les idées de BAYROU malgré les embuches semées
par le staff officiel .
Les épiciers du " magasin bleu "
n ' ont toujours pas avalé sa réus-
site foudroyante .

Mais la question véritable est :

F.BAYROU est il capable de gérer
un pays alors qu 'il n arrive pas
a diriger son MODEM ?

le boursicoteur a dit…

Bonnes ou mauvaises nouvelles

L'euro est passé sous la barre des 1,31 dollar. Il faut remonter en mars 2007 pour voir ce cours ?.

le pétrole est en dessous des 70 € le baril de brut

le boursicoteur

jean pierre a dit…

mon cher zen
3 points que j'aborde
1- certains anonymes n'ont pas compris que la campagne des municipales est bien finie, ils ont perdu mais veulent cependant semer le trouble en parlant de BCH, qui, elle, avance avec beaucoup de volonté et réussite sur les gros dossiers. De ce fait ils nous parlent pas de gérault qui continue dans ses magouilles et de béchu qui s'en met plein les poches.
- 2 aucun commentaire sur soeur Emmanuelle, qui à côté de ces petits amateurs de politique, est grande , très grande.
Un exemple d'efficacité et de sacrifice, un exemple de bénévolat (et oui béchu cela existe de ne pas toucher un euro, malgré le travail énorme effectué)
-3 enfin une image saine celle de notre équipe de rugby à Angers qui est première dans sa poule.
Persuadé qu'elle trouvera auprès de cet élu du modem un appui pour que le rugby perdure à Angers.

Anonyme a dit…

Je demande à Zen de transmettre à notre conseiller municipal délégué au sport, le vaillant et fort sympathique PHILIPPE LAHOURNAT tout vos encouragements. C'est un rugbyman lui aussi, et de quelle sorte ! il entraine l'équipe de BCH au sein de celle de la municipalité vers des performances à l'égale des succès de notre équipe de rugby angevine. Et bien sur que l'ensemble de la municipalité d'Angers, emmenée par ce capitaine d'élite, sait soutenir cette équipe sportive de grande valeur ! Les deux vont de pair.
Bruno

Anonyme a dit…

Pourquoi j'ai beaucoup aimé Soeur Emmanuelle, pourquoi je l'admire particulièrement : simple, sympathique, et puis courageuse, franche, désintéressée, fonceuse, sans complexe, idéaliste, aimante...
une autre figure émerge : Ingrid Betancourt... fonceuse, idéaliste, libre

Vive les femmes, en politique ou en sainte "ratée" comme Soeur Emmanuelle se définissait... ! Libres et fonceuses !

Marie T.

Anonyme a dit…

Bonsoir a tous,

Quelle réjouissance de voir a quel point les "gens de la rue St Maurille" suivent ce blog dès potron minet pour sévir..Preuve que celui-ci doit les déranger...Eh oui Messieurs, la refondation du Modem (le vrai) est en marche et vous avez raison de trembler..Ce n'est qu'un début..Votre associé Mr Béchu a déjà fort a faire avec son propre ump vous êtes sur une pente plus que savonneuse..Devenez raisonnable aisseyons-nous autour d'une table, vidons nos sacs et ensemble construisons..
Pour une fois faites de la politique pour vos convictions et non pour vos ambitions..

et comme dit un vieux sage :
La vérité nous rends libre, le vrai pouvoir ne se donne pas il se prend.
et viva cosa nostra.

Anonyme a dit…

A Daniel, l'anonyme matinal qui conteste la géographie d'un conseiller général. Il est admis que les Conseils généraux sont bien plus représentatifs de la campagne, des ruraux que des habitants des villes. Cela n'est pas nouveau. Que la ville vote plus à gauche et la campagne plus à droite. Et c'est une raison (l'autre étant la simplication et là je lui donne raison) pour N.Sarkozy de vouloir aussi réformer les deux structures pour faire revenir les régions à droite !
Maintenant, que droite et gauche veulent avoir les voix des centristes, en particulier en Anjou où le centrisme existe toujours, on le comprend. Il se trouve qu'à Angers, les centristes se reconnaissent plus dans les projets et l'approche de l'équipe de M.Antonini que dans ceux de M.Béchu. Cela correspond à une réalité que l'on (et en particulier les perdants des dernières élections : législatives, cantonales et municipales) ne peuvent nier. Les centristes feront encore quelque temps lieu d'arbitre. Ils ont préféré en France, et pas qu'à Angers, aller plutôt vers la gauche que vers la droite au second tour. BCH et son équipe leur a permis de s'exprimer, d'avoir le choix et ... c'est mon avis : c'est tant mieux pour Angers.
Jean J.

Anonyme a dit…

Faut quand même avouer que notre femme politique locale a fait très fort : faire tomber le député UMP, puis faire échouer aux cantonales la "majorité départementale", puis faire chuter le tandem UMP qui se voyait maire et l'autre adjoint ; et être reconnue maintenant pour pousser les engagements développement durable ! ca s'appelle comment au billard ou à la boule fort, un coup et trois dégommages ? Libre et fonceuse, c'est de la bonne graine, qui pousse droit, et on dois y veiller.
Marie T.

Révolté a dit…

Je demande à soeur Emmanuelle et à l'abbé Pierre, si ils m'entendent, de faire en sorte que tous ces financiers pourris soient punis et écartés définitivement de toutes responsabilités économiques et sociales.

Les petites querelles du Conseil général et les petites magouilles politiciennes entre l'UMP et l'UDF sont du pipi de chat à côté de cette absence de morale politique financière nationale et internationale. Mais que font-ils donc tous ces moutons de la majorité présidentielle, UMP-NC-UDF-Radicaux de gauche ?. Ils attendent que Nicolas Sarkozy achèvent son démantèlement économique et social sans broncher ?.

L'Etat serait le sauveur des banques qui ont été des complices dans toutes ces malversations ?. Combien de gens ont été mis sur la paille ou ont été conduits au suicide à cause d'avoir suivi les conseils de commerciaux bancaires verreux, d' agents immobiliers assoiffés de profits et qui ont été soutenus par des notaires peu regardants qui ne pensent qu'à faire du cash ?.

Où est la morale de l'histoire dans tout ça ?.

Dernière chose, quand un établissement financier, BNP en l'occurence, est condamné par la justice, vous devez prendre un huissier pour récupérer les fonds 4à 5 mois après le jugement et, ceci sans intérêts de retard avec les frais de recouvrement à votre charge.

A l'inverse, quand c'est vous, qui êtes condamné, vous devez payer la banque dans les 3 semaines ?.

Autre exemple, vous êtes notaire, vous participez à une vente en viager avec falsification de procuration, la chambre des notaires qualifie cette faute de péripétie !. De plus, impossible de trouver un avocat qui plaide en pénal contre un notaire ou un OPJ de gendarmerie est le principal intéressé dans l'affaire...?.

Voilà le modèle de société qui est proposé aux citoyens français et à nos jeunes générations. Entendre constamment dans la bouche de ces gens "il faut rétablir la confiance", cette formule est un offense faite au peuple exhorté à travailler plus pour gagner de moins en moins.

C'est un énorme scandale et la honte pour nos démocraties occidentales aux yeux des pays émergents et des générations futures ?. Allez dire à nos jeunes et aux moins jeunes qu'ils vont devoir faire des sacrifices, alors qu' ils entendent et qu'ils constatent, à chaque instant, toute cette gabegie financière et ces centaines de milliards donnés aux plus riches et aux spéculateurs qui, eux s'en sont déjà mis plein les poches.

je suis écoeuré et loin d'être rassuré...O. Besancenot a de beaux jours devant lui. Trop c'est trop, dans l'histoire, on a vu naître des révolutions pour bien moins que ça.

Un révolté

le prof a dit…

Site du mouvement démocrate
François Bayrou participait en qualité d'invité principal à l'émission de Samuel Etienne:"Questions de génération" sur France 4 lundi 20 octobre à 20h30.
L'émission est rediffusée mardi 21 octobre à 23h05, jeudi 23 octobre à 01h00, samedi 25 octobre à 17h35 et dimanche 26 octobre à 13h25.

Note 11/20 à François BAYROU
Appréciation : peu certainement mieux faire
Critique principale : réponse très incomplète.

Le prof

UMP perplexe a dit…

Graines dangers, c'est un étouffe-chrétien de plus qui sera difficile à avaler pour les fidèles UMP angevins?.

Outre Roch Brancour, l'équipe fondatrice comprend Nathalie Bernardin-Supiot, Maryse Chrétien, Bernard Dupré, tous trois anciens conseillers municipaux d'Angers, ainsi que Odile Guibert et Anita Gobert.
Source in medio stat vertu

PS Maryse, UMP?, ex chevènementiste sous Monnier, ex éaquipière de BCH, indésirable de JCA, ex Modem, ne la chercher pas sur la photo de groupe avec le président du conseil général?.

UMP Perplexe

pour info a dit…

Pour info

Les obsèques de Soeur Emmanuelle auront lieu, aujourd'hui mercredi, à Callian dans le Var tandis qu'une messe de requiem sera célébrée en la cathédrale Notre-Dame de Paris aujourd'hui 22 octobre à 15H00.

Une messe sera également célébrée, selon ses volontés, à la chapelle Notre-Dame de la Médaille miraculeuse, rue du Bac à Paris, samedi 25 octobre à 10H30.

Les éditions Flammarion publient ses mémoires posthumes demain, jeudi 23 octobre.

paysan a dit…

merci le petit prof pour les infos.

Vive "graines danger" et son généreux parrain (avec l'argent des banques)

Vu les personnes que vous citez à la fondation de "graines danger", j'ai envie de dire attentions aux
"OPGM" (Organisme politique génétiquement modifié)

Cependant je trouve que vous êtes plus efficace sur l'origine des os qu'en politique. En un mot plus efficace pour le passé que pour l'avenir.

Anonyme a dit…

Sur Bienvenue Sénat

L'aide juridictionnelle : réformer un système à bout de souffle

Rapport d'information de M. Roland du LUART, fait au nom de la commission des finances
n° 23 (2007-2008) - 9 octobre 2007

M. Roland du Luart, en sa qualité de rapporteur spécial de la mission « Justice », a souhaité effectuer une mission de contrôle budgétaire du système de l'aide juridictionnelle (AJ).
Le dispositif de l'AJ se caractérise par un accroissement considérable du nombre des admissions depuis 1991 : + 159,5 %. Parallèlement, l'enveloppe budgétaire consacrée à cette aide a progressé de + 391,3 % entre 1991 et 2006. En 2007, elle représentait 5,2 % des crédits dédiés à la justice avec un montant de 328,7 millions d'euros. Le poids de cette action dans le budget de la justice et sa dynamique depuis 1991 font de cette dépense une variable dont l'évolution est très préoccupante. La crise que traverse l'AJ est autant financière que morale.
La réforme de l'AJ ne peut plus attendre. Elle doit s'articuler autour d'un système équilibré, où chacune des parties prenantes contribue à l'effort de solidarité nationale : les avocats et les auxiliaires de justice, le justiciable lui-même et l'Etat. La réforme ici proposée repose sur les principes de transparence et de responsabilité. Il s'agit tout à la fois de préserver le « contrat social noué » autour de l'AJ et d'assurer la pérennité d'un système garantissant l'accès au droit et à la justice des plus démunis des justiciables.

