samedi 19 novembre 2016

"Ubi bene, ibi patria", "Où l'on est bien, là est la Patrie"




On se voile la face dans nos écoles primaires.
Les bases élémentaires, écrire, lire et compter
À l'entrée en sixième, fondamentaux précaires,
Ils vont être un obstacle au fil des années.
Ils ne déchiffrent pas le moindre abécédaire,
Leur incompréhension en fait des révoltés.
Pourquoi cette société accepte l'échec scolaire ?.
Un monde qui s'abêtit, on peut mieux l'exploiter.

La numérisation conduit à l'exclusion,
La désinformation nourrit nos illusions.
Oser le Bleu marine quand ce n'est pas tout rose,
"Symbole Marine Le Pen", références vendéennes,
Soldats de la République affrontent la sinistrose ?.
Fleur de la Liberté contre toutes les haines,
Son QG de campagne, Faubourg Saint-Honoré,
Si près de l'Élysée, c'est là, la bonne idée.
La bannière Gauche et Droite du Front républicain,
Le peuple n'en veut plus. Il reste sur sa faim.
Marine n'a peur de rien, elle défend son pays.
Le peuple l'a bien compris, refuse d'être envahie !.



Sombre démocratie qui fonctionne par sondages.
Occupent les médias, polluent la politique.
Nous sommes intoxiqués, on est pris en otage.
Des intentions de votes se mêlent aux statistiques,
Augmente la marge d'erreur et trouble l'opinion.
Grande détermination d'une Europe despotique,
Elle a pris l'ascendant sur les populations.
Ses États sont soumis au diktat tyrannique.

Vous détestez les chiffres, références politiques.
Sondages catastrophes de tous ces homophobes,
Ils n'ont qu'un intérêt, créer une dynamique,
Satisfaire ses clients, tous ces idéologues !.
Pourcentage de votants, des intentions de vote,
Ils reposent sur quoi, sur une poignée de gens.
Ils sont interrogés pour mentionner leur vote.
Sont-ils intéressés, sont-ils des militants ?.
L'électeur abusé ne croit plus aucun chiffre.
Dans les prochains scrutins, il sortira ses griffes.



Monsieur Delanoë, ancien maire de Paris,
Il coule des jours heureux, là-bas en Tunisie.
Sa canopée des halles, œuvre architecturale,
En l'espace de six mois, Toit de verre abîmé,
Un million deux cent mille pour restaurer la dalle,
Encore les contribuables qui seront ponctionnés !.
Ses élites socialistes toujours prompts au conseil,
Sont-ils aussi naïfs pour choisir l'architecte ?.
Où sont-ils simplement des avides d'oseille ?.
Banlieusards, Parisiens en veulent à ces métèques.
Alain Février, samedi 19 novembre 2016


Violents coup de roulis, tempête et paquet de mer,
Rien n'arrête un marin et tous ces gens de mer.

1 commentaire:

Michele Chevrier a dit…

Presse, médias soumis au zélites, faux sondages, télé réalité, jeux à outrance pour lobotomiser la population, appauvrissement de la langue Française, liberté contrôlée, nous devons nous sortir de cet engrenage, une seule possibilité, le vote nationaliste pour retrouver nos valeurs.