jeudi 27 mars 2014

Incroyables nos médias angevins qui ont organisé à huit clos, un débat entre Béatse-Béchu retransmis par Angers Télé du maire


On cible les électeurs à la mairie d'Angers !. Des méthodes non démocratiques et inadmissibles que vous sanctionnerez Dimanche 30 mars 2014, dans les urnes.

  [...] « Tout est sous contrôle... ou presque »

« Mais que contient donc ce courrier adressé aux Angevins abstentionnistes qui indisposent tant Christophe Béchu ? Il pose des questions sur l'hypothèse de voir la liste du candidat UMP l'emporter, entre autres : "Les animations périscolaires resteront-elles gratuites ? Qu'en sera-t-il même des services publics ? Les budgets de solidarité en faveur des plus fragiles resteront-ils les mêmes ?"

"Lamentable et indigne", fustige Christophe Béchu, qui poursuit : "Vous connaissez pourtant la constance de mes engagements en terme de solidarité..." Frédéric Béatse, un brin déstabilisé, se reprend vite : "Nous avons eu suffisamment de divergences au sein du Conseil général (NDLR où il a siégé de 2004 à 2010) pour dire qu'un certain nombre de ces questions sont fondées".[...]

http://www.angersmag.info/Municipales-un-debat-courtois-et-eclairant-a-une-lettre-pres_a8965.html

Vous avez reçu la lettre de chantage électorale de monsieur le maire, Fédéric Béatse, moi et mes amis en ont été exclus ?.

Indécrottables nos journalistes locaux, débuter un face à face entre les deux candidats finalistes par une question sur la franchise de Laurent Gérault ?. Les gens du Modem de 2008 ont toutes les raisons d'en douter ?. Enfin la roue tourne dans le bon sens pour Christophe Béchu, normal après les épisodes de 2007-2008.

A mon avis, Ce cher Laurent Gérault a beaucoup de choses à se faire pardonner. Notamment lors de sa dernière campagne électorale. Certaines dames qui figuraient sur la liste de Jean-Claude Antonini s'en souviendront de ces colères imprévisibles dans la rue Lenepveu et aux alentours.


Blog zen-fiatlux, novembre 2007

[...] J'ai très envie de suggérer à notre Président Sarkosy de relire les "Voyages de Gulliver". Son auteur, Jonathan Swift affirmait : "Personne n'accepte de conseils, mais tout le monde acceptera de l'argent, donc l'argent vaut mieux que les conseils".

"Je ne donne jamais de conseils, je les vends", aurait dit le richissime armateur grec, Aristote Socrate Onassis. Le mien sera gratuit, monsieur le Président Nicolas Sarkosy. Oubliez donc de temps en temps l'adage, on ne prête qu'aux riches !. Penchez-vous rapidement sur le malaise de vos concitoyens et sur leur perte de confiance dans les Institutions de la République. [...]


Je peux vous dire que la parole de monsieur Béchu est certainement plus respectable que celles de son concurrent, maire et candidat. Il a respecté à la lettre son engagement de novembre 2013, soit aucune magouille entre les deux tours de cette municipale. Je n'en dirais pas autant pour d'autres.



1 commentaire:

zen a dit…

«Le face à face du mardi» Hollande peut-il faire oublier la «gauche molle» ?

zen49 le 18/10/2011 à 20h38
Salut
Avoir la confiance des citoyens, ça nécessite de la clarté : Quand on veut faire la morale au parti politique d'en face, la moindre des choses serait que ce parti moraliste adopte le même principe de cette règle établie. Celui ou celle, qui a tenu des propos indignes à l'encontre du candidat choisi par les militants et les sympathisants, il ou elle devrait en tirer toutes les conséquences qui s'imposent. À-valoir sur la créance d'un responsable politique valable pour n'importe quel parti. RTL 18.10.2013

http://www.rtl.fr/actualites/politique/article/le-face-a-face-du-mardi-hollande-peut-il-faire-oublier-la-gauche-molle-7727384022