Anonyme a dit…

C'est ce mercredi que Nicolas Sarkozy installe la commission Balladur sur la réforme des collectivités locales, où le député UMP du Rhône Dominique Perben doit jouer un rôle clef.

Présidée par l'ancien Premier ministre Edouard Balladur, cette commission va préparer la réforme annoncée le 25 septembre à Toulon par le président de la République, qui veut "poser la question des échelons de collectivités locales dont le nombre et l'enchevêtrement des compétences est une source d'inefficacité et de dépenses supplémentaires".

Il faut dire que suite à la décentralisation, la France compte trois échelons d'administration locale : les régions, les départements et les communes, auxquels il faut ajouter les communautés de communes.

Mais la réforme s'annonce risquée car elle touche aux intérêts des élus locaux. Notamment avec la suppression des départements, qui avait été préconisée en janvier par la commission Attali. “J’espère que Sarkozy ne l’a pas trop payé pour pondre un tel rapport” avait alors répliqué Michel Mercier, le président du conseil général du Rhône.

De plus, Dominique Perben, premier vice-président du conseil général, va siéger au sein de cette commission Balladur, en tant que député UMP. Avec également Maurice Leroy (Nouveau Centre) ainsi que les sénateurs Jean-Patrick Courtois et Joseph Kerguéris.

Reste à savoir si l'ancien candidat UMP à la mairie de Lyon osera préconiser la suppression des Départements, alors qu'il se murmure qu'en cas de remaniement ministériel, Michel Mercier entrerait au gouvernement. En laissant la présidence du conseil général à Dominique Perben !
Source Lyonmag

ch'ti a dit…

En pélérinage chez les ch'timis du 22 et 23 octobre, le pasteur Bayrou prêche devant un parterre clairsemé

"A Saint-André-lez-Lille, François Bayrou a qualifié de "réforme de régression" la volonté du gouvernement d'assouplir la législation sur l'ouverture des magasins le dimanche, devant des militants du Mouvement Démocrate.

"L'UMP présente ça comme une réforme de progrès, pour moi c'est une réforme de régression", a-t-il lancé lors d'une "kermesse flamande" en présence d'environ 300 militants MoDem du Nord et du Pas-de-Calais. "S'il n'y a que l'argent qui compte, alors le travail le dimanche s'impose", a jugé François Bayrou. Mais "si vous considérez qu'il y a d'autres valeurs que l'argent, qu'il faut un moment de la semaine qui ne soit pas dominé par la consommation, alors vous voyez le travail le dimanche d'une toute autre manière", a-t-il ajouté."
Site officel mouvementdemocrate.fr
Ch'ti

vrai modem a dit…

Bayrou risque d'avoir un public de plus en plus clairsemé, résultat de la politique de l'autruche.
En effet refuser de voir les problèmes de démocratie dans tous les départements entre udf et vrais modems, vouloir protéger des individus qui ne correspondent pas à son idéal politique ni à celui des citoyens qui voulaient s'engager pour une aure politique, à écouter les tricheurs et manipulateurs et bien il va réussir à faire fuir son premier public et sympathisants véritablement démocrates.
tant pis pour lui, les vrais démocrates rebondiront eux.

Anonyme a dit…

Le Sénat
Le projet de loi relatif à la Cour des comptes et aux chambres régionales des comptes réforme les règles applicables au jugement des comptes soumis aux juridictions financières, afin de les mettre en conformité avec l'article 6 §1 de la convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Les procédures actuelles ont, en effet, été critiquées à plusieurs reprises sur le fondement de cet article, qui garantit au justiciable le droit à un procès équitable. La Cour européenne des droits de l'homme a particulièrement condamné l'absence de publicité de l'audience et l'absence de communication au comptable des conclusions du ministère public et du rapport du magistrat chargé de l'instruction.
Le texte soumis à l'examen du Sénat, après son adoption sans opposition par l'Assemblée nationale, réforme les procédures de jugement des comptes, d'une part et le régime juridique des amendes susceptibles d'être infligées aux comptables, d'autre part. Sur le premier point, le projet de loi unifie les procédures juridictionnelles applicables aux comptables publics et aux comptables de fait et sépare strictement les fonctions d'instruction, de poursuite et de jugement....

Anonyme a dit…

UNE LOI POUR L'AMI BOUYGUES

"...La fin de la pub sur le service public devrait raporter à TF1 au moins 100 millions supplémentaires de bénéfice par an... De la gestation de loi à la pseudo-commission Copé, des copains de Sarko dans l'audiovisuel à ses obligés qu'il a placé ici et là, ce nouveau dossier fait toute la lumière sur l'univers impitoyable de la télé sous Sarko...". ( Le Canard enchaîné )

Anonyme a dit…

Dites donc zen, c'était pas un ancien député angevin qui faisait partie de la commission audiovisuelle chargée de la suppression de la pub sur le service public ?.

Anonyme a dit…

Graines de Béchu : je sème à tout vent !

UMP perplexe a raison : drôle de démarrage pour une association chargée de repartir en campagne municipale : combien d'UMP y-a-t-il dans le bateau ? C'est Roselyne qui ne va pas être contente à nouveau, elle lui avait pourtant dit qu'il devait attention de ne pas se faire manger par les petits cochons. Quel est le point commun au sein de ce petit groupe : Juste l'idée d'en découdre une prochaine fois ? Juste l'homme à la main sur la braguette ? Juste l'envie de faire un club de rencontres, d'animer des débats ?
A vouloir tout mélanger, ca manque de ligne directrice, ca amène de la confusion. Jean Foyer doit s'en retourner dans sa tombe.
Et pourtant, avec son échec aux municipales, le jeune Béchu aurait du en prendre ... de la graine !

Le 22 à Asnières a dit…

POUVOIR D'ACHAT !
En espérant que notre Président Sarkozy trouve le temps de lire cette étude du magazine Challenges

Etude comparative entre le prix d'un abonnement téléphonique orange de 25 € et les minutes de communication téléphoniques offertes :
FRANCE : durée 60 minutes
ESPAGNE : .....102 .......
Grande-Bretagne: .....200 .......
AUTRICHE : ....1000 .......

Sources "Challenges" et le Canard.
Le 22 à Asnières

zen49 a dit…

Vu sur ANGERS Notre Ville

Face à cette double crise la majorité campe sur ses projets d’ “HYPERDENSIFICATION” sans anticiper les conséquences de la crise !
Nous proposons concrétement :
Le soutien des projets qui font consensus, comme les milliers de logements du plateau des Capucins au détriment de ceux planifiés dans le cadre de l’hyperdensification. Nous devons concentrer l’action des entreprises du BTP dans un souci d’efficacité.

La création d’un fonds de solidarité municipal (pris sur les revenus de la taxe foncière beaucoup plus élevée à Angers que la moyenne nationale) afin de diminuer les surloyers dans l’habitat social. C’est une mesure rapide susceptible de redonner du pouvoir d’achat aux plus modestes.

créer un groupe de travail regroupant professionnels du BTP et élus de toutes tendances, afin de réaliser un audit, de suivre l’évolution du logement à Angers et d’en tirer les conséquences pour adapter notre Plan Local pour l’Habitat.
Il y a urgence !
Angers, Choisir l'avenir (Minorité)
--------------------------
« J’ai cependant une petite différence d’appréciation avec Christophe, au vécu de mon expérience : l’opposition c’est fait pour s’opposer, et il n’y a rien à gagner à être « constructif ».
Le Conseil Municipal est un lieu de débat, certes, mais projet contre projet ! »
25 septembre le bloc-notes de D. Houlle, ancien secretaire départemental de l'UMP
-----------------------------------------------------------------------
Réponse d'un contribuable angevin à l'opposition municipale :

Enfin une discussion très importante, voire essentielle qui nous est proposée par l'opposition municipale. Je vais essayer d'être constructif dans ma réponse.

Le texte de La ministre du logement, madame Christine Boutin, a été désavouée par une majorité de parlementaires malgré le soutien du Premier ministe, François Fillon.

Vous êtes contre « l'hyperdensification ». Il faudrait être plus loquace dans l'utilisation du mot hyperdensification. Si c'est implanter des immeubles de 4/5 étages en zone urbaine ou en première couronne, je suis pour cette formule et, plus encore en cette période de récession économique.
Un bon emplacement devrait être la règle de base pour toute construction urbaine. Celui-ci devrait se situer dans un quartier agréable, bien desservi.. Pour l'acheteur, c'est la garantie dans son placement comme pour la revente et, pour le locataire, ce sont des économies de déplacements.... Comme les terrains et les emplacements se rarifient en zone urbaine, la construction de petits immeubles devrait être la norme.

Vous parlez de diminuer les surloyers dans l'habitat social pour redonner du pouvoir d'achat pendant que le gouvernement veut diminuer de 10,3 % le plafond de ressources pour l'attribution des logements sociaux ? ; vous oubliez les nombreux locataires qui ne sont pas soumis au surloyer !.

J'aurais apprécié que le président du conseil général et son opposition municipale qui disposent d'un spécialiste en gestion immobilière, ils nous parlent du montant des subventions logements. Les particpations financières du Conseil Général et Régional, d'Angers Loire-Métropole et de la Ville d'Angers, avec en prime l'utilisation du 1% logement et des subventions européennes.
Ce sera pour la prochaine fois !.

Vous souhaitez :
« créer un groupe de travail regroupant professionnels du BTP et élus de toutes tendances, afin de réaliser un audit, de suivre l’évolution du logement à Angers et d’en tirer les conséquences pour adapter notre Plan Local pour l’Habitat ».

Je serais pour  créer, en urgence, une commission qui surveillerait le rachat des projets de construction aux promoteurs privés qui n'ont pas trouvé d'acheteurs. Ces mêmes promoteurs, en collusion avec les banquiers, sont les responsables de la bulle immobilière et, de la spoliation de milliers d'acheteurs. l'Etat et les collectivités locales vont encore aider les plus riches ?.
C'est ça la morale en politique ?.
zen49

la vigie a dit…

Zen, vous avez soulevé un problème énorme?. Qui va fixer le prix du rachat de ces projets qui sont dévalués de 50 % ?
Pour info à lire demain

OUEST-FRANCE : 10:44 - vendredi 24 octobre 2008
Concarneau : les finances de la ville dans le rouge
La ville de Concarneau a commandé un audit au cabinet privé KPMG. Les conclusions de cette enquête ont été rendues publiques au conseil municipal jeudi soir. Entre 2002 et 2007 la durée de remboursement de la dette est passée de 5 ans à 19 ans."On ne pourra pas tenir nos promesses", indique le maire.
La vigie

angevin a dit…

zen

Il faut remettre les choses en place et tout d'abord un peu de sémantique:

Le groupe Béchu se fait appeler MINORITE, tout simplement par stratégie, car le petit père vise dans 6 ans et de ce fait il veut faire croire aux angevins qu'il est positif dans son rôle.
Il faut bien savoir que c'est l'OPPOSITION, et il le prouve à chaque conseil municipal par sa volonté d'exploiter des points de divergences ou de mécontements des angevins plutôt que construire.

Au fait combien il touche dans ce rôle, car maintenant je n'ai plus trop confiance en ce monsieur?(remember les 20000€)

lecteur a dit…

bravo zen pour vos infos et merci!

SNAFU a dit…

NOUVEAU SLOGAN POUR LA
PREVENTION ROUTIERE :

MANGER OU CONDUIRE

IL FAUT CHOISIR !

