samedi 8 décembre 2012

L'impopularité de l'Europe ne cesse de croître !. Notre Jeunesse mérite autre chose...

L'impopularité de l'Europe ne cesse de croître pour de bonnes raisons. Cette Europe telle qu'on la ressent, elle n'est profitable qu'aux dizaines de milliers d'eurocrates désignés, élus ou confondus. Que faut-il en penser de cette grande armée d'attachés, de secrétaires, d'interprètes, d'avocats, de juges et autres commissaires et gratte-papier... qui bénéficient d'avantages démesurés, au vu et au su de la misère sociale et salariale dans leur propre pays d'origine ?. Seize Etats sur dix-sept ont perdu leur souveraineté au profit de l'Etat Allemand. Plus grave encore, ils poursuivent leur individualisme politique du babélisme économique et social ; ce qui favorise indubitablement le dumping industriel et salarial.

Au point où la société française en est arrivée, sa seule porte de sortie, c'est de retrouver son indépendance monétaire. La monnaie unique, l'euro surévalué d'au moins 20%, c'est un échec retentissant économiquement et socialement pour les populations et les Etats. Certains vous disent qu'un euro fort, c'est une aubaine pour les importations. D'autres vous disent que c'est un accélérateur du chômage, une perte de compétitivité à l'exportation. Ces deux raisonnements sont totalement exacts mais, séparément, ils ne contribuent en rien au règlement de cette crise économique et financière interminable qui plonge les populations de la zone euro dans un marasme économique et moral.

Nos responsables politiques français et européens sont-ils si aveugles qu'ils n'y paraissent " so blind they do appear " pour ne pas se rendre compte que, chaque jour qui passe, la situation des populations de l'eurozone se dégrade !.


Dans l'air du temps pour notre jeunesse :

Baby-boomer a-t-il mangé son blé en herbe ?.
Ces trente glorieuses se sont passées sur le pavé
Syndicats, politiques usant de ce proverbe,
« Crier famine sur un tas de blé ». Est-ce osé ?.
[...]
Ce traité de Lisbonne, urgence républicaine,
Ce pouvoir arbitraire qui conduit à la haine,
Il faut s'en séparer par un référendum.
L'éloquence bruxelloise, un vrai capharnaüm,
Qui plonge notre europe dans un plein désarroi.

Zone euro, euro-mark, ne sont pas des remèdes
Pour redonner vigueur et un avenir meilleur
A toute notre Jeunesse qui se trouve aux abois.
Corruption de bas en haut, à l'aide Archimède
A Syracuse, mise en échec des receleurs.
En zone euro il faut revoir « l'Esprit des lois ».

Nous faut-il regretter l'ironique Montesquieu,
Qui attaquait, sans cesse la justice espagnole,
Aussi les portuguais pour leur intolérance.
Le Voltaire réformiste du point de vue religieux,
Dénonçait les abus dont souffrirait la France.
Vivez votre jeunesse avec l'esprit frivole.

Angers. zen-fiatlux


Dépêches de l'AFP : " La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, assure que le "mur budgétaire" qui se profile aux Etats-Unis menace la suprématie du pays et risque de peser sur une reprise mondiale encore "fragile", dans un entretien sur BBC World News diffusé vendredi...."


FMI: le mur budgétaire menace la suprématie des Etats-Unis, selon Lagarde
.
"....Les dépôts sur les livrets bancaires fiscalisés ont diminué de 12,4 milliards d'euros en octobre, alors que le plafond du Livret A et du Livret de développement durable (LDD), tous deux défiscalisés, avait été relevé au début de ce mois."...

Banques: les dépôts sur livrets fiscalisés ont diminué de 12 mds EUR en octobre


http://zen49.blogspot.com/
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

1 commentaire:

zen a dit…

« Depuis mai 2010, la Grèce a reçu 148,6 milliards d'euros de fonds de l'UE et du FMI. D'ici la fin 2014, elle devrait avoir reçu 90 milliards supplémentaires.» Capital.fr du 8/12/12