mardi 10 juillet 2012

Un taux négatif accordé à l'Allemagne et à la France se révèlera un piège inextricable !. Ami entends-tu résonner le glas de la monnaie unique...

Taux d'intérêts négatifs de -0.05% accordés à L'Allemagne et maintenant à la France, par les spéculateurs financiers, c'est un véritable piège tendu par les marchés financiers !. L'Allemagne et la France sont caution des dettes des pays de la zone euro  à hauteur de 48% !.  En prêtant légèrement à perte à ces deux pays européens, ces spéculateurs internationaux n'en continuent pas moins à percevoir leurs rendements à taux élevés sur des échéances antérieures de prêts contractés par les autres pays de la zone euro !.En somme, c'est une excellente affaire au bout du compte pour ces prêteurs généreux envers l'Allemagne et la France, pays garants des  dettes des pays de la zone euro !


Ces deux maximes d'André Gide devraient être remises à chaque parlementaire : " Il est bon de suivre sa pente, pourvu que ce soit en montant ". et la seconde " le monde ne sera sauvé, s'il peut l'être, que par des insoumis ".


La machine infernale du surendettement dans les Etas dans la zone euro est alimentée par un libéralisme sans foi ni loi. Chaque jour qui passe fait apparaître la domination des marchés qui limite de plus en plus les pouvoirs de la France et de l'Allemagne, le moteur "toussotant" de la zone euro. Les citoyens allemands et français devraient être soupçonneux à l'égard des prêts à court terme à des taux négatifs


Pourquoi me direz-vous ? :


Il faut bien placer la masse financière des spéculateurs.

L'Allemagne et maintenant la France, elles sont les garantes de 48% de la dette des pays de la zone euro. En prêtant, à des taux très faiblement négatifs et à court terme, à ces deux pays qui sont encore crédibles à leurs yeux, ces spéculateurs savent très bien que la France et l'Allemagne vont continuer à voler au secours des pays européens en difficultés.Les spéculateurs s' assurent ainsi que les pays comme l'Italie, l'Espagne, Chypre, le Portugal, la Grèce... qui empruntent à des taux entre 6 à 12 %, ils vont pouvoir continuer à honorer leurs remboursements de prêts antérieurs à ces mêmes spéculateurs ?.

La France aurait dépassé les 90% du PIB en 2012 !


http://zen49.blogspot.com/
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

2 commentaires:

zen a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=GBaHPND2QJg

Symbole fort exprimé par un public sans cesse croissant qui est subjugué par cet agglomérat d'instruments musicaux utilisés par des musiciennes et des musiciens qui exécutent des morceaux de l'Hymne européen.

Bien dommage que la controverse économique et les crises financières des économies occidentales assassinent les peuples de la zone euro !

Anonyme a dit…

BERLIN/LONDRES (Reuters) - Le coût d'emprunt de l'Allemagne sur 10 ans est tombé à un plus bas historique mercredi, les investisseurs, inquiets de la crise de la dette en zone euro, continuant de se réfugier sur les obligations allemandes malgré leurs faibles rendements.

L'agence de gestion de la dette allemande a adjugé 4,153 milliards d'euros d'obligations (Bund) à 10 ans à un taux de rendement moyen de 1,31%, le plus faible jamais enregistré sur cette maturité.

Le mois dernier, le rendement de l'opération similaire était ressorti à 1,52%. Agence Reuters 11/07/12