VIVE LE VELO .

boursicoteur a dit…

AïE-AïE-AïE
Plus Les Etats abondent en centaines de millliards, plus les bourses plongent ?

Ce vendredi, une heure avant l'ouverture de la bourse de New York, Dow Jones et S&P 500 ont chuté du maximum autorisé

" Vers 12H00 GMT, le contrat à terme sur le Dow Jones Industrial Average (DJIA) lâchait 550 points, représentant 6,27%, à 8.224 points.

Celui sur l'indice élargi S&P 500 abandonnait 60 points, soit 6,56%, à 855,20 points.

Leur évolution était bloquée, les deux contrats ayant atteint la baisse maximum autorisée par le Chicago Board of Trade (CBoT) et le CME, où ils sont cotés."
Boursorama - AFP
boursicoteur

Anonyme a dit…

Le krach boursier d'aujourd'hui remet en cause le libéralisme prôné par l'UMP... l'Etat doit venir au secours mais notre Etat français est en déficit... reste les collectivités locales telle la ville d'Angers parce que bien gérée qui restent le soc permettant d'amortir le crise pour ses habitants.

zen49 a dit…

Sur blog de JMA RTL

Bonjour monsieur Aphatie,
Bonjour à tout le monde,

Ce n'est parce que je ne poste pas de commentaire que j'abandonne la lecture de votre blog. Permettez-moi de vous dire, monsieur le journaliste politique, monsieur
Aphatie, que vous faites honneur à cette profession. Il en manque beaucoup d'Aphatie dans la presse politique et dans les médias audiovisuels .
Il m'arrive d'écouter une radio concurrente et, quand j'entends les propos des Eric, Michel et compagnie faire très souvent leur minute de lèche du pouvoir, je suis outré !. Je me dis que, parfois, l'on a rien à envier à certains pays totalitaires.

S'infiltrer, se glisser, se faufiler, resquiller, les synonymes ne manquent pour séduire le peuple mais qu'elles seront les conséquences sur ces pratiques douteuses ?.
A quand le remplacement de la commission de la carte par l'Ordre des bavards
professionnels.
J'en termine par une mise en garde à l'intention des trop nombreux journalistes cireurs de pompes ou tentés par la politique. Le mélange des genres conduit tôt ou tard à jeter le discrédit sur l'ensemble des journalistes.
Pardonnez-moi mon coup de gueule.

Anonyme a dit…

Zen, pour complèter le tableau, j'ajouterais tous les spécialistes économiques et financiers qui ont été dans l'incapacité de prévoir la faillite du système boursier et des banques.
Tous les non spécialistes savaient que l'agonie de ces économies virtuelles étaient proches. Alors mettons-les au pilori, tous ces farfelus incapables de prévoir ce qui nous arrive.Ohé Monsieur Raffarinade, le plus dur reste à venir pour la France d'en-bas.

Anonyme a dit…

Julien Courbet propose sa démission à Albanel

" invité hier soir de Morandini ! sur Direct 8, Julien Courbet a proposé de remettre sa démission à Christine Albanel, la ministre de la Culture. « Tous les trois jours, la ministre fait une critique contre moi ou mon émission. Si elle veut ma tête, je vais lui donner. Je lui demande donc de façon solennelle de me dire si elle veut ou pas que je reste sur France 2. Je m'engage à ne pas demander d'indemnités à la chaîne » a-t-il expliqué, visiblement énervé, avant de préciser que lui et la chaîne continuent de faire évoluer l'émission. « Je garde la confiance de la chaîne » a-t-il dit."
Voilà un bel exemple du fonctionnement de notre république médiatique et des méthodes utilisées par l'UMP ?.
OZAP de samedi

Anonyme a dit…

Sur le commentaire précédent, une réponse à l'intéressé du blog, (un homme parfait qui ne pardonne jamais) qui dénonçait avec force le "scandale Strauss-Kahn"

Dominique Strauss-Kahn blanchi (à l'unanimité) dans l'enquête du FMI"

" Strauss-Kahn affirme pour sa part "regretter profondément cet incident" et admet en "endosser toute la responsabilité."...
"...L'enquête reconnaît que la liaison que Dominique Strauss-Kahn a entretenue avec Piroska Nagy, économiste au sein de la division Afrique du FMI, était consensuelle."
Agence Reuters

Version français Pierre Sérisier

le boursicoteur a dit…

L'économie sociale des marchés a-t-elle vécue ?

La confiance règne dans les mesures prises par nos gouvernants,la preuve est faite, c'est la débâcle financière...?.

" Liquidant leurs actifs en vitesse, tant qu'ils le peuvent, pour rembourser l'argent emprunté, les "hedge funds", ou fonds spéculatifs, tentent de sauver leur peau en fuyant les marchés, ce qui alimente une chute aveugle des bourses mondiales.

"Le mouvement boursier que l'on observe actuellement résulte très probablement d'un mouvement profond de +deleveraging+", c'est-à-dire de ventes de titres par des acteurs contraints de se désendetter, a estimé vendredi la ministre de l'Economie française Christine Lagarde devant la presse...". Boursorama

Pourquoi ne pas suspendre les marchés boursiers avant la faillite totale du système financier international ?.

Vous ne croyez pas qu'il serait plus que temps de suspendre les cotations de nos entreprises avant qu''elles ne soient bradées au 1/4 de leurs valeurs par des spéculateurs étrangers conduisant la France à la ruine ?.

Pourquoi ne pas faire comme pour la mise en place de l'euro et fixer une parité européenne ?. Il faudrait décider de la valeur de cession minimale des titres pour chacune de nos entreprises et s'atteler à réorganiser sérieusement le marché financier international ?.
le boursicoteur

Anonyme a dit…

Le modem serait-il un refuge de révoltés ?
" L’ancien secrétaire général de Reporters sans frontières était l'invité de «Parlons Net !» sur France Info, dont Le Figaro.fr est partenaire. Il se dit désormais tenté par l’action politique, peut-être aux côtés de François Bayrou.

Robert Ménard change d’horizon. Après avoir quitté le secrétariat général de RSF le 26 septembre dernier, il peut désormais se consacrer au Centre de Doha pour la liberté d’information, créé il y a moins d’un an et dont il pris la tête au printemps. Son emploi du temps devrait cependant lui permettre d’autres activités. Robert Ménard se dit notamment intéressé par un engagement politique. source Le Figaro

Anonyme a dit…

Mardi prochain, 28 octobre, le Président Sarkozy annoncerait le retour des emplois aidés pour ralentir la montée du chômage ?.

La gauche est-elle déjà revenue aux affaires ?

" ...le gouvernement veut développer la détection de ce que le secrétaire d'Etat à l'Emploi a qualifié d'"emplois de demain", notamment dans le secteur du numérique, des services à la personne ou des emplois dits "verts" en relation avec le Grenelle de l'environnement.

Enfin, le chef de l'Etat devrait annoncer un recours accru à des outils comme les contrats de transition professionnelle (CTP), promis aux salariés de l'usine Renault de Sandouville (Seine-Maritime), ou les contrats aidés.

Le retour de ces contrats largement financés par l'argent public, que le gouvernement jugeait jusque-là peu efficaces, devraient permettre, selon le mot du Premier ministre François Fillon, de servir d'"amortisseurs" à la crise. Leur "coût budgétaire incontestable" sera inclus "dans une loi de finances rectificative", a d'ores et déjà fait savoir l'Elysée...".
boursorama.

Anonyme a dit…

Dès le 1er novembre une nouvelle niche fiscale alors que l'on devait
les supprimer ?.

" Frédéric Lefebvre défend un amendement créant une réduction
d’impôt pour les particuliers et entreprises qui investissent dans les pays en développement
« et plus particulièrement en Afrique ».
Quatre pages techniques signées de son nom, mais qui auraient été rédigées à Bercy, instaurant un régime fiscal avantageux et inédit.
Les députés de la Commission des finances,emmenés par le rapporteur du Budget Gilles Carrez, sont furieux. Ils ont découvert
l’amendement la veille, en réunion de Commission, et l’ont rejeté.

Non seulement ils s’opposent à certains aspects du projet, mais
ils s’offusquent aussi d’être mis devant un fait accompli.

Frédéric Lefebvre, inlassable, a tenté de leur faire changer d’avis. Ancien proche collaborateur de Nicolas Sarkozy, il leur indique que le président de la République lui a donné son feu vert pour créer cette nouvelle
« niche » fiscale. L’amendement surprend d’autant ses collègues que le gouvernement s’est engagé à limiter les avantages fiscaux et
à mieux contrôler leur coût pour l’Etat. « Les débats ont été assez pénibles, je ne suis pas sûr que tout le monde à l’Elysée soit vraiment au courant », déplore un député UMP qui requiert l’anonymat. « Nous n’avions jamais entendu parler de cette initiative », rappelle
Hervé Mariton.

Frédéric Lefebvre : « J’ai travaillé avec Basile Boli
et avec des associations »
Dans l’hémicycle, mercredi soir, Frédéric Lefebvre défend donc la création d’une nouvelle forme de société d’investissement et de
développement (Sofidev) destinée à rassembler les fonds à investir en Afrique. Passer par ces sociétés garantira la réduction d’impôt.
Il insiste pour que ces nouvelles structures juridiques soient reconnues par l’Etat dès
le 1ernovembre, avant donc la promulgation de la loi en discussion,..." JDD net

Qui gouverne la France ?. Certainement pas nos parlementaires.

Déçu a dit…

Ce dimanche à la Mutualité, devant 2000 nouveaux représentants "élus" à la convention nationale du modem, François bayrou a fustigé " la refondation sarkozyste du capitalisme "

François Bayrou s'est démarqué dimanche de la proposition de Nicolas Sarkozy de refonder le capitalisme, en opposant au "capital qui commande" un humanisme sur lequel il s'est appuyé pour critiquer vertement la politique de la majorité."

Un humaniste renaissant ce François Bayrou qui, comme à son habitude, critique souvent ses amis et la mauvaise politique du président Sarkozy ?. Mais alors, pourquoi a-t-il voté le surendettement de la France en acceptant, sans coup férir, de soutenir le capitalisme sauvage ?.

L'humanisme François Bayrou serait-il donc un proche des idées de Kant ?. Si j'ai bonne mémoire, il aurait été plus crédible, si il avait tenté de répondre aux questionnements de celui qui place la raison au centre du monde. Toute sa vie Kant a tenté de répondre aux questions : " Que puis-je savoir ?. Que dois-je faire ?. Que puis-je espérer ?."
Selon le philosophe humaniste, Emmanuel Kant : "tout principe d'action doit pouvoir être érigé en maxime universelle ( Critiques du jugement 1790 ); le progrès de l'homme passe par la vertu individuelle et, la liberté sociale garantie par une constitution politique ( Métaphysique des moeurs 1797 ).

Il est de notoriété publique que François Bayrou et son médiateur Gilles Artigues ont été dans l'incapacité de règler les nombreux dysfonctionnements intervenus lors des derniers scrutins ; ce qui a suscité de nombreux mécontentements et démissions.

A mon humble avis, François Bayrou ne ressemble pas aux humanistes intellectuels italiens : PIC de la Mirandelle, Ficin, Pétrarque.... Son action et ses prises de positions me font davantage penser à l'humaniste chrétien, le Hollandais Erasme. A cette époque, ce dernier critiquait le Nouveau Testament tout en incitant au rapprochement entre les catholiques et les réformés.
(Sa main tendue vers le PS)

Il est question qu Robert Ménard,
l’ancien secrétaire général de Reporters sans frontières, rejoigne François Bayrou ?.

