mercredi 18 juillet 2012

Ce qu'ils votent vos députés, ça vous concerne !. Les alliés du PS, Duflot, Mélenchon, Laurent ont-ils déjà mangé leur chapeau...?.



Les députés rejettent la fiscalisation d'une partie de leur indemnité

La loi de Finances rectificative est débattue à partir de ce lundi en séance publique à l'Assemblée nationale. Mais les députés ne semblent pas disposés à accepter l'imposition de leur indemnité de 6.412 euros. Source BFMTV
" Les députés refusent la fiscalisation d’une partie de leur indemnité qui s’élève à 6 412 euros par mois. Il s’agit de la loi de Finance rectificative qui sera au cœur des débats ce lundi en séance publique à l’Assemblée nationale. Alors qu’ils touchent un salaire fixe, les députés touchent une indemnité de 6 412 euros par mois, laquelle doit leur permettre de couvrir les frais liés à l’exercice de leur mandat. Non soumise à l’impôt sur le revenu, il est impossible d’en contrôler l’usage. La proposition a donc été rejetée, au nom du respect de la vie privée. En fiscalisant cette indemnité, l’État aurait récolté 25 millions d’euros "
http://www.menly.fr/buzz/

Quelqu'un m'a dit qu'il y avait 577 députés au Palais Bourbon !

Les alliés du PS valident le budget rectificatif 2012 mais se réservent pour 2013 :

«...Les groupes de gauche autres que le Parti socialiste ont apporté lundi leur soutien au budget rectificatif 2012 qui répond selon eux à "l'urgence", en réservant l'essentiel de leurs propositions, voire de leurs critiques, au débat à l'automne sur le budget 2013.


Photos captures d'écran TV LCP
http://zen49.blogspot.com/
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

1 commentaire:

zen a dit…

extraits sur la politique du logement au Conseil des ministres du 18 juillet 2012 :

"...Un plan pluriannuel en faveur de la production de logements sera lancé afin d’atteindre l’objectif d’une production annuelle de 500.000 logements, dont 150.000 logements sociaux. Les aides à la pierre et l’augmentation du plafond du livret A seront mobilisées à cette fin.

Un plan de mobilisation du foncier public sera également mis en oeuvre. Dans ce cadre, les terrains vacants de l’Etat seront mis à disposition des collectivités gratuitement pour y construire des logements sociaux. D’ores et déjà, les recensements effectués identifient plus de 900 sites, pour un total d’environ 2000 hectares, qui permettent d’envisager la réalisation de 110 000 logements nouveaux à compter de 2012."...

Du béton à gogo, des subprimes à l'horizon 2014 et,des centaines de milliers de logements vides en attente de locataires, tout ceci n'inquiète aucunement la ministre du logement et la ministre de l'écologie ?.