Si être un humaniste, c'est reconnaître une vision de l'homme, libre et autonome, sans l'enfermer dans son appartenance politique ethnique, religieuse ni d'en faire le produit de facteurs socio-économiques, je suis en accord avec les idées de François Bayrou.

Permettez-moi d'en douter quand je l'entend marteler
"Je ne crois pas plus à la refondation du capitalisme que je ne crois à la refondation du socialisme",il y a de la "naïveté""à croire qu'on peut dicter à des mécanismes en oeuvre depuis le début des temps de se plier à la volonté politique publicitaire". "Je crois qu'il n'y a pas beaucoup de chances que cela marche selon ces méthodes de communication", a-t-il ajouté, en référence aux efforts de Nicolas Sarkozy pour refonder le système afin d'éviter de futures crises financières.

Cet après-midi à la Mutualité, à chacun sa petite phrase, après Marielle de Sarnez, Jean-François Kahn, déjà en campagne électorale, s'en est pris au statut fiscal des îles françaises de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy.

Outre la critique et l'annonce de listes " indépendantes" aux européennes, que propose-t-il donc François Bayrou, pour essayer de résoudre le tsunami financier et idélogique ?.

François Bayrou a d'ailleurs annoncé que son mouvement préparait des listes "indépendantes" pour les européennes du printemps prochain. "En face du projet socialiste des uns, capitaliste des autres, il y aura un projet humaniste..." En espérant que ce ne soit pas le même " projet humaniste " que celui dénoncé par des milliers d'adhérents Modem lors des dernières élections internes !.
Un déçu du Mouvement démocrate.

zen49 a dit…

Le week-end a été propice à la correction des commentaires, pourvu que cela doure.

Le Grand Jury-RTL-Le Figaro-LCI de dimanche dernier :

Questions à nos académiciens, qu'en pensent-ils de l'utilisation du mot égrillard faite par une candidate à la présidence de la République ?. Est-ce un propos peu décent voire libertin,licencieux?.
Le ton égrillard ou gaillard serait-il toujours inconvenant dans la société des femmes ?. C'est pourtant une habituée des médias, la Madone du PS. Elle en connaît pourtant bien tous les écueils lorsqu' elle affronte un Jury, Grand par dessus le marché !.
Je n'ai pas remarqué que le ton des JMA, PLS.. n'était ni déssalé, ni même à connotation rabelaisienne. A mon avis, l'entrée en matière de madame Ségolène ROYAL n'avait rien d'une improvisation. Elle avait choisit délibérément ce vocable
"égrillard" pour mettre en difficulté JMA. Eh bien ! pour tout dire, bien mal lui en a pris ; visiblement sa prestation sur RTL et LCI aura été d'une rare médiocrité. Ses commentaires et ses propositions concernant l'énorme crise économique et financière européenne et mondiale n'ont fait que dévoiler son inculture dans ces domaines.

Hélàs, madame ROYAL est loin d'être la seule dans ce cas. Il suffit d'écouter des Lefebvre, Lagarde, Boutin... pour s'en convaincre.
zen49

Anonyme a dit…

Zen tu as oublié le vaudou nouveau ( madame Irma ) qui conjure la poupée, le ministre du budget Eric Woerth, un homme réaliste qui lisait dans le marc de café dimanche sur France 2 ?.

Il a dit : " On pense que la récession, ou en tout cas le ralentissement, parce qu'aujourd'hui les pays vivent des circonstances économiques différentes, ce ralentissement très fort ne va pas se résoudre en cinq minutes, il va évidemment durer ".

"L'intervention des Etats, très forte, très appropriée, a éteint l'incendie principal" mais "il faudra plusieurs années pour reconstruire le système financier ". Eric Woerth, " espère qu'il ne va pas durer au-delà de 2009 " et, il parle plutôt de quelques mois : " fin 2009, deuxième semestre je ne sais pas, les choses pourraient aller mieux ".JDD
ça sent le jus de boudin

zen49 a dit…

J'ai revisionné l'émission du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Il vrai que j'avais oublié le propos de madame Ségolène ROYAL concernant les réformes du FMI qui doit-être " le gendarme des banques et des bourses ". Avec DSK, on est déjà rassuré sur sa compétence en matière de bourses !.
Pour le reste de ses propositions de remèdes de la crise financière, je confirme mes anciens propos (50).
Bien à vous

Juste pour méditer :
En cette période incertaine de notre histoire, j'ajoute ces quelques paroles prononcées par Guizot à la tribune de la Chambre, le 13 février 1833 : " les émeutes sont mortes; les clubs sont morts ; la propagande révolutionnaire, morte; l'esprit révolutionnaire, cet esprit de guerre aveugle, qui semble s'être emparé un moment de toute la nation, est mort ".
Les faits ne cessèrent de donner des démentis à ce ministre. Il suffit de se rappeler les émeutes de 1834, les évènements de 1839 et les 6 tentatives de régicide de 1835 à 1846.
Apprenons à observer, c'est la leçon qui se dégage de l'histoire de GUIZOT.
Zen blog JMA RTL

modem saumurois a dit…

Salut zen, je ne chôme pas et tu m'excuseras pour mes silences prolongés. je ne sais pas si tu as lu ces infos

Infos sur le site Mouvement démocrate

" Marielle de Sarnez vous donne des informations sur le dispositif mis en place pour les groupes de projet europe du Mouvement Démocrate :

Le groupe "Politique de la mer", présidé par Philippe Morillon, président de la commission de la pêche au Parlement européen, se tiendra mercredi 12 novembre, à 16 heures
Le groupe "Défense et politique internationale", présidé par Philippe Morillon, député au Parlement européen, se tiendra mercredi 12 novembre, à 18 heures

Le groupe "Union économique et monétaire, politique et commerciale", présidé par Jean Peyrelevade, vice-président du Mouvement Démocrate, se tiendra mercredi 12 novembre, à 19 heures

Un démocrate saumurois qui vous a livré ces infos
Pour aller sur le Site du modem saumurois, passer par google et taper blog Général Morillon.

Extraits de la conférence de rentrée du modem saumurois

" Pas de combat contre, mais des combats pour...
(La signature politique du Modem)

" La section du saumurois poursuit sont développement et compte aujourd’hui environ 200 adhérents et une vingtaine d’élus sur son territoire. (au département 650 dont 140 jeunes et une cinquantaine d’élus)."

" Notre section doit par ailleurs être à l’écoute de tous sur son territoire, car outre l’Europe, la question du pouvoir d’achat reste une réelle préoccupation de tous les jours pour nos concitoyens.
La section doit être vigilante pour écouter, rencontrer, dialoguer avec tous."

" F. Bayrou n’est pas une marque politique, mais il est bien l’initiateur du mouvement démocrate en marche,..."

Modérateurs du blog : bpoterie PhilFroger SRobin PhilJ jpmarteau

A la prochaine sur ton blog orange zen49
Démocrate saumurois

Anonyme a dit…

Moi j'aime bien ton blog Zen sans modérateur... en tous les cas sans les sus nommé qui n'ont rien de modérés, mais bon, passons, le général Morillon a la sagesse enfin de passer le manche à d'autres pour la députation européenne, il faut maintenant espérer qu'un(e) candidat(e) de valeur représente bien les valeurs des centristes du grand Ouest et remettent tout le monde Modem en position d'ouverture les uns vis à vis des autres, en toute connaissance de cause.
Face à la crise qui va débouler, les élus Modem dans les majorités (sur 50 combien ?) doivent se retrouver pour échanger et oeuvrer à une politique proche des plus démunis. (Et que ceux qui sont dans les oppositions s'engagent fortement dans le travail programmatique et surtout ne s'opposent pas à leurs confrères au sein de même assemblée.)
J.P.

modem angevin agacé a dit…

Le général morillon passe la main et qui veut prendre sa place et bien c'est notre cher zéro qui travaille en ce moment en souterrain ... comme d'habitude.
Et qui va perdre... comme d'habitude et bien c'est notre cher zéro.

un contribuable a dit…

Angers - Edition du mardi 28 octobre 2008

" A ANGERS, un quart de siècle sans hausse " ( Ouest-France )

" La chambre régionale des comptes avait souligné l'excellente santé
financière d'Angers. C'est la seule ville de l'Ouest, dans notre comparatif, à bénéficier d'un endettement zéro ! Parallèlement à ce critère, la Ville n'a pas touché à ses taux d'imposition entre 2001 et 2008. Et cette situation ne date pas du mandat précédent : cela fait 24 ans que cela dure..."
maville.com

C'est loin d'être le cas dans d' autres collectivités locales qui, pour certaines, gèrent des budgets 3 fois supérieurs à celui d'Angers ?.
Un contribuable

Nil admirari a dit…

Zen, bonjour
Je suis plongé dans les Odes du célèbre poète latin Horace. " Ce que sera demain, que t'importe de le savoir " Carpe diem ( Jouis de l'heure présente ).
Un message d'actualité qui colle bien en cette période de marasme économique.

Dans ton blog, il est fait référence à un latiniste : in médio stat virtus ?; tu m'as demandé ma traduction, je te la livre :
" La vertu est le milieu entre deux vices et à mi-chemin des deux."
Horace. 65.8 av. J.C. Epître XVIII,9
C'était l'ami de l'empereur Auguste et de Virgile. Horace, l'épicurien, était petit, replet, amateur de bonne chère. Son aisance dorée, il la devait à Auguste et Mécène. Bien qu'illustre poète latin, il n'avait pas de réelle passion ni d' enthousiasme pour les grandes causes. il laisse entrevoir, en dépit de la présence de l'empereur Auguste, les premiers signes de la décadence de Rome.

Par les humanistes puis par les classiques français, Horace est reconnu comme un modèle des vertus classiques d'équilibre et de mesure ?.
Je ne suis pas totalement convaincu par cet amateur de la "dolce vita".

Nil admirari, Horace (Epîtres I,6,1
Ne s'émouvoir de rien

du n'importe quoi a dit…

Cet après-midi à 15H débat en direct au Sénat pour remettre en route les subprimes à la Française ?.
http://www.senat.fr/direct/index.html à partir de 15 heures

" CRISE DU LOGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DU CRÉDIT HYPOTHÉCAIRE "

" Texte de la question orale avec débat posée par M. Thierry Repentin (Soc - Savoie) "

" M. Thierry Repentin attire l'attention de Mme la ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi sur la crise financière à laquelle est confronté notre pays depuis plusieurs jours, qui viendra immanquablement aggraver la crise du logement qui frappe la France. Après des années d'exubérance sans rapport avec la capacité des ménages à suivre les prix, l'immobilier donne des signes de faiblesse.

Le Gouvernement a annoncé une série de mesures censées soutenir le secteur de la construction : augmentation des plafonds d'accès au prêt à l'accession sociale, subvention à l'achat de 30 000 logements de promoteurs privés qui ne trouvent pas preneurs... Un projet de loi sans rapport avec la gravité de la situation va être discuté au Sénat, et le sera bientôt à l'Assemblée Nationale.

Il souhaite connaître comment le Gouvernement compte résoudre le déficit de construction de logements à prix abordable pour tous les Français, alors que le projet de loi de finances pour 2009 présente une baisse de 30% des crédits consacrés par l'État à la construction de logements sociaux, que les collectivités locales sont à la peine et que le secteur de la construction annonce déjà une baisse sensible d'activité et donc du niveau d'emploi.

Au lendemain de la publication par le Conseil d'analyse économique d'un rapport sur le logement des classes moyennes, qui préconise de développer le crédit hypothécaire en France, il souhaite savoir si le Gouvernement souhaite reprendre à son compte cette proposition, alors même que la tempête qui dévaste les places financières depuis plusieurs semaines est née du marché des subprimes, ces crédits hypothécaires risqués accordés sans retenue par les banques américaines. Il souhaite rappeler que cette proposition avait d'ailleurs déjà été avancée pendant la campagne présidentielle par le chef de l'État." Site du Sénat.

Du N'importe quoi

duperie a dit…

Pour aider nos Sénateurs dans leurs réflexions, cet après-midi

Up l'immo à Niort. 09:09 28/10/08
" 800 chômeurs de plus dans une bourgade de 80 000 habitants déjà saturée de Robiens vides."

SUBPRIMES C'est QUOI ?

De loran121 (corruptible) Boursomara Recommander ce message

" J'ai fait la meilleur école de commerce 09:46 28/10/08

explications de la
" Crise des subprimes : une explication très simple pour ceux qui essayent encore de comprendre.

Alors voilà, ccazor a une buvette à Brest dans le Finistere. Pour augmenter ses ventes, il
décide de faire crédit à ses fidèles clients, tous alcooliques,
presque tous au chômage de longue durée.Vu qu'il vend à crédit,
ccazor voit augmenter sa fréquentation et, en plus, peut augmenter un peu les prix de base du 'calva' et du ballon de rouge.

Le jeune et dynamique directeur de l'agence bancaire locale,Burningh, quant à lui, pense que les 'ardoises' du troquet constituent, après tout, des
actifs recouvrables, et commence à faire crédit à ccazor, ayant les
dettes des ivrognes comme garantie.

Au siège de la banque, des traders avisés transforment ces actifs recouvrables en CDO, CMO,
SICAV, SAMU, OVNI, SOS et autres sigles financiers imbitables. Ces
instruments financiers servent ensuite de levier au marché
actionnaire et conduisent, au NYSE, à la City de Londres, au Bourses de Francfort et de Paris, etc., à des opérations de dérivés dont les garanties sont totalement inconnues de tous (c.à.d., les ardoises des ivrognes de ccazor).

Ces 'dérivés' sont alors négociés pendant des années comme s'il s'agissait de titres très solides et sérieux sur les marchés financiers de 80 pays. Jusqu'au jour où quelqu'un se rend compte que les alcoolos du troquet de Brest n'ont pas un rond pour payer leurs dettes. La buvette de ccazor fait faillite.
Et le monde entier l'a dans le c... "

duperie

Anonyme a dit…

Conséquences de la crise sur les collectivités locales

Réponse du Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique
publiée dans le JO Sénat du 17/10/2008 - page 5475
« .....
Vous m'interrogez aussi, madame, sur les ressources des collectivités locales. Dans le projet de loi de finances pour 2009 que je présenterai à l'Assemblée nationale la semaine prochaine, et dans les semaines qui viennent au Sénat, le Gouvernement prend en compte leurs besoins puisqu'il propose d'augmenter du taux de l'inflation les dotations aux collectivités locales, soit 1,1 milliard d'euros supplémentaire par rapport à l'année dernière. (M. René-Pierre Signé s'exclame.)

Je précise par ailleurs, puisque la question a été évoquée à plusieurs reprises, que le fonds de compensation pour la TVA sera intégralement versé aux collectivités, qui plus est en augmentation de 670 millions d'euros par rapport à l'année dernière, en raison du surcroît d'investissements réalisés par les collectivités locales il y a deux ans.

Madame le sénateur, comme vous l'avez vous-même souligné, les collectivités sont des acteurs publics extrêmement importants, tout particulièrement pour l'investissement ; il est normal que nous les traitions correctement, et c'est ce que nous faisons. (Applaudissements sur les travées de l'UMP, ainsi que sur certaines travées de l'Union centriste.) »

Anonyme a dit…

Pourriez-vous arrêter de jouer les oiseaux de mauvais augure, la crise, la crise, toujours la crise, rien que la crise, mais vous nous soulez grave, vous n'avez que ce mot à la bouche.
La crise elle est d'abord dans votre tête. CAC 40, boursicotage, on dirait qu'il n'y a que ça qui compte dans votre vie étriquée.

Anonyme a dit…

L'homme qui ne connaît pas la crise, un budget de com élyséenne X 3 = 22 millions d'€uros.
Thierry Saussay, le publicitaire élyséen, le compère de Jacques Séguala va essayer de justifier que tout va bien quand tout va mal ?.

Alain Février a dit…

Premières impressions d'une partie de soirée passée au Conseil Municipal à Angers,

A l'ouverture de la séance par monsieur le Maire, Jean-Claude Antonini et au nom du Conseil Municipal, il a adressé des mots remplis d'émotion à l'intention du vice-président de l'Assemblée Nationale, Marc Laffineur, maire d'Avrillé.

Le grand argentier, André Despagnet a présenté son Budget avec aisance et avec sa précision habituelle. Je tiens à féliciter
tous les intervenants à ce Conseil municipal de ce soir, 28/10/o8, plus précisemment celles et ceux de la Majorité municipale.

Dans l'opposition* municipale, Il y avait comme un sentiment de malaise, voire de mal à l'aise. (*minorité mot préféré de l'opposition "une appellation non controlée").
La racine du mal était sans doute l'absence de leur leadership, Christophe Béchu ?.

Hormis sa préoccupation pour les mal-logés, le leader remplaçant de l'opposition a été égal à lui-même, c'est à dire peu concis dans ses propos et très souvent hors sujet...
Quant à monsieur Dimicoli, conseiller municipal de la "minorité-opposition", il était remonté comme une pendule en lisant sa diatribe qui laissait insinuer de possible camouflage de document. D'ailleurs ses propos ont été qualifiés de "fiélleux" par monsieur le Maire !.
Ses remarques quelque peu désobligeantes me donnent à croire que cet éminent personnage, grand connaisseur en logements sociaux ou apparentés, a donc toujours été irréprochable dans ses hautes fonctions.

Sans rancune

Y'en a qui vont être content, le CAC s'envole ?.

A plus pour d'autres commentaires.
Alain Février

claire a dit…

Au fait Zen, n'y a-t-il pas eu des problèmes de gestion au niveau des logements sociaux, au sujet du 1% patronal? monsieur Dimicoli en était-il le gestionnaire?
merci zen pour vos infos!

un contribuable a dit…

A lire dans maville.com Athlétisme : la Ville d'Angers hégémonique ?

" La mairie pilotera les championnats de France élite d'athlétisme, l'an prochain à Angers. Sans y associer les instances départementales. L'opposition dénonce la création d'un comité « fantôme »...
Les championnats de France élite se dérouleront à Angers, du 23 au 25 juillet 2009. C'est la mairie qui pilotera l'événement. Un pilotage qui ne fait pas l'unanimité. Ainsi, dans nos colonnes, le comité départemental d'athlétisme redoutait récemment « une mainmise autoritaire » de la ville sur sa discipline."

" Cette inquiétude a été reprise au vol par les élus de la minorité, hier soir, au conseil municipal. Roselyne Bienvenu ...
Réponse de
....L'adjoint aux sports Michel Houdbine a voulu dissiper les doutes sur cette association. Non, celle-ci n'est pas « fantôme ». « La constitution de ce comité local a été publiée au Journal Officiel. » Il ajoute que « le comité départemental n'a pas souhaité intégrer cette association. Cette absence est de son propre fait, il en a tout à fait le droit. Mais aujourd'hui, le travail a commencé et plusieurs actions sont engagées, tant au plan local, dans les quartiers, qu'au niveau régional »."

A mon avis, il est temps que les collectivités locales qui servent de tiroir-caisse au fonctionnement des clubs, des associations... soient plus vigilentes sur l'utilisation de l'argent publique.

Il n'y a pas si longtemps, je n'avais pas été le seul à m'insurger contre le don de 40 à 50 milles €uros qui avait été alloués par le Conseil Général de Maine-et-Loire à un unique propriétaire de chevaux de concours hippiques.

Etant un contribuable, j'estime que l'argent public distribué par les collectivités locales ne doit pas servir à des individualités qui valorisent leur outil de travail sans être soumis à aucune contrepartie. Ce domaine devrait rester l' exclusivité des mécènes privés.

un contribuable

DEFENSEUR DU 49 a dit…

Votre éthique est une fois de plus a géométrie variable.
Roselyne Bienvenu, qui connaît bien le monde du sport, et certainement mieux que Michel Houdebine, a parfaitement raison de s'inquiéter de l'usage des deniers publics. Lorsque ceux-ci servent de pompe à fric pour arroser d'indemnités des clubs à l'activité bénévole, il y a là en effet un précédent, car la perte d'indépendance des clubs a toujours un prix. Le comité départemental d'athlétisme l'a bien compris.
Quant aux subventions accordées par le conseil général, il y a un conseil pour en délibérer. Vous semblez insinuer de manière fielleuse que tel ne serait pas le cas.
Enfin, si le département de Maine-et-Loire vous déplaît tant, qu'est-ce qui vous empêche de le quitter, vous trouverez facilement une ville socialiste dans un département socialiste dans une région socialiste, au moins serez-vous sûr que vos impôts substantiels et conséquents seront bien utilisés.

Anonyme a dit…

Le malaise que vous évoquez, ne serait-ce pas une projection du malaise ressenti par certains centristes authentiques qui commencent à se rendre compte que la majorité n'est pas vraiment majoritaire, que manifestement celui qui occupe le siège de maire a été élu sur autre chose qu'un projet municipal. Seulement, on commence à voir un peu mieux chaque jour qu'une municipalité qui n'est pas élu sur son programme ne peut pas susciter l'adhésion et encore moins l'enthousiasme. Le divorce entre la mairie et les administrés est toujours aussi important. Et cela s'aggrave, parce que dans les quartiers on voit très bien que ceux qui ont rampé pour avoir leur paye d'adjoint, ça ne passe pas du tout. D'ici peu, ils y seront aussi indésirables qu'un ancien ministre de l'intérieur sur la dalle de la Courneuve.

centriste a dit…

Bonjour zen,
Je ne sais pas si tu as lu l'agressivé de l'opposition municipales. C'est bien que vos propos ont tapé dans le mille. Ceux-ci sont à l'mage de leur désarroi.
Voir la paille dans l'oeil du voisin, Les graines d'angers en ont fait leur spécialité. C'est tant mieux pour les électeurs angevins; ils découvrivront leur vrai personnalité et leur vocabulaire fielleux. A ce rythme là, ils ne tiendront pas 6 ans.
Un centriste

un vrai sportif a dit…

A défenseur 49

Vous prouvez par vos propos que vous ne connaissez pas le monde sportif. C'est un peu moins grave que Roselyne Bienvenu, qui est présidente d'un comité départemental et qui avance des idioties ce qui prouve son éloignement du terrain.
Cher défenseur, sachez que les clubs amateurs ont des subventions
de la ville (comme partout en France), car même s'il y a des bénévoles et bien un club a beaucoup de frais. De plus lors d'une manifestation majeure, les clubs peuvent bénéficier des retombées et cela proportionnellement à leurs engagements, il n'y a rien de choquant!
Par contre ce qui est choquant, comme en 2005, c'est que le comité départemental n'a jamais redistribué les bénéfices aux clubs et n'a jamais publié le bilan financier. Est-ce pour cette raison que certaines personnes ne veulent plus participer? Ont-ils peur de rendre maintenant des comptes vis à vis de la municipalité?
De toute façon le comité départemental va prouver par son absence qu'il est bien inutile.
On peut aussi au niveau sportif supprimer cette institution comme le conseil général au niveau politique (volonté actuelle de notre gouvernement)
Cher défenseur du 49, je vous rejoins car nous serons alors dans une ville socialiste qui sera dans une région socialiste!

vrai modem a dit…

l'anonyme du 29 à 10h37 me fait penser à un certain refoulé qui est un véritable multicartes en politique histoire de cacher sa préférence à l'ump.
salut pprdl

ump a dit…

Béchu absent du conseil municipal: a-t-il honte de se présenter dans cette institution après le scandale des 20 000 euros le concernant?
Il est vrai qu'il est difficile aprés de donner des leçons aux autres.

Anonyme a dit…

Lu dans Ouest-France et maville.com

"...La minorité municipale n'a pas souhaité prendre part au vote, mardi soir. Pour Laurent Gérault, des questions subsistent sur « le contour de l'étude », « l'échéance à 4 ans ». Il estime que les « décisions d'urbanismes prises récemment vont à l'encontre de l'ouverture d'une phase de réflexion ». Un directeur de projet, conclut la minorité, « mais aucun groupe de réflexion à l'échelle de la ville, de l'agglo, avec le département ».

Arnaud WAJDZIK.

Ce matin, vous apprendrez une grande nouvelle dans un grand quotidien régional, Ouest-France. On nous avertit que Laurent Gérault, chef remplaçant de l'opposition municipale, réfléchit...à son prochain voyage à Bamako ou à Lamoura... ?. Bien sûr que Non,
il souhaite "l'ouverture d'une phase de réflexion" pour étudier les méandres de la diplomatie de la majorité en matière de bords de Maine et de Loire.

Il est fort à parier que le contribuable angevin va devoir supporter ce nouveau motif de discorde " l'aménagement des voies sur berge " tout comme il avait subi le revirement des voies du Tram, pour raison d'alliance électorale ?. Il est vrai que les "idées sinueuses " de ce grand penseur pourraient-être le fait de notre voisine, la Loire, le plus long de France ?.

Comme quoi, la Loire, ce fleuve sorti du Massif Central après avoir effectué une vaste boucle dont Orléans constitue le sommet,influencerait les pensées des habitants des bords de Loire ?. Ceci pourrait expliquer, en partie, l'absence d' esprit cartésien de ce centriste angevin ?.

Un peu d'humour, ça ne peut pas faire de mal par les temps qui courrent.

militant modem a dit…

Gérault souhaite "l'ouverture d'une phase de réflexion"

Au secours car si son ouverture de réflexion est identique à celle qu'il pratique au sein du modem angevin, nous sommes bien mal partis. Lui qui a tout verrouillé au sein de la section d'angers, n'a aucune honte d'avoir tenu ces propos.
Il est vraiment zézo...

modem d'avrillé a dit…

bonsoir zen,
je suis un lecteur assidu de votre blog. Je note qu'à la lecture de certains commentaires, je me pose la question de savoir si le mouvement démocrate a encore un avenir à Angers. Je ne sais pas si vous avez visité le site national du mouvement démocrate ou le blog e-soutien bayrou. Je suis tombé sur le modem sur internet. A la page 8, il y a un blog du 49 qui fait de la pub pour l'UMP et à la page 10, le blog du modem 49 avec un courrier élogieux adressé au président de la République signé par un ancien soutien à l'UMP Marc Laffineur.
Je n'y comprend plus rien chez Bayrou, je constate que ses prises de positions manquent de clarté. Est-il un véritable démocrate respectueux de son électorat ?. Ou n'est-il qu'un démocrate factice ?. Je suis véritablement déçu et c'est pour ça que je ne renouvellerai pas mon adhésion en 2009.
modem d'avrillé

Lobservateur a dit…

Je t'aime moi non plus. Ne le prend pas pour toi zen

Un article en bas de page 10 de Ouest-France de ce jour dont je vous cite des extraits :
" Graines d'angers veut semer le débat "
" Dans le prolongement des municipales, ceux qui se sont réunis autour de la candidature de Christophe Béchu veulent désormais "construire pour Angers"
"On ne sera pas le bras armé de la minorité municipale ! prévient d'emblée Bernard Dupré, ancien conseiller d'opposition "

"L'association qui compte déjà 50 adhérents...est parrainée par Christophe Béchu..."

" Mais qu'on ne s'y méprenne pas : "Ce ne sera pas un fan-club de Christophe Béchu" prévient Roch Brancour..."

On va les croire, ces opposants minoritaires qui s'opposent sans opposer tout en s'opposant ; il n'y a rien de plus normal !. Un danger ? ces graines pour Angers seront-elles aussi polluantes que les OGM si décriées à travers la France ?.

Comme dirait le directeur du Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement de Maine et Loire : " On ne construira plus jamis la ville comme avant "
Lobservateur

Anonyme a dit…

On ne construira plus jamais comme avant, oui !

Le dernier conseil municipal est à cet égard été une parfaite débâcle pour l'opposition. D.Dimicoli, qui pourtant connait bien les hommes pour avoir fait parti de l'équipe de Jean Monnier puis de D.Richard jusqu'à ce que L.G. prenne la main ce qui le fit démissionné fut assez contris d'avoir attaqué l'honnêteté de la majorité. Il est rare que Mme Ramonigno réplique, et là ce fut cinglant pour lui, idem pour la petite Fel qui ne put se dépétrer en collégienne fautive d'excuses d'absence au conseil d'administration. Et que penser de M.Gérault, toujours aussi confus et opposant systémique !!! Mais la majorité fut brillante : MM Houdebine, Cazauba, Mahé, et Mme Ramonigno eurent de parfaites réponses, posées et intelligentes, lal première adjointe, très classe, mis en avant la vitalité, le dynamisme et l'ouverture de l'équipe dont quatre élus ont eu un bébé en 2008. Rien à voir au total face à cette opposition qui, relâche, n'avait le grand père de 34 ans à ses côtés. Alors graine d'angers ou association démocratie angevine totalement verrouillée par LG et Béchu, ont fort à faire pour sortir de la langue de bois. Trois pelées et un tondu pour les graines, c'est bien maigre. Surtout quand ils vont se faire les défenseurs des pavillons avec 1500 m2 de jardin autour, ca c'est ce qui s'appelle être responsable !!! : Vive l'équipe et la ville durable avec JC Antonini.

Anonyme a dit…

Zen sur ta boîte mail orange zen49, je t'ai envoyé 2 messages restés sans réponses.
Quand tu auras le temps, réponds moi merci
Jean Marie

Anonyme a dit…

Zen sur ta boîte mail orange zen49, je t'ai envoyé 2 messages restés sans réponses.
Quand tu auras le temps, réponds moi merci
Jean Marie

Anonyme a dit…

"...le blog du modem 49 avec un courrier élogieux adressé au président de la République signé par un ancien soutien à l'UMP Marc Laffineur....."


Mort de rire....manifestement vous n'avez pas lu le billet ^^

Démocrate avisé a dit…

Les écrits restent et ces archives récentes expliquent, en partie, le marasme des modems originels. Il faut favoriser un regroupement de militantes et de militants déçus et s'affranchir définitivement de l'UMP-UDF-MoDem de Maine et Loire. Les échéances électorales seront un excellent test pour assoir notre représentativité territoriale autour d' élus centristes.

Dans le JDD
Dimanche 23 Mars 2008, Bayrou: "Il va y avoir des licenciements!".
. .... Trois jours d'enfermement, de visages fermés, de remarques acerbes. Trois jours tendus, orageux pendant lesquels la petite équipe de permanents du Modem a fait le gros dos.... . des portes ont claqué, le ton a monté, les menaces ont fusé....

Principal accusé: le parti et son "organisation de merde". "Il va y avoir des licenciements", a grondé un Bayrou excédé tandis que Marielle de Sarnez s'offrait un tête-à-tête orageux avec Pierre-Emmanuel Portheret, la tête de liste Modem du 17e arrondissement de Paris, furieux d'avoir été interdit d'alliance entre les deux tours avec Françoise de Panafieu, ce qui lui aurait garanti un siège au conseil municipal....

...Mais, dédaignée par Delanoë, la candidate de Paris (Marielle de Sarnez) fut intraitable: "Le maintien quand c'est possible, sinon rien." Une attitude inflexible qui a laissé des traces. D'autant que le Modem s'est allié ici avec l'UMP, là avec le PS et ailleurs avec le PC! Même désavoué, l'accord d'Aubagne a été vécu comme une véritable "provocation" par les parlementaires Modem.

..."Palissy brûlait ses meubles. Bayrou brûle ses élus. C'est la stratégie de l'anéantissement", dénonce, ainsi, le sénateur et ancien ministre Jean Arthuis qui, fort de sa réélection vendredi à la présidence du conseil général de la Mayenne, appelle à la "reconstitution" de l'ancienne UDF. "Il y avait 118 députés quand Bayrou est devenu président de l'UDF en 1998, il en reste 3", accuse l'ancien président du parti radical valoisien Thierry Cornillet. "Il faut mettre les choses au clair", prévient de son côté Henri Mercier, président démissionnaire de la fédération du Rhône. Sans nouvelles de Bayrou depuis un mois, le président du groupe UC-UDF du Sénat, partisan déclaré d'une alliance avec Dominique Perben à Lyon, note avec "amusement" les appels insistants que lui passe, depuis quelques jours, un Bayrou inquiet de voir les sénateurs suivre, demain, le même chemin que les députés, hier.

Le temps des - petites - manoeuvres a déjà commencé: conciliabules, coups de fil... Un déjeuner de rentrée permettra mardi aux 30 sénateurs centristes d'arrêter une ligne commune. Selon Arthuis, "l'heure du départ" a sonné pour la plupart d'entre eux. Certains comme Jean-Pierre Raffarin (ex-UDF) ou le ministre de la Défense Hervé Morin, qui fut longtemps un proche de Bayrou, appellent à la recomposition d'un centre droit..."
" Le candidat malheureux à la mairie de Pau, qui va saisir la commission nationale des comptes de campagne au nom de "graves irrégularités" dans les comptes de campagne d'Urieta, demande que sa "démarche d'indépendance" soit jugée "sur le long terme"..... "La route ne fait que commencer", rappelle Bayrou qui pense déjà aux prochaines élections européennes... dans un an. "Ce scrutin nous est beaucoup plus favorable." L'espoir fait vivre!".

Un démocrate avisé

Anonyme a dit…

Je croyais que ce blog était pro Bayrou ?.
Les centristes sont à la peine ce n'est pas le moment de les abandonner

Anonyme a dit…

" Faute de spectateurs, Bigard arrête sa pièce...
...La salle n'était remplie qu'à 25%. Sur Le Post, son attachée de presse explique: "on était en plein questionnement, on a décidé d'arrêter". La faute à ses propos sur le 11 septembre?

...Jean-Marie Bigard a dû se résoudre: sa pièce ne fonctionnait pas. Ce vendredi, le site de Jean-Marc Morandini nous apprend qu'il a décidé d'arrêter les frais. La pièce "Clérambart" a été retirée de la programmation du théâtre Hébertot situé à Paris. A l'origine, elle était programmée jusqu'au 17 janvier 2009....

Joint par Le Post, le théâtre Hébertot précise que la dernière a eu lieu le jeudi 23 octobre....

...La semaine dernière, Le Post avait déjà contacté le directeur du théatre et l'attachée de presse qui se disaient tous deux inquiets et qui nous apprenaient que la salle nétait remplie qu'à 25 - 30%.

Cet échec est-il une conséquence des propos affirmés par Jean-Marie Bigard sur le 11 septembre. Début septembre, sur Europe 1,l'humoriste avait remis en cause la version officielle des attentats.

Sur Le Post, le directeur du théatre avait affirmé: "Jean-Marie Bigard a également tenu des propos très maladroits qui lui ont sûrement fait défaut".

L'attachée de presse de l'humoriste quant à elle, attribuait l'échec à une baisse globale du marché du tréatre: "le marché est comme cela en ce moment, mais ça n'a rien a voir avec le 11 septembre".
(Sources: Jean-Marc Morandini, Le Post)

Voilà ce qui risque bien d'arriver à d'autres beaux parleurs qui ne respectent pas les personnes.
A méditer
Bonne fête à tous les saints de corps et d'esprit

Anonyme a dit…

Les liciencés économiques, les privés d'emplois, les clients des cabinets d'avocats apprécieront.

Nicolas Sarkozy au chevet de ses confrères avocats

Après une grève d'une demi-journée en juin 2007 qui déboucha sur une augmentation de 9 % de l'aide juridictionnelle,une somme forfaitaire de 10 000 €uros va être distribuée à chacun des 500 avocats ; c'est bien Noël avant l'heure ?.

" La garde des Sceaux, Rachida Dati, a annoncé vendredi aux représentants de la profession d'avocats que, "conformément à ses engagements", 5 millions d'euros seront débloqués avant la fin de l'année pour aider financièrement 500 avocats touchés par la réforme de la carte judiciaire."
Courrier de l'Ouest du 2/11

Pas très moral, cette mesure qui consiste à donner une somme rondelette à des gens qui ne sont soumis à aucun contrôle ni même à aucun devoir de résultat et, qui surtout ne se gênent pas pour pratiquer des tarifs souvent exhorbitants ?.

"Les révolutions commencent par les avocats, mais elles ne finissent pas par eux".de Royer-Collard

"L'avocat prend les intérêts de la veuve et le capital de l'orphelin." Baratin
qui était l'ennemi des avocats au XVIIIème siècle, comme Molière, au XVIIème, l'avait été des médecins.

Les avocats sont surreprésentés dans les diverses Assemblées et à l'Elysée ?.

..." les catégories les plus avantagées sont les fonctionnaires - qui peuvent se mettre en disponibilité - et les indépendants qui peuvent faire gérer leurs affaires par un tiers (par exemple les médecins ou les avocats)
Je n’ai rien contre les médecins ou les avocats, mais je ne vois pas en quoi ils seraient plus qualifiés que les autres pour décider des affaires publiques. Il est urgent de mettre en œuvre des moyens pour permettre une meilleure représentativité des élus, y compris au plus haut niveau...."
Le blog de Pierre POLARD

Anonyme a dit…

Ramer les potes jusqu'à 70 ans, vos hommes politiques eux, ils s'en foutent :

" Les Sages pointent une progression de 47% des dépenses des députés en dix ans et constatent des pratiques «curieuses». Les frais de personnel de l'Assemblée seraient les plus élevés d'Europe.

Dans un esprit de «transparence», Bernard Accoyer, tout juste élu président de l'Assemblée Nationale, avait demandé en 2007 un rapport à la Cour des Comptes. Il ne devrait pas être déçu. Selon le Journal du Dimanche, les conclusions des Sages sont accablantes pour la représentation nationale.

Premier reproche de la Cour, des dépenses en hausse constante. Sur les dix dernières années, elles ont progressé de 47%, soit dix points de plus que les dépenses de l'Etat et 30 points de plus que l'inflation.

Les frais de personnels les plus élevés d'Europe "...
Source Le Figaro

zen49 a dit…

De retour du week-end de la Toussaint, j'ai reçu une copie d'un torchon autoritaire, moi je et nous voulons... Je la tiens à votre disposition sur l'adresse mail citée à la fin.

Qui a écrit une bafouille commençant par :
" La haine anti voiture du maire d'Angers est désormais établie... " ?.
C'est le porte-parole de Laurent Gérault, le président actuel du Modem de Maine-et-Loire, c'est aussi le messager du président du Conseil Général, l'UMP Christophe Béchu ?.
Le blog de ce professeur de lettres, qui tient ces propos indécents, est même référencé dans le répertoire des soutiens à François Bayrou ?.

Vive les démocrates ! Applaudissements aux modérateurs du blog national des démocrates, un e-soutiens à François Bayrou, qui tolèrent cette haine !

A Angers, le débat sur la suppression ou non des trémies et de l'aménagement des voies sur berges ne méritait certainement pas une telle diatribe de la part d'un porte-parole d'une opposition municipale hétéroclite.

Depuis juin 2007, le blog de ce "latiniste" a voyagé sur la toile en privilégiant le déménagement, pourquoi d'après vous ?.

Je pensais que dans les collèges de la République Française, la haine ne figurait pas dans les programmes scolaires ?.
zen49-fiatlux@orange.fr

zen49 a dit…

MERCI à celles et ceux qui m'adressent leur coup de coeur ou leur coup de gueule :

"" Plus de 500.000 ménages présentent des impayés de loyer de plus de deux mois, soit une augmentation de plus de 96% sur 4 ans dans le parc privé et de plus de 58% dans le parc public où les loyers sont encadrés".

C'est au moment où les expulsions sont suspendues jusqu'au 15 mars 2009, que la Fondation Abbé Pierre, annonce ces chiffres alarmants.

La Fondation Abbé Pierre se base sur des chiffres publiés par l'Insee et précise que "les deux tiers des impayés concernent des ménages modestes ou très modestes."

La Fondation Abbé Pierre réclame un moratoire sur les expulsions.

En 2007, les expulsions ont augmenté de 5,5% par rapport à 2006""

Source: Europe 1 / Fondation Abbé Pierre)

Que fait donc madame la ministre, madame Boutin... Une maison à 15 €, une utopie de plus qui serait adossé à un crédit hypothécaire, une sorte de subprime de plus ?.

La constante baisse du pouvoir d'achat, le surendettement des ménages, la remontée du chômage, l'augmentation des fermetures d'entreprises et des licenciements économiques, toutes ces constatations vont faire éclater ces chiffres déjà insupportables pour un pays dit "riche" comme la France.

Madame la ministre du logement devrait se pencher davantage sur l'utilisation qui est ou qui a été faite du 1 % logement, des aides et des subventions. Ces énormes sommes d'argent destinées au logement social ont-elles toujours été bien utilisées ?. Pourquoi les OPACS changent-ils de nom ?.

A mon avis, les lois Boutin sont, avant tout, la reconnaissance officielle de l'appauvrissement de la France et de ses concitoyens. Elles ne feront qu'aggraver les clivages sociaux.
Parquer les gens dans un espace réservé aux pauvres c'est, ni plus ni moins, créer de nouveaux ghettos où des minorités de foyers aux faibles revenus viendront grossir les chiffres des quartiers déjà habités par des communautés ethniques.
Il faut revenir à la mixité sociale et non développer la ghettoïsation.
zen49

Anonyme a dit…

L'adresse ou des extraits du blog de ce monsieur devrait être envoyé à l'évêché ou au curé de la cathédrale auprès duquel ce monsieur s'affiche. Haine récurrente, calomnies sans fin à l'encontre de représentants élus sont le lot de ce paroissien engagé comme photographe (et quoi d'autre ?) par ladite institution. Est-ce bien raisonnable ?

Ce qui me préoccupe, c'est l'état de mal logement et les moyens à mettre en place par l'Etat, les collectivités locales, les bailleurs sociaux du 1% logement pour construire malgré le raz de marée financier qui va emporter les bénéfices des promoteurs privés. Dans le paysage régionale, Angers est particulièrement dynamique avec le vaste programme de rénovation soutenu par Borloo dans les quartiers et le programme d'urbanisation de la gare et des Hauts de Saint Aubin, en paticulier.

Angevin Kato

Anonyme a dit…

Après la découverte de l'économie réelle, vla ti pas que l'on nous serine la récession technique, on nous prend tous pour des billes

Anonyme a dit…

Il y a une logique à tout cela : on n'allait pas imaginer un pont berge à berge s'il fallait y mettre des tunnels en dessous (= des trémies) !!! Résultat pire et coût ++
Réduire la part de l'automobile c'est la loi (loi sur l'air, 1996) de ... Corinne Lepage qui le demande !!! Que ca ne plaise pas à certains, on comprend mieux maintenant.
Je préfère le tram, la marche à pied et le vélo, je préfère la vie en ville à l'Antonini avec les idées et les personnes de Corinne Lepage qu'à la Béchu avec les idées confuses de M.Gérault maquillées de bayrouisme pour se faire reconnaitre, et je le dis tout net.
Et vous devez dire à ceux-là, les BG , halte à la haine, stop la violence !

J.P.

Anonyme a dit…

Les parlementaires UMP et autres de la majorité, les nantis de la République se moquent des salariés :

Pierre Méhaignerie précise :
" Les salariés pourront continuer à travailler jusqu'à 70 ans, selon cette mesure votée dans la nuit de vendredi à samedi par les députés de la majorité, dans le cadre de l'examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS).

"Il est assez stupéfiant d'entendre les parlementaires qui n'ont absolument pas assisté au débat parler de la retraite à 70 ans. C'est une volonté délibérée de caricaturer la vérité, l'âge légal de départ à la retraite étant toujours 60 ans", écrit M. Méhaignerie."

Pour justifier cette mesure, un parlementaire UMP était l'invité de Jean-Marc Morandini, ce midi, sur Europe 1. Il a cité en exemple Guy Roux ou le chercheur Français qui est parti travailler dans un laboratoire américain à 65 ans passés ?.
Pas culoté ce parlementaire qui ose comparer des gens aux revenus 20 à 30 fois supérieur à ceux des salariés français ?.
Le Président Sarkozy devrait commencer par faire du ménage autour de lui afin de ne pas être ridiculisé par le témoignage de parlementaires incompétents.

Anonyme a dit…

LES 20 000 EUROS DU CONSEILLER MUNICIPAL (ABSENT AU DERNIER C.M.) C BECHU

OU L'ON APPREND QUE CONTRAIREMENT A F REBSAMEN, C BECHU NE DEMISSIONNERA PAS ET "S'EN TIENDRA AUX DECISIONS DU CONSEIL - DONT IL FAIT PARTI - POUR SAVOIR S'IL TOUCHERA LES 20 000 EUROS POUR UNE SEANCE DE QUELQUES HEURES PAR TRIMESTRE

BIEN PAYE, NON ? POUR AVOIR SI MAL CONSEILLE DEXIA !
ON SAIT QUE LES CONSEILLERS NE SONT PAS LES PAYEURS...LA, DE PLUS, MAL CONSEILLER, CA RAPPORTE...

Dexia: Rebsamen part, les autres restent
Par Thomas Bronnec, Thierry Dupont, mis à jour le 24/10/2008 19:37:46 - publié le 24/10/2008 17:29

Le maire de Dijon François Rebsamen a choisi de quitter le conseil d'administration de Dexia Crédit Local. Officiellement, par manque de temps. Officieusement, pour désamorcer la polémique sur les jetons de présence. LEXPRESS.fr a demandé leur position aux autres élus administrateurs de la banque des collectivités locales.
Les hommes politiques présents au Conseil d'administration de Dexia Crédit Local rivalisent d'éthique ces derniers temps. François Rebsamen est le plus radical d'entre eux... Le sénateur-maire de Dijon, a ainsi annoncé jeudi soir qu'il allait adresser sa "démission du mandat d'administrateur de cette société".

AFP
Francois Rebsamen, maire PS de Dijon, a démissionné du conseil d'administration de Dexia Crédit Local.
Motif invoqué: "Les circonstances actuelles exigeraient un travail et une implication que je considère comme incompatibles avec le temps que je me dois de consacrer à mes mandats d'élu."
Par "circonstances actuelles", il faut comprendre les temps troublés que traversent actuellement Dexia et ses filiales, dont Dexia Crédit Local. Heurtée de plein fouet par la crise financière, la banque a été partiellement nationalisée par la France, la Belgique et le Luxembourg, qui ont injecté 6 milliards d'euros dans son capital.
La démission de François Rebsamen, qui a également annoncé ce vendredi son départ du conseil général de la Côte d'Or, tombe en réalité à point nommé. L'élu socialiste était dans une position très inconfortable après la parution, dans le Canard enchaîné, d'un article qui épinglait ses émoluments. François Rebsamen a en effet perçu quelques 20 000 euros de jetons de présence pour l'année 2007 (voir page 60 du rapport annuel 2007, en cliquant ici).
Et ce en échange de sa seule participation à une réunion trimestrielle, d'une durée de quelques heures, comme on le confirme au siège de la banque franco-belge. Et à quelques conseils exceptionnels qui, il est vrai, se sont multipliés ces derniers temps.

AFP
Antoine Rufenacht, maire UMP du Havre, a décidé de renoncer à ses jetons de présence. Mais il reste membre du conseil d'administration de Dexia Crédit Local.
Rebsamen n'est pas le seul homme politique français à siéger au conseil d'administration. Pris malgré eux dans la polémique, les trois autres élus présents à ses côtés au conseil d'administration ont réagi différemment.
Grand prince, Antoine Rufenacht, maire UMP du Havre, et membre du conseil d'administration depuis trois ans, a ainsi envoyé une lettre au directeur général de Dexia, Gérard Bayol. Dans ce courrier daté du 17 octobre, il y exprime la demande de ne pas toucher ses jetons de présence pour 2008. LEXPRESS.fr a pu se le procurer. Antoine Rufenacht y évoque "les événements graves des dernières semaines et les informations très préoccupantes concernant le groupe Dexia". Mais pas l'article du Canard, paru deux jours auparavant.
En revanche, Philippe Duron, député PS et maire de Caen, n'entend pas renoncer à ses émoluments. "Ce n'est pas dans la tourmente qu'il faut quitter le navire, explique-t-on dans son entourage. La question de la rémunération des membres du conseil d'administration doit être réglée par le conseil lui-même."
Celui-ci se réunira le 13 novembre prochain et pourrait fixer de nouvelles règles aux élus locaux présents en son sein.
Christophe Béchu, président UMP du conseil général de Maine-et-Loire, est lui aussi sur la même ligne. Un de ses proches conseillers rappelle que, nommé fin 2007, il n'a pas encore bénéficié des indemnités. "Christophe Béchu s'en tiendra à la décision du conseil, explique-t-il. Il ne tient pas pour acquis que ces indemnités doivent être versées.

UNE AMIE QUI VOUS VEUT DU BIEN a dit…

Pouvez-vous m'expliqué le lien de tous ces commentaires avec le vrai sujet, Soeur Emmanuelle.
J'aimerai comprendre.

Anonyme a dit…

Pouvez-vous m'expliquer pourquoi Radio Campus n'a pas demandé à C. Béchu ce qu'il pensait de Dexia et de soeur Emmanuelle ?

Bravo Zen pour l'affluence de votre blog - 90 commentaires !- , mais il mériterait que vous lanciez plusieurs sujets parrallèlement : la crise économique et le problème du logement, Soeur Emmanuelle et ce qu'elle pourrait nous apporter et ce que nous ressentons, les 20 000 euros du chef de l'opposition municipale etc... Ca serait plus pratique. Ceci dit c'est bon micro-trottoir des préoccupations d'Angevins : sur les 80 commentaires, on vois environ
- presque 30 sur des questions de géographie électorale locale, de Modem local et national, du conseil municipal, de la question récurente à Angers des conservateurs Modem et des démocrates Modem qui cohabitent dans l' opposition (3) et la majorité (7 élus)
- une vingtaine sur la crise, le problème du logement, des questions nationales
- puis sur le cas des jetons de présence du président du conseil général Béchu pour une séance par trimestre au conseil d'administration de Dexia
- enfin on note l'envoi d'actu par vos commentateurs : avis sur les graines Caillard et les graines Béchu, copie d'article de presse sur dexia ou la loi Boutin, témoignage sur des questions de succession, comme on a eu le témoignage d'un commerçant la fois dernière, des échos de blogs Ump-Udf...

ce qu'il faut comprendre aussi, c'est que ce blog permet à nombre d'angevins de s'exprimer. Merci donc à Soeur Emmanuelle aussi !


Chacun identifiera le commentateur juste au dessus grâce à ses "fôtes" d'orthographe récurrentes..

zen49 a dit…

Bonsoir à tout le monde.

Demain, c'est promis, je lancerais de nouveaux débats.
Soeur Emmanuelle aurait mérité une plus grande publicité pour son livre publié le 24/10/2008

" Les confessions d'une religieuse : Soeur Emmanuelle en vérité "
" Avec Confessions d'une religieuse, Sœur Emmanuelle a laissé un livre posthume d'une grande force humaine et spirituelle. Au risque de choquer ses lecteurs, elle a tenu à s'y montrer dans toute sa vérité."

" Notre hommage à la chiffonière du Caire : le dossier après le décès de Soeur Emmanuelle "

" Encore une fois, soeur Emmanuelle avait une longueur d’avance ; si à sa mort, les journaux ont publié des interviews réalisées dans les derniers mois de sa vie, si les télévisions ont rediffusé les émissions où elle a crevé l’écran, c’est finalement elle qui a eu le dernier mot grâce à ses Confessions. Dans ce livre longuement mûri - elle avait commencé à le rédiger dès 1989 - elle voulait se montrer dans sa vérité nue, confesser les élans et les faiblesses d’une vie. Ce faisant, elle savait qu’elle pourrait choquer. « Je m’en excuse par avance, écrit-elle : la vérité ne comporte- t-elle pas une certaine crudité ? Ces pages ne se veulent pas édifiantes mais authentiques. »"

" Ce livre raconte l’histoire d’une vie exceptionnelle qui fut aussi un long combat spirituel. Elle confie le récit de sa vocation, le choix de la congrégation des Soeurs de Sion, son désir d’être toujours aux côtés des plus pauvres. Elle révèle aussi que les apparences et les succès médiatiques cachaient bien des faiblesses..."
-------------------------
Les deux poids et deux mesures de nos Sénateurs dans l'appréciation de la liberté d'expression selon que vous soyez un journaliste ou un simple pékin ?

Sans transition, je vous livre ce
Communiqué du Sénat 3 novembre 2008

LA COMMISSION DES LOIS DU SÉNAT
PORTE À UN AN LE DÉLAI DE PRESCRIPTION DES INFRACTIONS
DE LA LOI SUR LA PRESSE DE 1881 COMMISES SUR INTERNET

Actuellement, le délai de prescription de trois mois prévu par la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse est applicable aux infractions en relevant commises sur Internet (diffamation et injures....).
Au-delà de ce délai, la victime d'une injure ou d'une diffamation ne peut plus obtenir que des poursuites soient engagées alors même que la durée et la sphère de diffusion du message litigieux sont potentiellement illimitées.
Particulièrement attentif aux spécificités du media Internet, le Sénat a cherché depuis plusieurs années à avancer dans la voie d'un équilibre entre les exigences de la liberté d'expression et l'intérêt des victimes. Sur le rapport de Mme Marie-Hélène Des Esgaulx (UMP - Gironde), la commission des Lois a examiné le 29 octobre 2008 la proposition de loi présentée par M. Marcel-Pierre Cléach (UMP - Sarthe) et plusieurs membres de l'UMP tendant à porter à un an le délai de prescription pour les infractions commises sur Internet. Elle a constaté que le texte proposé par M. Marcel-Pierre Cléach maintenait une prescription de trois mois pour la diffusion sur Internet de messages également publiés sur support papier s'inscrivant ainsi dans la jurisprudence du Conseil constitutionnel. Elle a cependant précisé cette exception en en réservant le bénéfice aux publications de presse légalement déclarées afin de viser explicitement les éditions en ligne dont disposent désormais la plupart des journaux.
La proposition de loi adoptée par la commission des Lois sera examinée lors de la séance réservée à l'ordre du jour fixé par le Sénat le 4 novembre 2008.

Dossier législatif : http://www.senat.fr/dossierleg/ppl07-423.html

" La haine anti voiture du maire d'Angers est désormais établie... " ?. Est-ce une diffamation ou une injure, mesdames les Sénatrices et messieurs les Sénateurs ?.
Zen49

zen49 a dit…

Zen a dit commentaire de 23H51 du 03/11/2008
J'avais oublié de citer la source sur l'article Soeur Emmanuelle :
Le Pélerin

l'observateur a dit…

François Bayrou a-t-il perdu son  « fou du roi »?

Un porte-parole de l'UMP, C. Béchu et du Modem angevin, L. Gérault qui compare des situations incomparables sur son blog « in médio virus » à moins qu'il n'est, lui aussi, reconnu tardivement les vertus du socialisme ?.

Il écrit :
«  Soyons modernes, vivons la ville en voiture »
« Qu'est-ce qui fait qu'en Province on soit si en retard? Et pourtant, les taux d'imposition du foncier ne sont pas si élevés à Paris. La vie culturelle n'y pâtit pas d'une politique audacieuse des déplacements. La construction de logements neufs ne s'y est pas ralentie, permettant depuis peu d'inverser la tendance à l'éloignement de la capitale. »

La concentration de l'habitat et le siège social de très nombreux goupes... font que le montant des recettes fiscales est 5 à 10 fois plus élevé à Paris que dans n'importe quelle ville de province.

Il poursuit :
« Ce n'est donc pas une question de couleur politique de l'élu, car Bertrand Delanoë est un maire socialiste. C'est sans doute une question de courage, et de juste perception des besoins des administrés et des usagers de la capitale et de prise en compte réaliste des servitudes qu'implique le statut particulier de la dite ville ».
« Plus simplement, c'est la différence entre le faire et se contenter du dire. »

Ce doit être un connaisseur en la matière puisque « se contenter du dire » est une pratique bien rodée par les membres de l'opposition municipale angevine !.

l'observateur

Anonyme a dit…

les commentaires ne fonctionnent pas sur le message OBAMA ?